Calcul surprime d'assurance de prêt immobilier

Calcul surprime d'assurance de prêt immobilier

Obtenir un crédit immobilier de la banque n'est pas une tâche facile pour certaines personnes qui présentent certains handicaps liés à leur état de santé, notamment. En effet, pour que la banque étudie la demande de prêt, elle doit être en possession de la police d'assurance du demandeur où doit figurer son bilan médical dressé par un médecin habilité.

Sur ce point, au niveau de l'assureur, celui-ci peut émettre certaines remarques, voire carrément refuser la demande de couverture si le demandeur présente des risques que l'assureur juge trop élevés. Dans ce cas, soit il procède à l'exclusion de garanties, soit il définit un montant surprime assurance prêt immobilier, soit il émet un refus d'assurance.

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Qu'est-ce que la surprime d'assurance ?

Une surprime d'assurance se définit comme étant une prime complémentaire, demandée par l'assurance au cas où l'assuré présenterait des risques évalués plus importants par rapport aux risques moyens définis dans le contrat standard. Les risques santé sont surtout ceux qui sont les plus concernés par la surprime comparés aux autres risques "graves" tels que les activités professionnelles dangereuses et l'âge, qui peuvent aussi être concernés.

La surprime n'est pas une sanction sur le dossier, mais elle permet d'assurer certains risques qui vont figurer sur la police d'assurance. Selon le cas, la surprime peut concerner toutes les garanties prévues, soit seulement quelques-unes. Ainsi, une surprime peut être appliquée sur la garantie décès, par exemple, mais pas sous la garantie perte d'emploi. Le calcul du montant surprime assurance prêt immobilier dépend entièrement de chaque assureur selon le niveau de risque que la situation du demandeur présente. Toutefois, la surprime est un gage de sérénité pour le demandeur, car celle-ci garantit une couverture pendant la durée de remboursement du prêt.

Dans quels cas peut-on être concerné par les surprimes ?

Les surprimes peuvent être appliquées par les assureurs sur certains risques aggravés. En haut de la liste figurent les risques de santé. L'évaluation se fera selon qu'ils soient de longue durée, avec un niveau élevé de gravité, de nature professionnelle ou pas. Lors de l'établissement du bilan médical de l'assuré, la compagnie d'assurance dispose d'une liste de maladies qui sont jugées à risque élevé et sujettes à l'application éventuelle d'une surprime. Il s'agit notamment de certaines maladies cardio-vasculaires et cardiaques, des cancers, de la séropositivité au VIH, les maladies génétiques et métaboliques, neurologiques, psychiatriques, viscérales ou relatives au sang.

C'est à partir de cette classification que l'assurance définit si la maladie présente un risque ou non, et décide d'appliquer un taux de base ou avec surprime. Par ailleurs, les activités dangereuses comme les sports aériens ou les sports mécaniques sont aussi sujettes à surprime. Certaines assurances font même exclusion de ces activités. L'âge de l'assuré est également une des conditions d'application d'une surprime. En outre, le montant surprime assurance prêt immobilier peut varier entre 25 et 300 % par rapport au taux de base selon les risques. Toutefois, celle-ci ne peut pas être plus de 1,4 fois supérieure au TEG du prêt immobilier.

Le site web de courtage en assurance de prêt immobilier BoursedesCredits dispose d'un comparateur de taux appliqués par plusieurs sociétés d'assurance et un conseiller bourse des crédits peut vous guider dans l'étude d'un contrat d'assurance prévoyant une surprime. 

Fait-il coûte que coûte accepter la surprime pour obtenir un prêt ?

 La surprime imposée par l'assurance n'est pas la solution ultime pour obtenir une assurance pour un crédit immobilier. D'autres solutions existent. La première est un dispositif mis en place par l'État, qui est la convention AERAS. Il s'agit de faciliter l'accès aux crédits immobiliers pour les personnes qui sont généralement considérées par les établissements d'assurance comme inassurables.

Ces personnes peuvent demander à leur assureur de se mettre sous la protection de cette convention. Ainsi, celui sera dans l'obligation de réexaminer son dossier d'assurance. L'assureur peut appliquer dans ce cas un montant surprime assurance prêt immobilier jusqu'à 1000 % du taux de base, ou il va exclure certaines garanties à risque. La convention AERAS est une mesure de mutualisation des risques. De ce fait, la surprime, si elle doit être appliquée, est taxée d'une limite.

Toutefois, sous régime AERAS, l'assuré ne peut prétendre qu'à un prêt maximum de 320 000 euros et avoir moins de 70 ans à la fin du prêt. L'assuré peut également opter pour un nantissement d'assurance-vie ou une hypothèque si l'assurance refuse de le couvrir.

Bien décrypter son contrat :

 

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans