Crédit immobilier Banque Postale : le remboursement anticipé

Crédit immobilier Banque Postale : le remboursement anticipé

Lorsqu'un emprunteur souhaite vendre son bien immobilier ou qu'il bénéficie d'une nouvelle rentrée d'argent suite à un héritage entre autres, il peut prétendre à faire un remboursement anticipé de son crédit immobilier. Cela peut se faire totalement ou seulement en partie afin d'alléger les mensualités. Le recours à un rachat de crédit constitue également une alternative.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Voici le sommaire de ces pages : 

La Banque Postale crédit immobilier : anticiper le remboursement

Prêt immobilier Banque Postale : comment renégocier ?

Démarches à effectuer auprès de la Banque Postale en cas de changement d'adresse

Lorsque la Banque Postale conclut un contrat de crédit immobilier, elle peut, selon les négociations effectuées, prévoir des pénalités en cas de remboursement avant le terme du prêt. Il faut donc vérifier si une clause de cette nature existe et dans l'affirmatif, voir le taux ou le montant à payer. Il faut toutefois noter que la loi encadre strictement ces indemnités pour remboursement par anticipation en ce qui concerne le crédit immobilier. Le montant représente au plus 6 mois d'intérêts sur le capital restant dù au moment du remboursement et il ne doit en aucun cas dépasser 3 % du capital restant dû.

Tel est par exemple le cas pour un contrat de prêt 100 000 euros signés en 2014 pour 20 ans. Le taux d'intérêt est fixe et correspond à 5 %. Si au cours de l'année 7, l'emprunteur décide de rembourser, la pénalité correspond à 1 889,78 euros.

Si pour garantir le prêt immobilier Banque Postale l'emprunteur a hypothéqué sa maison et qu'il veut vendre puis rembourser le prêt, il doit payer en sus des frais de mainlevée. Le montant équivaut à 610 euros environ. Par contre, s'il est possible de rembourser sans vendre le bien, cela libère du paiement de cette somme. La mainlevée perdure pendant les deux premiers anniversaires suivant la date de fin du prêt initial et s'éteint par la suite.

Les démarches pour rembourser un prêt immobilier par anticipation à la Banque Postale

Dès la conclusion du contrat de prêt, si le candidat à l'emprunt pense pouvoir rembourser le crédit immobilier avant le terme normalement prévu, il peut convaincre le banquier pour ne pas payer des pénalités pour remboursement avant la fin prévue au contrat initial.

Deux cas peuvent se présenter :

1/ Prêt avec 1 palier : le remboursement avant terme se concrétise par :

  • une réduction du montant des mensualités dues ou au choix de l'emprunteur,
  • une réduction du temps du contrat

2/ Prêt avec plusieurs paliers :

  • remboursement intervenu pendant le dernier palier d'échéances, l'emprunteur a le choix entre la :

        - réduction du montant d'échéances restant à payer ou

        - réduction de la durée restant à courir

  • remboursement intervenu pour un palier antérieur, la seule solution consiste à réduire la durée du prêt restant à courir.

Une fois que le remboursement s'effectue, la Banque Postale établit un nouveau tableau d'amortissement pour l'emprunteur et/ou sa caution.

Lors du remboursement avant le terme convenu, la banque prélève une indemnité pour l'opération. Elle retient comme base la somme remise par anticipation et applique un taux hors assurance, prédéfini dans les conditions particulières. Ce montant correspondant à un semestre d'intérêts et correspond au maximum aux 3 % du capital restant à payer ou du capital rétrocédé en cas de remboursement partiel.

En revanche, si l'emprunteur doit vendre son logement suite à certains événements, la Banque Postale ne perçoit pas d'indemnité. Tel est le cas d'un changement du lieu de travail de l'emprunteur ou de son conjoint, d'une cessation forcée de l'activité professionnelle ou encore d'un décès du souscripteur ou de son conjoint.

Avec les prêts Pactys Sérénité Plus et Pactys Liberté, dès que 36 mois s'écoulent après le déblocage des fonds en totalité, l'emprunteur peut effectuer un remboursement par anticipation sans frais. Cette faculté est donnée pour quelque motif que ce soit, tous les 12 mois et pour un montant de 700 à 2 500 euros.

Spécialement pour le Pactys Sérénité Plus, si l'opération se réalise au dernier palier d'échéances, l'emprunteur garde le choix entre réduire les échéances restant dues ou réduire la durée d'étalement du prêt. Si par contre, le remboursement survient au cours d'un palier antérieur, la réduction intervient forcément sur la durée résiduelle à courir.

Des conditions pour renégocier un prêt immobilier à la Banque Postale

Les taux nominaux affichent un pourcentage très bas actuellement avec 2,80 % sur 15 ans, 3,10 % sur 20 ans et 3,40 % sur 25 ans. Toutefois, 95 % des emprunts immobiliers contactés en France sont majoritairement à taux fixe. Ainsi, les variations du marché n'ont aucun impact sur les prêts contractés antérieurement. La renégociation constitue ainsi une alternative, pour faire baisser le taux d'un crédit immobilier en cours, mais elle entraîne quelques impacts financiers.

Ainsi, il faut être sûr que la renégociation soit bien profitable. Pour la qualifier ainsi, partant d'un taux à 3,3 %, par exemple un gain de 0,5 à 1 % constitue l'idéal. Il faut également rester vigilant sur les frais de dossiers retenus en plus des pénalités financières pour remboursement anticipé. Les frais de mainlevée en cas d'hypothèque du bien ou du privilège du prêteur de denier s'élèvent à 0,5 à 1 % du montant du crédit immobilier.

Les démarches de renégociation de prêt immobilier à la Banque Postale

Avant de se présenter au conseiller financier de la Banque Postale, le mieux est de se renseigner sur les offres actuelles du marché. Ainsi, l'emprunteur est en mesure de présenter les offres des autres organismes de prêt et de faire jouer la concurrence.

Afin de ne pas laisser un client potentiel se diriger vers ses concurrents, la banque préfère généralement privilégier la démarche commerciale et accepter plus facilement les négociations. Le fait de porter un intérêt aux autres produits de la Banque Postale lors de l'entretien est aussi d'une grande aide pour tenter avec bonheur une renégociation.

Prêt immobilier en cours à la Banque Postale : bon à savoir en cas de déménagement

Un prêt immobilier ou un transfert de crédit peut financer un déménagement. Dans ce cas précis, l'emprunteur est dans l'obligation de tenir informée l'agence de la Banque Postale afin de changer l'adresse de domiciliation.

Cela peut se réaliser par simple correspondance écrite adressée à La Banque Postale

Service Relation Clientèle 11 rue Bourseul 75 900 PARIS cedex 15, accompagnée par un justificatif de domicile comme une attestation d'assurance, une facture d'électricité ou de gaz. Ainsi, les coordonnées de l'emprunteur seront mises à jour sur l'ensemble de ses comptes, individuels ou comptes joints.

Il est aussi possible de changer son adresse via l'espace client de la Banque Postale en ligne ou de téléphoner au 3639. La banque pourra ainsi effectuer des virements ou des prélèvements vers le nouveau compte d'une caisse régionale. Il est nécessaire à ce titre de donner mandat à la banque initiale afin qu'elle réalise toutes les démarches et modifications au nom et pour le compte du mandant.

Il est enfin à rappeler que la loi Hamon autorise tout changement gratuit de l'assurance pour un prêt immobilier de moins d'une année.

Pour aller plus loin :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X