Refuser une indemnité d'un assureur peut vous exposer à un risque

La rédaction avec AFP • 16 Juin 2017 • 11:21

Selon un arrêt récent, rendu par la Cour de cassation, un assuré refusant une indemnité proposée par l'assureur, s'expose au retrait de l'offre et à sa révision à la hausse.

Refuser une indemnité d'un assureur peut vous exposer à un risqueS'il n'y a pas eu d'accord, l'assureur n'est engagé en rien.

Si l'on refuse l'offre d'indemnisation d'un assureur, celui-ci reprend sa liberté totale pour discuter le montant de l'indemnisation et même le principe de celle-ci.

L'offre d'indemnité présentée à une victime, notamment de manière obligatoire en cas d'accident de la circulation, ne crée aucun droit acquis pour cette victime tant qu'elle ne l'accepte pas, note la Cour de cassation.

Il ne faut donc pas penser que l'assureur sera tenu de poursuivre la discussion ou de présenter d'autres offres jusqu'à ce qu'un accord soit trouvé.

Si la victime n'accepte pas l'offre, il n'existe aucun accord ou commencement d'accord et rien n'empêche l'assureur de contester par la suite devant le juge le principe même de toute indemnisation.

S'il n'y a pas eu d'accord de la victime sur l'indemnisation proposée, l'assureur ne doit rien

La Cour a rejeté l'argument d'une victime qui jugeait cette attitude incohérente. Même si elle était incohérente, la victime ne pourrait pas en tirer d'argument.

En présentant une offre, cet assureur n'a pas définitivement admis qu'il était débiteur d'une obligation d'indemnisation. Il peut soutenir par la suite qu'il ne doit rien. La seule question, résument les juges, est de savoir s'il y a eu accord de la victime ou non sur l'offre. S'il n'y a pas eu d'accord, l'assureur n'est engagé en rien. Le refus de son offre lui rend toute sa liberté pour discuter le montant de la réparation et le droit même à une réparation.

Les juges écartent encore l'argument selon lequel il aurait été fautif d'avoir laissé croire à la victime qu'elle serait indemnisée et de lui contester ensuite ce droit.

>> A lire également : Assurance : les obligations incluses dans les contrats doivent être claires et précises

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X