StayHome au secours des propriétaires endettés

Hugo Abadie avec AFP • 28 Décembre 2016 • 15:53

Cette start-up permet aux propriétaires endettés d'éponger leurs dettes sans avoir besoin de quitter leur logement grâce à un investisseur qui rachète temporairement leur bien.

StayHome au secours des propriétaires endettés85% des 160 opérations menées par Stayhome se sont soldées par un rachat du bien

Près de 15.000 biens immobiliers sont saisis chaque année en France. C'est autant de propriétaires et de ménages surendettés qui se retrouvent du jour au lendemain sans logement.

Décès, perte d'emploi, maladie, les raisons d'un surendettement sont nombreuses mais il existe peu de solutions pour les propriétaires qui se retrouvent dans l'impasse. L'agence StayHome permet à des investisseurs à la recherche d'un placement éthique de leur venir en aide.

Cette société de portage immobilier met en relation des propriétaires en difficulté et des investisseurs qui vont soulager leurs dettes en rachetant temporairement leur bien. Les anciens propriétaires vont devenir locataires pendant une période de cinq ans maximum avant qu'ils puissent racheter leur bien au prix d'origine.

StayHome perçoit une commission proche de celle d'un agent immobilier et l'investisseur se rémunère avec les loyers perçus pendant 1 an minimum, un placement offrant 6,5% d'intérêt.

Une sélection exigeante des vendeurs comme des investisseurs

"Quelque 240.000 particuliers en surendettement, ont souscrit un crédit immobilier. Or au bout de 3 échéances impayées, la banque entame une procédure judiciaire", rapporte Patrick Drack à l'AFP, créateur de la start-up. "Nous faisons rencontrer aux propriétaires en difficulté un investisseur qui rachète temporairement leur bien 70 à 80% de sa valeur afin de solder leurs dettes."

A ce jour, 85% des 160 opérations se sont soldées par un rachat du bien, la start-up veillant à la solvabilité des vendeurs.

Mais StayHome se veut tout aussi sélectif avec les investisseurs : "Ceux à la recherche de propritaires qui ne pourront jamais racheter leur bien, on leur dit : 'Pas chez nous.'

>> A lire aussi : surendettement : l'Etat veut développer l'éducation financière

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les rachats de crédits

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans