BPCE: le bénéfice recule au 3T en raison d'éléments exceptionnels

La rédaction avec AFP • 08 Novembre 2018 • 19:20

Le géant bancaire mutualiste BPCE, fruit de l'union des Banques populaires et des Caisses d'épargne, a annoncé jeudi un bénéfice net en baisse de 14,6% à 796 millions d'euros sur le troisième trimestre.

BPCE: le bénéfice recule au 3T en raison d'éléments exceptionnels. . .

Ce résultat s'explique notamment par des éléments exceptionnels significatifs, particulièrement une provision d'un montant de 180 millions d'euros passée ce trimestre afin de couvrir l'intégration du Crédit Foncier au sein du groupe mutualiste.

En revanche, le produit net bancaire (PNB), l'équivalent du chiffre d'affaires pour le secteur bancaire, ressort entre juillet et septembre en progression de 3,8% à 5,9 milliards d'euros.

De son côté, Natixis, la filiale cotée d'investissement, de financement et d'assurances de BPCE, a publié un bénéfice net en progression de 10% à 422 millions d'euros, soutenu essentiellement par la gestion d'actifs et les services financiers spécialisés.

Ce résultat est ressorti supérieur aux attentes des analystes qui prévoyaient en moyenne un bénéfice net de 384 millions d'euros, selon un consensus publié par le fournisseur de données Factset.

Le produit net bancaire a affiché également une hausse de 8% à 2,37 milliards d'euros, quasi conforme aux prévisions des analystes qui tablaient en moyenne sur 2,32 milliards d'euros.

Natixis, qui avait dévoilé le 11 octobre dernier son intérêt pour un rapprochement de ses activités de paiement avec Ingenico, fabricant français de solutions de paiement, n'a pas "l'intention de lancer une OPA sur Ingenico", a affirmé François Riahi, patron du groupe lors d'une conférence téléphonique.

A la mi-octobre, la banque cotée, qui dispose d'une enveloppe de 2,5 milliards d'euros pour des acquisitions stratégiques, avait révélé être en "discussions préliminaires" avec Ingenico à la suite d'informations de presse.

Le groupe, en plein recentrage de ses activités en Europe, a annoncé également être entré en négociations exclusives avec le groupe marocain BCP en vue de lui céder des participations bancaires en Afrique.

Concernant Fidor, la banque mobile communautaire allemande que BPCE avait acquis en 2016 en vue de la lancer en France, Laurent Mignon, président du directoire de BPCE, a confirmé l'abandon de ce projet.

"Nous souhaitons dédier l'intégralité de nos investissements sur la numérisation de nos banques actuelles, c'est-à-dire les Banques Populaires et les Caisses d'Epargne", a expliqué le dirigeant à la presse.

cgu/fka/LyS

 

 

 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X