L'accès au crédit immobilier pour les jeunes de moins de 25 ans

L'accès au crédit immobilier pour les jeunes de moins de 25 ans

En pratique, l'idéal est de souscrire un crédit le plus tôt possible pour financer l'acquisition d'un bien immobilier afin de rembourser le crédit alors que l'emprunteur est encore jeune. Serait-il alors possible pour les jeunes de moins de 25 ans d'obtenir un prêt immobilier ? Éléments de réponse à travers ce présent guide.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Constituer un dossier solide

Faire l'acquisition d'un bien immobilier en ayant moins de 25 ans n'est pas chose impossible. En effet, les organismes prêteurs accordent de plus en plus de chances aux primo-accédants pour leur permettre d'acheter une résidence principale via un prêt. Toutefois, ces établissements étudient minutieusement les dossiers de prêt afin d'éviter les problèmes ultérieurs avec les jeunes emprunteurs. Pour déterminer si oui ou non, l'emprunteur a un bon profil, les banquiers se basent sur différents paramètres :

  • L'apport personnel

C'est la contribution de l'emprunteur pour financer une partie de son projet et qui doit représenter un minimum de 10 % du coût du crédit. Cet apport servira notamment à payer les frais du notaire, les frais de dossiers et l'éventuelle commission de l'agence immobilière.

  • Le taux d'endettement

Il indique la capacité de l'emprunteur à rembourser mensuellement le crédit. En règle générale, il ne doit pas excéder les 33 % des revenus mensuels, avec un "reste à vivre" suffisamment important pour subvenir aux différents besoins au quotidien.

  • La situation professionnelle

En général, les banques privilégient les emprunteurs qui travaillent en CDI ou les fonctionnaires.

  • La situation financière

La banque vérifiera notamment l'historique des comptes bancaires de l'emprunteur pour détecter les découverts ou une quelconque difficulté de gestion.

Des aides simplifiant l'accession au logement pour les jeunes primo-accédants

Aujourd'hui, plusieurs avantages sont accordés aux primo-accédants de moins de 25 ans pour réaliser leurs projets immobiliers malgré leur jeune âge.

  • Le PTZ ou prêt à taux zéro

Le PTZ est accordé uniquement par les banques ayant passé une convention avec l'État. C'est un prêt dédié au premier achat immobilier par les jeunes primo-accédants et qui ne comporte pas d'intérêt. Toutefois, le capital octroyé au PTZ dépend du montant des revenus de l'emprunteur et de la zone géographique dans laquelle il souhaite acheter le bien. S'il s'agit d'une acquisition dans le neuf, le PTZ ne dépassera pas les 40 % du prix du bien et s'il s'agit d'une acquisition dans l'ancien, le PTZ ne sera accordé que si le bien immobilier subit des travaux de rénovation, dont les frais représentent au minimum 25 % du prix d'achat.

  • Le prêt Action Logement

Ce crédit octroyé pour ce type de prêt représente 30 % du prix d'achat du bien avec un taux très intéressant. Il est accordé aux jeunes actifs employés par des sociétés qui comptent plus de 10 salariés. La demande du prêt action logement se fait alors auprès de l'employeur.

Faire baisser le coût de l'assurance emprunteur

Bien évidemment, la demande d'un prêt immobilier est toujours accompagnée par la souscription à une assurance emprunteur. Certaines banques proposent alors aux jeunes de moins de 25 ans des contrats de groupe qui permettent à ces derniers de bénéficier d'une réduction pouvant aller jusqu'à 30 %. Mais si ce n'est pas le cas, le jeune emprunteur a le droit de faire jouer la délégation d'assurance . En effet, depuis la loi Lagarde en 2010, il est désormais possible de choisir une autre assurance de prêt que celle proposée par l'organisme de financement, mais qui doit comporter les mêmes garanties que l'assurance de groupe ? L'idée est donc de faire jouer la concurrence en procédant à des comparaisons des offres proposées par les différentes compagnies d'assurance. Grâce à la loi Hamon, il est également possible de mettre fin au contrat à tout moment pendant la première année de souscription et de résilier un contrat d'assurance de prêt chaque année à la date anniversaire du contrat.

>> Pour aller plus loin : 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X