Assurance de prêt immobilier capital restant dû

Assurance de prêt immobilier capital restant dû

L'assurance solde restant dû est une autre appellation de l'assurance décès d'un crédit immobilier. Cette couverture représente un coût non négligeable dans le financement d'un bien immobilier.

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Définition et avantages de l'assurance sur capital restant dû

Le tarif d'une assurance emprunteur est calculé de deux manières différentes. D'un côté, il y a le calcul de l'assurance sur le capital initial qui est basé sur le montant total emprunté de votre crédit immobilier. Durant la période de remboursement du prêt, le taux reste fixe et les cotisations restent également inchangées, cette formule est la plus courante. De l'autre côté, il y a le calcul de l'assurance sur capital restant dû ou assurance dégressive qui se base sur le capital restant en fonction des remboursements effectués. Pour ce type d'assurance, le coût des cotisations à réaliser est différent chaque année puisqu'elle est basée sur le solde du capital qui reste à rembourser. En fin de prêt, le coût des cotisations d'assurance diminue progressivement voire devient nul pour la dernière mensualité. Vous avez donc la possibilité d'utiliser la somme économisée pour d'autres dépenses. En général, c'est en contractant un emprunt hypothécaire pour l'achat d'un bien immobilier que la plupart des organismes emprunteurs soumettent les acquéreurs à la souscription à une assurance sur capital restant dû, mais elle n'est pas obligatoire. En effet, c'est la garantie pour la banque de récupérer la somme empruntée en cas de décès de l'emprunteur. Toutefois, l'assurance sur capital restant dû protège également les proches de l'assuré des lourdes charges d'emprunt en cas de décès de celui-ci. Dans ce cas, elle peut être perçue comme une sorte d'assurance-vie qui couvre l'assuré en cas de décès et qui garantit le paiement d'une somme à ses proches. Pour illustrer cet exemple, si un couple contracte un prêt immobilier pour acheter une maison et souscrit en même temps à une assurance sur capital restant dû, la charge restante de l'emprunt tombera totalement en cas de décès de l'un des conjoints et le bien immobilier deviendra la propriété du conjoint survivant.

Fonctionnement de l'assurance solde restant dû

En France, les banques et les assureurs proposent aux emprunteurs de rembourser le solde restant dû de leur crédit immobilier en cas de décès grâce à l'assurance décès. Cette garantie offre dès lors à l'assuré et à ses proches une protection optimale tout au long du remboursement du crédit. Au cas où l'emprunteur mourrait au cours du remboursement du crédit, l'assureur prend le relais du remboursement du prêt et évite aux proches de l'emprunteur d'hériter de ses créances. Cette garantie est obligatoire sur la grande majorité des crédits immobiliers distribués en France. C'est aussi le cas dans d'autres pays européens, dont la Belgique où l'assurance décès est plus communément appelée assurance solde restant du.

Le fonctionnement de ces deux couvertures reste néanmoins identique. Dans le cas d'un emprunt immobilier souscrit à deux, la couverture de l'assurance décès prend en charge le remboursement de la part du capital qui revient à l'emprunteur décédé. Ainsi, si le défunt emprunteur est couvert à 50 % du crédit, l'autre emprunteur, généralement le conjoint, n'est pas encore libéré du crédit et doit rembourser la moitié du solde restant du selon les échéances fixées contractuellement. Néanmoins, si les deux co-emprunteurs ont choisi une quotité à 100 % sur chaque tête, la compagnie d'assurance rembourse intégralement le solde restant du en cas de décès de l'un d'entre eux.

Combien coûte l'assurance décès ou assurance solde restant dû

Le prix d'une assurance sur capital restant dû est calculé en fonction de plusieurs paramètres, dont l'état de santé de l'assuré emprunteur, le montant de la somme emprunté, la durée du prêt et la quotité d'assurance, c'est-à-dire la part de capital à garantir, déterminée par les co-emprunteurs. Si à première vue, l'assurance calculée sur le capital restant dû semble être plus intéressante, ce n'est pas forcément le cas, si l'on tient compte du fait que dans les premières années de remboursement d'un prêt immobilier, la part du capital remboursé est minime. Dans ce cas l'assurance sur le capital restant dû sera beaucoup plus chère dans les premières années. L'âge est également un facteur déterminant du coût de l'assurance. En effet, si l'âge de l'emprunteur dépasse la cinquantaine, les primes d'assurance seront plus élevées que pour un jeune qui a fait sa souscription à l'âge de trente ans. Toutefois, les risques de santé aggravés sont pris en considération chez un emprunteur puisque quel que soit l'âge auquel il souscrit, une surprime sera appliquée à l'assurance sur capital restant dû. Le même principe est utilisé chez les co-emprunteurs qui choisissent tous deux une quotité à 100 % au lieu d'une quotité moins élevée ( 60 % - 40 %). Il est important de savoir que la plupart des assureurs n'accordent aucune négociation de prix pour une assurance sur capital restant dû. Pour obtenir un bon prix, l'idéal est de présenter un dossier inspirant la sûreté et la confiance auprès des banques et des compagnies d'assurance. Pour ce faire, vous pouvez solliciter l'aide et obtenir les conseils d'un courtier spécialisé dans le prêt immobilier et la négociation d'assurance de crédit immobilier.

Dans tous les cas, le coût de l'assurance décès peut être important selon le profil de l'emprunteur. Il peut représenter 15 % du coût total de l'emprunt. Si vous prévoyez d'emprunter, par exemple, 300 000 euros sur 20 ans, le prix assurance solde restant du pourrait aller de 6 000 à 24 000 euros avec un taux allant de 0,10 à 0,40 % du capital. Le coût de l'assurance peut être encore plus important pour certains emprunteurs plus âgés.

Optimiser le coût d'une assurance solde restant dû

Les compagnies d'assurance se montrent généralement fermes au moment de fixer le prix assurance solde restant du. Ce volet de l'assurance emprunteur est le plus souvent ferme et non négociable. Seul le mode de calcul de l'assurance peut être choisi au moment de la souscription du prêt. Le calcul de l'assurance se fait soit sur la base du capital restant dû, soit sur l'ensemble du capital emprunté, selon votre choix.

Le seul moyen d'espérer obtenir un prix d'assurance solde restant du, faible consiste donc à présenter un dossier considéré comme plus sûr et plus solvable par la banque et par l'assurance. Vous aurez certainement besoin de l'aide et des conseils de BoursedesCredits dans la constitution d'un tel dossier. Ce courtier est spécialisé dans la négociation d'assurance crédit et de prêt immobilier pour les particuliers et les professionnels.

>> Pour aller plus loin : 

 

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X