Les conseils à suivre pour faire face au surendettement immobilier

Les conseils à suivre pour faire face au surendettement immobilier

Une enquête menée par la Banque de France en 2017 révèle qu'en 2016, 66 % des surendettés sont des personnes seules. 51,1 % d'entre elles gagnent un revenu inférieur ou égal au salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC). Par ailleurs, l'encours des crédits immobiliers s'élevait à 69 % des revenus des ménages en 2015. Il s'agit de la somme globale des prêts en cours. Quelles sont les causes du surendettement immobilier ? Quelles sont les solutions à adopter ? Comment renégocier son pret immobilier ?

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Les origines du surendettement immobilier

Les accidents de la vie font partie intégrante des causes responsables du surendettement. Ces problèmes sont généralement difficiles à résoudre : divorce, licenciement, décès d'un proche, etc. Toutefois, il existe des situations qui peuvent être améliorées grâce à un changement d'attitude. En effet, le surendettement peut être engendré par une mauvaise gestion du budget familial ou encore par l'abus de crédits. Pour rembourser ses dettes, une personne peut être amenée à contracter un prêt. Elle empruntera de nouveau pour rembourser ce dernier. Il s'agit d'un véritable cercle vicieux.

Cependant, les organismes de prêt portent également une part de responsabilité. Les banques accordent parfois trop facilement des prêts aux consommateurs, ce qui est problématique notamment en ce qui concerne les prêts immobiliers. En cas de non-remboursement de l'emprunt, ces dernières pouvaient toujours compter sur la revente du bien financé. Fort heureusement, la Banque de France surveille de près chacune des transactions. Par conséquent, les établissements bancaires doivent prendre les mesures nécessaires pour durcir les conditions d'octroi d'un crédit immobilier.

Afin de limiter les abus, votre banquier aura pour mission d'étudier à la loupe votre dossier lors de la souscription. Il vérifiera notamment que votre situation est bien stable. Durant les mois qui précèdent votre emprunt, vous serez amené à prouver que vous pouvez assumer pleinement le paiement d'une mensualité. Il sera indispensable que le montant de votre mensualité ne soit pas supérieur au tiers de vos revenus mensuels nets, soit 33 %. De plus, votre organisme de prêt aura la charge de vérifier que votre compte en banque n'a pas été à découvert au cours des derniers mois.

Que faire en cas de surendettement ?

Si, en plus de votre crédit immobilier, vous avez d'autres crédits en cours (prêt personnel, crédit auto, crédit revolving etc.), vous pouvez opter pour un rachat de crédit afin de faciliter le paiement de vos mensualités. L'opération consiste à regrouper tous les crédits en cours pour les remplacer par un seul. Grâce à cette alternative, vous aurez à gérer une seule mensualité moins importante grâce à l'allongement de la durée de remboursement et vous bénéficierez d'un taux d'intérêt plus avantageux. Il faut toutefois prendre certaines précautions. Vous devez notamment accorder une grande importance à la durée de votre nouvel emprunt. Notez que plus cette durée est importante, plus le coût de votre prêt sera élevé. Ainsi, cette solution est à privilégier uniquement à court terme.

Si votre situation financière devient compliquée, vous pouvez vous constituer un dossier de surendettement. Pour ce faire, rendez-vous dans l'une des agences de la Banque de France afin d'obtenir un formulaire de déclaration. Il est possible de télécharger ce document directement sur le site Web de cette banque. Par la suite, une commission aura la charge d'analyser votre dossier et de déclarer si ce dernier est recevable ou non. À partir du moment où votre dossier est accepté, vous serez inscrit dans le FICP, le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers. Lors de la procédure, vous n'aurez plus à rembourser vos découverts, vos dettes ainsi que vos crédits en cours durant une période d'un an au maximum. Plusieurs solutions seront proposées par la commission : l'effacement de vos dettes ou un plan de redressement (étalement des remboursements).

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X