Assurance perte d'emploi prêt immobilier

Assurance perte d'emploi prêt immobilier

Cette couverture n'est pas obligatoire, mais elle peut être très utile dans un contexte de crise ou le risque de perte d'emploi est réel. L'assurance chômage doit être contractée au début du crédit immobilierChaque assureur possède ses conditions particulières concernant cette garantie de l'assurance crédit.

Lorsque vous souscrivez une assurance chömage, vous devez tout de même tenir compte de quelques points très importants avec votre conseiller de BoursedesCrédits, lors de votre demande de crédit immobilier.

Comparer gratuitement les assurances de prêt

La garantie de perte d'emploi indemnisée (PEI)

Une assurance perte d'emploi prêt immobilier couvre les échéances de prêt en cas de chute brutale du revenu de l'emprunteur suite à un licenciement. Autrement dit, elle garantit à la banque le règlement intégral ou partiel des mensualités pendant la période de chômage, sans dépasser le délai limite fixé dans le contrat. Il s'agit d'un contrat reconductible qui s'étale sur 12 mois à 48 mois. Une fois arrivé à terme, il est donc renouvelé par tacite reconduction. Cependant, il s'achève automatiquement lorsque: le crédit est arrivé à terme, l'ensemble des échéances est remboursé (même avant la date d'échéance), l'assuré part en retraite, l'assuré a dépassé l'âge limite déterminé dans les clauses du contrat.

Le calcul du coût de cette garantie de chômage peut être effectué de deux manières. Tout d'abord, son montant peut être déterminé en fonction du montant de la somme empruntée. En général, il représente 0,09 % à 0,65 % de l'investissement. En revanche, s'il est fixé à partir du montant des mensualités, le pourcentage peut varier entre 1 et 1,4 %. À noter qu'en principe, la souscription à une assurance chômage complémentaire est facultative. Toutefois, nombreuses sont les banques qui incluent aujourd'hui cette condition dans les modalités d'octroi de prêt. Ainsi, en refusant d'y souscrire, votre demande de crédit risque d'être rejetée par votre banquier.

Les conditions d'adhésion

Pour bénéficier d'une garantie de perte d'emploi, vous devez être en CDI ou contrat à durée indéterminée au moment de la signature du contrat. Mais aussi, votre employeur doit confirmer votre ancienneté d'au moins 6 à 12 mois. Dans ce cadre, les salariés en période d'essai, en période de démission ou en préavis de licenciement ne sont pas concernés. Les limites d'âge sont généralement fixées entre 55 à 60 ans. En effet, elles peuvent varier selon les compagnies d'assurance.

Le délai de carence

C'est une période durant laquelle l'assureur n'effectue aucune indemnisation en cas de chômage. Le plus souvent, elle est de 6 à 12 mois à partir de la date de signature du contrat. En d'autres termes, L'assureur ne prendra en charge les remboursements tel qu'il est prévu dans cette clause de garantie que si l'assuré n'est au chômage qu'au delà de la période de 6 à 12 mois après signature du contrat, sinon la garantie ne pourra jamais être appliquée. Pour éviter cette situation malencontreuse, nous vous conseillons donc de privilégier les contrats proposant un délai de carence moins long, voire aucun délai de carence.

Le délai de franchise

Cette période désigne plus précisément la durée d'attente au cours de laquelle l'assuré sera effectivement couvert par la compagnie d'assurance. En moyenne, elle varie entre 3 à 6 mois à partir du jour du licenciement. Cela signifie que l'assuré doit attendre ce délai pour percevoir la première indemnisation. Au cas où vous trouveriez un emploi avant cette période, l'assureur sera libéré de son engagement. Dans ce contexte, il convient donc de choisir une assurance chômage complémentaire avec un délai de franchise plus court.

Conditions globales d'une assurance chômage

La mensualité peut être couverte par l'assurance chômage à hauteur de 25 à 100%. La durée de l'assurance chômage s'étend en général entre 1 an et 1 an et demi. Cette assurance chômage est renouvelable selon les cas, soit 1 à 4 renouvellements s'il y a eu une reprise de la vie active durant au moins 6 mois.

Le coût de l'assurance chömage

Tous les éléments sont pris en compte, afin d'évaluer le coût réel d'une assurance chômage. En règle générale, ce coût se situe dans une fourchette comprise entre 0,25 et 1 % du montant emprunté. Contracter une assurance chômage s'avère être une option intéressante pour un crédit immobilier, par exemple si l'emprunteur travaille dans un domaine spécialisé.

L'intérêt de se faire aider par un professionnel

Décortiquer les conditions d'un contrat d'assurance chômage n'est pas chose aisée. Pour comparer diverses formulations, il est plus prudent de demander l'expertise d'un courtier comme boursedescredits. De par son expérience et son savoir-faire, un professionnel peut trouver la proposition d'assurance la mieux adaptée à chaque cas particulier. De plus, un expert dispose d'un pouvoir de négociation envers les compagnies d'assurance. C'est pourquoi il a la possibilité de vous décrocher une assurance de prêt à tarif préférentiel avec une meilleure garantie de perte d'emploi.

Les autres garanties de l'assurance crédit :

 

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans