La Bourse de Paris devrait remonter un peu la pente à l'ouverture

La rédaction avec AFP • 07 Décembre 2018 • 08:31

La Bourse de Paris devrait renouer avec la hausse ce vendredi à l'ouverture, après être tombée la veille au plus bas depuis début février 2017 sur fond de craintes d'un nouvel enlisement du conflit commercial sino-américain.

La Bourse de Paris devrait remonter un peu la pente à l'ouverture. . .

Le contrat à terme sur le CAC 40 prenait 1,20% une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. La veille, il avait fini en très forte baisse de 3,32% à 4.780,46 points.

Wall Street, de son côté, a finalement terminé en ordre dispersé - le Nasdaq clôturant même en territoire positif - à l'issue d'une séance particulièrement mouvementée.

"Les marchés américains ont perdu jusqu'à près de 3% à un moment donné hier, avant de se redresser nettement avant la clôture dans le sillage d'informations selon lesquelles la Réserve fédérale américaine (Fed) pourrait envisager de réduire le rythme de son cycle de relèvement des taux après décembre", a expliqué dans une note Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Cette reprise des indices américains "devrait permettre à la séance européenne d'aujourd'hui de démarrer sur des bases positives, alors que les investisseurs vont se tourner vers le rapport mensuel sur l'emploi américain" après la publication jeudi de chiffres sur l'emploi dans le secteur privé "un peu décevants", a-t-il ajouté.

"Les indices européens devraient ouvrir en belle hausse ce matin dans le sillage de la séance schizophrénique des marchés américains hier soir", ont abondé dans une note les experts de Mirabaud Securities Genève.

Le décrochage des Bourses mondiales jeudi a suivi l'annonce de l'arrestation au Canada de Meng Wanzhou, une cadre du groupe chinois Huawei, à la demande des Etats-Unis, faisant craindre que la trêve commerciale négociée au cours du week-end entre la Chine et les Etats-Unis ne soit compromise.

Du côté des indicateurs, la production industrielle allemande a reculé de 0,5% en octobre sur un mois, après une petite hausse de 0,1% en septembre, qui a été revue en baisse.

Ces mêmes données sont également attendues pour la France, qui publiera également sa balance commerciale pour octobre.

La dernière estimation de la croissance du troisième trimestre en zone euro complètera l'agenda sur le Vieux Continent.

Mais le gros des statistiques sera publié de l'autre côté de l'Atlantique avec le très attendu rapport sur l'emploi pour novembre ainsi que les crédits à la consommation pour octobre.

A Vienne, l'Opep retrouve vendredi ses partenaires, dont la Russie, pour débattre d'une possible baisse commune de leur production de pétrole afin d'enrayer la chute des cours observée depuis deux mois, alors que le cartel a échoué jeudi à s'accorder sur le sujet.

VALEURS A SUIVRE

Renault: le bureau des procureurs de Tokyo a décidé d'inculper Carlos Ghosn, le patron de Renault-Nissan soupçonné d'avoir dissimulé une partie de ses revenus, ainsi que le groupe Nissan en tant qu'entité morale, rapporte vendredi le quotidien économique Nikkei.

Air France: une nouvelle équipe a été élue jeudi à la tête du SNPL Air France, premier syndicat de pilotes au sein de la compagnie française, alors que des négociations propres aux pilotes sont en cours avec la direction, a annoncé le syndicat dans un communiqué.

Rougier: Francis Rougier, déjà directeur général de Rougier, va prendre les pleins pouvoirs du négociant français en bois, en difficulté en raison de ses activités en Afrique, selon un communiqué diffusé jeudi.

Oeneo: le fabricant français de bouchons et tonneaux a annoncé jeudi soir une forte baisse de son bénéfice 2018-2019 au premier semestre, un recul imputable en premier lieu à une flambée des coûts du liège.

jra/ef/nth

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X