Turquie: la livre s'effondre, nouveau plus bas historique

La rédaction avec AFP • 10 Août 2018 • 11:04

La livre turque a brutalement chuté vendredi, perdant plus de 7% de sa valeur face au dollar, sur fond de crise diplomatique entre la Turquie et les Etats-Unis et d'inquiétudes face à d'éventuelles répercussions sur des banques européennes.

La devise turque a brièvement franchi dans la matinée pour la première fois la barre de 6 pour un dollar après avoir perdu quelque 12% de sa valeur. Elle s'est ensuite quelque peu ressaisie et s'échangeait à 08H30 GMT à 5,96 pour un billet vert, accusant une baisse de plus de 7% sur la journée.

La livre turque, dont la valeur a fondu de plus d'un tiers face au dollar et à l'euro depuis le début de l'année, avait déjà perdu plus de 5% face au billet vert jeudi.

Cette chute spectaculaire survient alors que la Turquie est embourbée dans une grave crise diplomatique avec les Etats-Unis au sujet d'un pasteur américain détenu par Ankara. Ces deux alliés au sein de l'Otan ont imposé la semaine dernière des sanctions réciproques contre des responsables gouvernementaux.

Une rencontre entre de hauts diplomates américains et turcs mercredi n'a débouché sur aucune avancée notable en vue d'apaiser les tensions et des observateurs s'attendent désormais à ce que Washington impose de nouvelles sanctions pour accroître la pression pour faire libérer le pasteur.

Outre ces tensions diplomatiques, les marchés s'inquiètent de la direction de la politique économique du président Recep Tayyip Erdogan alors que la Banque centrale turque rechigne à relever ses taux pour contrer une inflation qui a pourtant atteint près de 16% en juillet en rythme annuel.

La chute de la livre vendredi "montre que les investisseurs sont de plus en plus inquiets de l'imminence d'une crise monétaire totale", souligne dans une note David Cheetham, analyste chez XTB.

- Craintes de contagion -

L'inquiétude a été renforcée vendredi avec la publication d'un article dans lequel le Financial Times rapporte que la Banque centrale européenne s'inquiète d'une éventuelle contagion de cette crise monétaire à certaines banques européennes très présentes en Turquie.

"Les investisseurs voyaient la crise monétaire en Turquie comme un problème local. Cependant, il semble que la rapidité de la chute (de la livre) renforce les inquiétudes d'une possible exposition de banques européennes au système bancaire turc", souligne Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

La chute de la livre survient à quelques heures d'un discours attendu du ministre des Finances Berat Albayrak, également gendre du président Erdogan, qui doit présenter le "nouveau modèle économique" de la Turquie.

Depuis sa nomination à ce poste après la réélection de M. Erdogan en juin, M. Albayrak s'est efforcé sans succès d'apaiser les marchés qui voient d'un mauvais œil la mainmise croissante sur les affaires économiques du président turc dont les positions peu orthodoxes inquiètent.

M. Erdogan, qui s'est octroyé l'ensemble des pouvoirs exécutifs aux termes d'une révision constitutionnelle controversée lui permettant, entre autres, de nommer directement le gouverneur de la banque centrale, est ainsi un "ennemi" autoproclammé des taux d'intérêt.

Or, de nombreux économistes appellent de leurs vœux une hausse des taux d'intérêt de la banque centrale afin d'enrayer l'inflation.

Le chef de l'Etat turc n'a pas arrangé les choses en déclarant dans la nuit de jeudi à vendredi que l'agonie de la livre turque était due à des "campagnes" hostiles.

"S'ils ont des dollars, nous, nous avons notre peuple, nous avons le droit et nous avons Allah !", a-t-il lancé.

"Les discussions autour du nouveau modèle économique qui doit être annoncé aujourd'hui ne suffisent pas à rassurer les investisseurs alors que le leader semble invoquer une intervention divine et le peuple pour faire face au reste du monde", relève Michael Hewson de CMC Markets.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X