Chéquier

Chéquier

Largement distribué par les banques, le chéquier n'est pas pour autant obligatoire. Quelles sont les spécificités de ce moyen de paiement ? Comment l'utiliser à bon escient ?

Comparer gratuitement les banques en ligne

Un moyen de paiement facultatif

Dès l'ouverture de compte, une banque peut mettre à disposition de son client un chéquier. Cette proposition n'est pas toutefois obligatoire. Les établissements bancaires ont le droit de refuser l'octroi d'un chéquier à un client en particulier, sans avoir à justifier leur décision. Ce produit reste néanmoins majoritairement distribué en France, aussi bien par les banques physiques que les banques virtuelles.

Le chéquier reste un moyen de paiement très utilisé des Français, même si les systèmes de paiement alternatifs comme la carte bancaire, le chèque électronique et le virement sécurisé en ligne deviennent de plus en plus incontournables.

Contenu d'un chéquier

Le chéquier se présente sous la forme d'un carnet, lequel contient entre 25 et 30 formules de chèques encore vierges. Certaines banques sont toutefois disposées à offrir un bordereau contenant davantage de chèques, pour les clients en ayant des besoins particuliers.

Les chèques contenus dans ce carnet sont barrés et sont donc non endossables. Seul le bénéficiaire désigné par le titulaire du compte peut encaisser - et seulement auprès de la banque émettrice - le chèque. Généralement, le talon du chéquier se situe à droite du carnet.

Cette partie, qui reste accrochée au carnet après détachement de la formule de chèque, comporte des lignes sur lesquelles doivent être inscrits la date, le montant et le bénéficiaire d'un chèque. Ces informations cruciales permettent de mieux gérer le compte bancaire, en ayant un historique précis des paiements réalisés avec un chèque.

Outre les formules de chèque, le chéquier comporte également une page mentionnant le relevé d'identité bancaire du client, un bordereau de renouvellement de chéquier ainsi que plusieurs feuilles quadrillées, destinées à la gestion des opérations par chèques. 

Quid des chèques non barrés ?

Dans certains cas, un client peut demander à son banquier un chéquier avec des chèques non barrés. Le demandeur doit alors régler un droit de timbre, fixé par la banque. Cette dernière a aussi l'obligation de communiquer à l'Administration des impôts les numéros des formules de chèques non barrées et l'identité du client.

En savoir plus sur...

 

Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans