Quelles astuces pour payer moins d'impôts ?

Quelles astuces pour payer moins d'impôts ?

En période de crise et de morosité économique, réduire ses impôts s'avère primordial. Il existe plusieurs solutions tout à fait légales pour payer moins d'impôt, dont certaines sont plus ou moins insoupçonnées par manque de connaissance, d'autres sont plus complexes et difficilement réalisables.

Comparer gratuitement les placements

Les règles générales pour réduire ses impôts


La première possibilité de réduction d'impôt concerne l'investissement immobilier. Investir dans le domaine de l'immobilier défiscalisant, c'est-à-dire dans le cadre des dispositifs réglementaires des niches fiscales sur l'immobilier comme la loi Pinel. En investissant dans le neuf avec le dispositif Pinel, il est possible de réduire ses impôts sur 12 ans. On peut également investir dans l'économie d'énergie en entreprenant des investissements d'optimisation énergétique pour bénéficier du CITE (crédit d'impôt sur le revenu).

Investir dans les PME peut aussi faire bénéficier de réductions d'impôts. En effet, participer dans le capital des PME peut faire réduire les impôts à hauteur de 18 %, mais celui-ci est soumis à un plafonnement de 100.000 euros. Il est aussi possible de bénéficier de ces réductions en créant sa propre PME ou en augmentant son capital, de même pour les investissements dans les FIP et FCPI, qui font gagner 18 % de réduction d'impôt, soumis à un plafonnement de niche fiscale. Investir dans les PME peut également faire bénéficier de la réduction de l'ISF. Toutefois, dans ce cas, il faut veiller à garder la souscription d'investissement pendant 5 ans au moins pour bénéficier de la réduction.

D'autre part, on peut également choisir de baisser le revenu imposable par l'embauche d'un salarié à domicile, octroyer des pensions alimentaires envers des proches ou passer au régime de frais réels qui peuvent faire gagner 10 % de réduction d'impôt. Le transfert de revenus aux enfants fonctionne également de la même manière que les pensions alimentaires, de telle manière que les fonds octroyés passent sous le régime fiscal des dons avec une réduction de 20 %.

Comment réduire le montant de ses impôts en 2016


En 2016, des astuces spécifiques peuvent être utilisées pour réduire ses impôts. L'investissement dans les DOM-TOM fait gagner une réduction d'impôt de l'ordre de 125 % du montant de l'investissement. Rappelons que cette mesure a été prise pour soutenir l'économie des territoires d'outre-mer. Ensuite, l'investissement dans la forêt en acquérant des parts dans un groupement financier forestier. Il s'agit toutefois d'une niche fiscale plafonnée faisant bénéficier au souscripteur à l'investissement d'une réduction d'impôt de 18 %.

Par ailleurs, l'investissement dans les PME non cotées réduit également le montant des impôts de 18 %. Enfin, existe la solution de constituer une épargne à travers le dispositif PERP. Outre ces solutions spécifiques à l'année 2016, il est toujours possible de bénéficier des réductions d'impôts pour cette à année à travers la défiscalisation immobilière, l'investissement productif dans les FCPI pour voir ses impôts diminuer de 18 %, de même dans les SOFICA, ou encore faire appel au mécanisme de défiscalisation d'investissement " one shot " dans le cadre d'un prêt bancaire.

L'épargne, une des meilleures solutions pour réduire les impôts


Pour l'année 2016, épargner peut faire réduire ses impôts. La solution la plus judicieuse serait de multiplier les placements sur les livrets défiscalisés. En effet, ces placements sont dépourvus de frais. D'ailleurs, les intérêts générés chaque année sur les livrets sont exempts d'impôt sur le revenu et de frais de prélèvements sociaux. Par ailleurs, la solution est aussi d'investir dans les produits de partage comme l'assurance vie ou l'OPCVM qui consiste à octroyer une partie des gains à l'épargne en faveur d'associations caritatives. La réduction d'impôt dans ce cas sera de 75 % sur le montant du revenu égal au don versé.

En épargnant, on peut aussi bénéficier de certaines enveloppes fiscales comme le PEL, PEA et PEE. Elles sont généralement concernées par le barème progressif d'imposition et du taux d'impôt forfaitaire de 24 % sur les revenus. Enfin, savoir bien gérer les stock-options peut aussi faire gagner des réductions d'impôt. Leurs plus-values de cession ne sont imposables qu'à la revente des titres. Dans tous les cas, l'aide d'un courtier professionnel tel boursedescredits.com peut être précieuse pour vous aider à trouver les meilleurs moyens de payer moins d'impôts tout en réalisant des placements judicieux.

 Lire aussi : 

 

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans