L'investissement responsable de plus en plus plébiscité, mais toujours mal connu (étude)

La rédaction avec AFP • 12 Décembre 2018 • 09:04

Les investisseurs français sont de plus en plus attirés par les placements répondant à des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), même si leur méconnaissance du sujet freine encore leurs investissements, selon une étude de référence de la société de gestion d'actifs américaine Legg Mason publiée mercredi.

L'investissement responsable de plus en plus plébiscité, mais toujours mal connu (étude). . .

Si 46% des investisseurs français prévoient de renforcer leurs placements ESG dans les cinq ans, ils sont moins d'un quart (23%) en revanche à affirmer comprendre complètement ce que signifient les termes "ESG ou investissement responsable", des proportions équivalentes à celles de l'ensemble des investisseurs mondiaux, révèle un nouveau volet de la sixième édition du "Global Investment Survey" de Legg Mason.

"Même si les critères ESG sont de plus en plus présents dans le portefeuille des investisseurs particuliers en France, comme à l'étranger, il reste encore un long chemin à parcourir en termes de connaissance du sujet", estime ainsi Tristan Camp, spécialiste produit à Legg Mason, cité dans le communiqué.

Outre le manque d'information et de conseil, les investisseurs français mettent en exergue d'autres facteurs freinant leurs investissements responsables, notamment des frais de gestion plus élevés que pour les fonds classiques (28%) ou encore, pour 19% d'entre eux, la conviction que ces placements ne relèvent que d'une tendance de court terme.

Parmi les critères ESG, l'environnement reste de loin celui qui est le plus plébiscité par les investisseurs français, cette composante étant retenue par près de la moitié des particuliers déclarant choisir leurs placements en fonction de considérations ESG, contre 18% pour le critère social et 17% pour la gouvernance.

L'enquête Legg Mason a été réalisée entre le 26 juillet et le 24 août 2018 auprès d'échantillons nationaux représentatifs comptant 1.000 sondés (sauf en Belgique où 810 personnes ont été interrogées) dans 17 pays différents, formant un panel total de 16.810 investisseurs.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X