Surendettement : l'Etat veut développer l'éducation financière

Marie Nahmias (avec AFP) • 21 Décembre 2016 • 15:56

Le gouvernement a inauguré mardi 20 décembre le Comité national de l'éducation financière. Son objectif : mieux informer les Français en matière d'assurance, de produits bancaires et d'épargne.

Surendettement : l'Etat veut développer l'éducation financièreD'après un sondage de l'Ifop, 85% des Français n'ont jamais reçu d'enseignement sur la gestion budgétaire.

Nous y sommes tous confrontés sans pour autant y être vraiment préparés. La gestion budgétaire reste encore pour de nombreux particuliers un domaine mal compris. 85% des Français n'ont, en effet, jamais été sensibilisés aux mécanismes financiers, selon un sondage Ifop réalisé pour le ministère de l'Economie et des Finances. Un pourcentage que le gouvernement entend bien faire baisser avec la mise en place du Comité national d'éducation financière qui rassemble notamment les ministères de l'Education nationale et de l'Economie, la Banque de France et l'AMF (Autorité des marchés financiers).

L'instance a vocation à "éclairer les choix des ménages et des individus dans le domaine de l'épargne, du crédit mais aussi pour la gestion des dépenses personnelles", a déclaré le ministre de l'Economie, Michel Sapin, à l'issue de la première réunion du Comité national de l'éducation financière qui s'est tenue mardi 20 décembre.

Des cours pour les collégiens

Des supports pédagogiques devraient ainsi voir le jour dans les collèges à partir de la rentrée 2017. Ces dispositifs pourront être intégrés aux cours d'Enseignement moral et civique (EMC), en place depuis 2015 dans toutes les classes du CP à la terminale.

Une plateforme internet, dont la Banque de France aura la responsabilité, sera également lancée début 2017. Elle recensera une multitude de sites déjà existants pour mieux aiguiller les particuliers sur les questions de gestion budgétaires et sur les fondamentaux de l'économie. Selon François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, il s'agit d'assurer "un meilleur fonctionnement de l'économie", mais également de "réduire les inégalités".

Les dispositifs ont de fortes chances d'être bien accueillis dans l'Hexagone puisque 43% des Français ont ressenti, au cours de leur vie, le besoin de recevoir ce type d'enseignements. Par ailleurs, 78% des personnes interrogées par Ifop pensent que l'éducation financière doit être enseignée dès l'école. De tels supports permettraient, en effet, de faire reculer le surendettement pour 65% des particuliers.

>>Lire aussi : Apprendre à gérer son budget, un moyen de "prévenir le surrendettement"

>>A lire également : une procédure de surendettement ne permet pas de protéger ses biens immobiliers

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les rachats de crédits

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X