Assurance revente : une garantie contre la revente à perte d'un bien immobilier

Assurance revente : une garantie contre la revente à perte d'un bien immobilier

Comment vendre un bien immobilier ? Pour diverses raisons, allant d'une difficulté financière à une mutation professionnelle, il peut arriver que vous vous retrouviez dans l'obligation un jour de revendre votre propriété. Malheureusement, vous êtes en pleine période de remboursement. Dans ces conditions, il est plus avantageux de se tourner vers l'assurance revente.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Le but d'une assurance revente

L'assurance revente est une garantie permettant de s'assurer en partie contre les risques de perte lors de la revente de sa maison. Lorsqu'un souscripteur désire vendre un bien immobilier, un risque de revente à perte est constamment présent, surtout dans un contexte de baisse du secteur de l'immobilier . Cela signifie qu'il le revend moins cher que le prix initial d'achat. De ce fait, il est fort possible qu'il perde de l'argent. Pour y faire face, souscrire à une assurance revente est une option à envisager. En cas de perte de valeur du bien, une compensation financière va être payée au souscripteur.

Dans le cas où un propriétaire est pressé de revendre son bien, la valeur de ce dernier peut être dépréciée. Les éventuelles baisses du marché immobilier ajoutent à cette moins-value. La perte de valeur est prise en charge par votre assurance emprunteur, dont le  montant est stipulé par le contrat. Généralement, celui-ci se situe dans la limite de 10% de la valeur d'achat de la maison, pour un plafond ne dépassant pas 30 000€. Cette assurance peut être souscrite aussi bien lors de l'achat d'une résidence principale que secondaire.

L'assurance revente et ses limites

Les modalités stipulées dans un contrat d'assurance revente sont assez restrictives. L'emprunt n'est pas couvert dans sa totalité, mais seulement pendant les deux ou les cinq premières années. Des limites de remboursement sont également établies dans les contrats, avec un plafond de remboursement variant d'un contrat à un autre. Le montant est en général calculé à partir du pourcentage du montant de la propriété. L'assurance revente, qui est contractée à l'acquisition du bien, n'est valable que pour 5 ans. Au-delà de ce délai, la moins-value n'est plus remboursée. 

Pour bénéficier d'une garantie revente, le souscripteur doit être dans l'obligation de revendre sa maison ou de justifier d'une situation dite "grave".  Il peut s'agir par exemple d'une mutation professionnelle. La distance minimum est alors imposée par le contrat. Une perte d'emploi, un divorce, une perte d'autonomie complète ou la naissance de jumeaux justifient parfaitement l'application des garanties prévues dans une assurance revente. Les modalités de déblocage diffèrent d'un contrat à l'autre. Une comparaison des assurances s'impose pour connaître les modalités d'exclusion de chacune d'elle.

Le délai de carence est une autre limite d'une garantie revente. Ils varient en fonction des motifs liés au déblocage. Il est également intéressant pour les souscripteurs, qui sont souvent mutés, de prendre une assurance garantie revente. Certaines professions ne peuvent cependant pas prétendre à ce type de souscription, à l'instar des militaires, des magistrats, des pompiers et des enseignants.

Quelques éléments concrets sur l'assurance revente

Parfois, la seule option pour faire face à une situation financière précaire est la vente de son bien immobilier. Une vente précipitée ne permet toutefois pas de récupérer la valeur réelle du bien. C'est dans ces cas-là que la garantie revente intervient pour couvrir cette perte de la valeur d'un bien immobilier. Dans la plupart des cas, cette couverture s'élève à 20% du prix d'acquisition du logement. Le contrat d'une assurance revente est limité de 5 à 10 ans, selon la nature du bien. Il peut s'agir d'une maison locative, une résidence secondaire ou principale. Le plafond concernant le montant de la couverture est estimé entre 3000 et 50.000 euros.

En ce qui concerne le tarif de cette garantie, l'assuré peut effectuer un unique paiement qui coûte environ 600 euros. Celui-ci est valable pendant toute la durée du contrat. Il peut aussi payer les échéances annuellement, qui s'échelonnent à environ 150 euros. De plus, il peut rompre le contrat à tout moment. Il existe ainsi sur le marché deux types de contrats de garantie revente, dont les contrats d'assurances externes. Ces derniers sont proposés par des assureurs indépendants. Les offres internes sont généralement proposées par des promoteurs immobiliers, pour encourager les acheteurs à franchir le pas, dans ce cas, l'assurance revente peut même être offerte par certains promoteurs.

>> Pour aller plus loin : 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X