Philippe: "nous devons engager une réflexion d'ensemble sur la fiscalité locale"

La rédaction avec AFP • 17 Juillet 2017 • 10:47

Edouard Philippe a prôné lundi une "réflexion d'ensemble sur la fiscalité locale", en ouverture de la Conférence des territoires, alors que des élus s'inquiètent de la suppression annoncée de la taxe d'habitation pour 80% des contribuables.

Philippe: "nous devons engager une réflexion d'ensemble sur la fiscalité locale"Le premier ministre français, Edouard Philippe

Le Premier ministre Edouard Philippe a en outre prôné "une réflexion d'ensemble sur la fiscalité locale" lors de son discours d'ouverture de la conférence, prononcé après celui du président du Sénat Gérard Larcher.

"Nous devons donner plus de prévisibilité et plus de lisibilité (...) sur l'évolution des ressources des collectivités territoriales. Et nous devons engager une réflexion d'ensemble sur la fiscalité locale, sur la taxe d'habitation bien sûr, elle est annoncée, mais plus généralement sur l'ensemble du système de financement des collectivités territoriales", a déclaré le Premier ministre.

"Je n'ai aucun doute sur le fait que ce sera dur et aucun doute sur le fait que ce sera long", a ajouté Edouard Philippe.

"Vous connaissez parfaitement la situation des finances publiques. Vous savez l'évolution des effectifs dans les trois fonctions publiques. Rien de tout cela n'est soutenable". "Nous devons diminuer notre montant de dépense publique. Les collectivités territoriales doivent prendre leur part à cet effort et cet effort sera globalement important", a-t-il dit.

"Plutôt que de parler directement et spontanément de baisse des dotations, nous devons essayer, et c'est un exercice délicat, de trouver un mécanisme assurant la baisse de la dépense publique, la baisse de l'endettement public, plus intelligemment que par l'imposition brutale d'une baisse des dotations". Mais cela "ne veut pas dire qu'on peut contourner une baisse des dépenses", a poursuivi le chef du gouvernement.

L'exécutif réunit lundi au Sénat sa première Conférence nationale des territoires dans un climat de scepticisme des collectivités locales, inquiètes pour leurs finances, notamment la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des contribuables.

>> A lire également : Edouard Philippe s'engage à respecter la règle des 3% de deficit

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X