Quel bien acheter ?

Quel bien acheter ?

Dans le secteur immobilier, les opportunités d'investissement sont nombreuses. Encore faut-il, pour le particulier, savoir quel bien acheter en fonction de son projet immobilier pour optimiser la rentabilité de son investissement. Pour résoudre ce délicat problème, voyons avec BoursedesCrédits les différentes options disponibles pour aider les particuliers à choisir plus facilement quel bien acheter ?

Comparer gratuitement les crédits immobilier

L'investissement dans l'immobilier ancien

Du point de vue du prix, les tarifs dans l'immobilier ancien sont de 20 à 30 % moins chers que ceux de l'immobilier neuf. Par ailleurs, le choix d'investir dans l'immobilier ancien offre à l'investisseur la possibilité de valoriser le bien, d'autant que l'immobilier ancien est plus souvent bien situé. Cela dit, même si tous ces arguments plaident en sa faveur, certains éléments nécessitent une attention particulière avant de se lancer d'une manière effective dans l'immobilier ancien. En effet, malgré tous ces avantages indéniables, l'achat d'un logement ancien engage des frais plus importants par rapport à un bien neuf. Il s'agit notamment des frais de notaires ainsi que des droits d'enregistrement, qui sont d'environ 5 % plus chers.

Outre ces frais incontournables, l'investisseur immobilier dans l'ancien devra également prévoir des frais supplémentaires pour l'entretien, le ravalement ou même la remise en état des différents équipements du bâtiment. De plus, la consommation de ces bâtisses est plus élevée, du fait de la vétusté des équipements et de la mauvaise isolation thermique. Ainsi, pour se lancer dans l'investissement immobilier ancien, il est recommandé de prévoir tous ces frais avant la souscription au prêt immobilier.

Comme indiqué précédemment, savoir quel bien choisir, ne tient pas uniquement des tarifs ni autres frais liés à l'acquisition du bien. En effet, compte tenu de leur ancienneté, il peut arriver qu'au sein de ses bâtiments, des défauts non apparents soient dissimulés. C'est le cas par exemple de l'installation électrique, des sanitaires ou encore de la plomberie. Par conséquent, il est préférable de confirmer l'état du bien à travers les diagnostics obligatoires. En règle générale, avant de décider quel bien choisir, il est vivement conseillé à l'investisseur de faire appel aux services d'un professionnel, ou même de se renseigner auprès des autorités locales avant d'enclencher les procédures relatives à l'achat du bien immobilier ancien.

L'investissement dans l'immobilier neuf

Par opposition à l'acquisition d'un bien immobilier ancien, l'achat d'un bien neuf présente des avantages indiscutables qui lui sont propres. L'achat d'un logement neuf offre à l'acheteur la garantie d'accéder à un habitat conforme à son choix, avec une surface habitable optimisée et des équipements opérationnels. D'ailleurs, tous les logements neufs érigés après la mise en place de la norme RT2012 sont conformes au respect des normes techniques de sécurité, ainsi que des performances techniques et énergétiques qui serviront de référence pour le futur. Ces normes techniques consistent à une bonne isolation thermique et phonique accompagnée d'une faible empreinte énergétique qui permet à l'occupant de réduire considérablement ses charges courantes. Il faut savoir que les habitations neuves entrant dans cette norme RT2012 bénéficient d'office d'une réduction d'impôts, prévue par le dispositif Pinel ainsi que le dispositif Censi-Bouvard.

Mais si, encore une fois, l'acquisition de l'immobilier neuf offre des avantages incontestables, ils ne sont pas suffisants pour prendre une décision définitive et déterminer quel bien choisir. Ceci s'explique par plusieurs facteurs. D'un côté, dans la mesure où les avantages cités ci-dessus ne sont accordés que pour les habitations répondants aux normes RT2012, il faut consacrer beaucoup de temps pour les trouver. Surtout dans la mesure où le nombre de biens immobiliers neufs n'a cessé d'augmenter. D'un autre côté, dans la mesure où l'investissement immobilier neuf attire de plus en plus d'investisseurs, le secteur devient malgré lui, le terrain de chasse des promoteurs sans scrupules. Ainsi, il est vivement recommandé de faire appel aux services d'un courtier, tels que Bourse des Crédits qui permettra de choisir de manière plus sereine quel bien acheter.

Par ailleurs, faire appel à Bourse des Crédits permet également de faire une simulation du coût du projet immobilier envisagé pour éviter toute mauvaise surprise. De plus, ce courtier peut accompagner l'investisseur pendant toutes les démarches. Aussi bien au moment d'établir le montage de financement, qui permettra de définir la capacité d'emprunt, que pour le choix de l'établissement de crédit, qui sera choisi pour financer le projet, jusqu'au choix du bien immobilier à acquérir.

Les autres types d'investissement immobilier

Si la plupart des investissements immobiliers sont réalisés dans les habitations neuves ou anciennes, l'investisseur peut toutefois choisir d'investir dans le bien immobilier meublé, dans les bureaux ou également dans une boutique ou un local commercial. En gros, lorsqu'il est question d'investissement immobilier, l'investisseur est mis face à un vaste choix, dont les caractéristiques lui permettront de définir quel bien choisir.

Un investisseur immobilier qui envisage de se lancer dans l'achat d'un bien immobilier meublé doit prêter une attention particulière aux points suivants. D'abord, il lui sera impératif de procéder à un inventaire des meubles, en compagnie du propriétaire du bien. Selon les dispositions légales, il s'agit des équipements de sommeil, de la vie courante, du chauffage et de l'alimentation en eau. Ensuite, il sera tenu de préciser que l'achat de meubles ne devra prendre effet qu'au moment de l'achat du bien ou celui de la signature de l'acte de vente. Enfin, il devra procéder à l'estimation du prix du mobilier, en faisant usage des factures ainsi que de leur état. Il est important de souligner que la valeur du mobilier ne doit en aucun cas être prise en compte au moment de l'estimation de la valeur du logement.

Si l'investisseur immobilier prévoit l'acquisition de bureaux, il peut le faire selon 2 possibilités, soit en son nom propre, soit par l'intermédiaire d'une Société Civile immobilière. Dans le premier cas, il aura la possibilité d'acquérir le bien à titre privé ou de le louer à une entreprise. Ainsi, en cas de difficultés financières, l'investisseur sera protégé dans la mesure où les bureaux ne seront pas considérés dans son patrimoine. Du point de vue fiscal, les revenus perçus seront soumis à l'impôt sur le revenu foncier. Il est toutefois possible de jouir d'un crédit d'impôt dans le cadre d'une défiscalisation.

L'acquisition de bureau à travers une SCI ne peut se faire que si l'investisseur immobilier dispose préalablement d'une SCI ou s'il en constitue une. De ce fait, c'est la SCI qui sera chargée de l'acquisition ainsi que de la location à une entreprise. Par conséquent, c'est à la SCI d'encaisser les loyers. Une telle procédure est avantageuse du point de vue fiscal. En effet, les intérêts du crédit immobilier seront déduits du revenu imposable.

L'investisseur qui se lance dans l'acquisition d'une boutique ou d'un local commercial connaît assurément une meilleure rentabilité. Toutefois, pour optimiser l'investissement, certains points doivent être considérés. D'abord, il est suggéré à l'investisseur de choisir une boutique déjà occupée, ceci dans le but de s'assurer que le la boutique dispose déjà d'une clientèle fixe, ce qui permettra de déterminer plus surement la rentabilité du fonds de commerce. Ensuite, étant donné qu'un commerce dépend essentiellement de sa situation géographique, il est indispensable pour l'investisseur de choisir un lieu qui connaît une grande affluence. Enfin, l'investisseur devra tenir compte de la surface dont il dispose pour déterminer l'activité qu'il aura à effectuer. Ceci s'explique par le fait qu'un restaurant ne requiert pas la même surface d'exploitation qu'une librairie, par exemple.

Pour aller plus loin :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans