Quels sont les crédits accordés par la Banque Postale ?

Quels sont les crédits accordés par la Banque Postale ?

Choisir le bon type de prêt immobilier est souvent un cass-tête pour les emprunteurs. BoursedesCrédits vous propose de découvrir les différentes offres de prêt immobilier La Banque Postale.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Quels sont les crédits immobiliers proposés par la Banque Postale

La Banque Postale est une banque par nature proposant des offres intéressantes aux professionnels. Qu'importe le secteur d'activité de l'emprunteur, qu'il travaille dans le secteur libéral tel, le notaire, le médecin, l'avocat ou le dentiste ou qu'il soit un artisan commerçant, la Banque Postale ouvre sa porte à tous les professionnels. Pour effectuer une demande de crédit immobilier professionnel, l'établissement demande de fournir quelques documents composés notamment de déclarations fiscales, des avis d'imposition et de tableau d'amortissement des prêts en cours. Elle demande aussi un détail des opérations effectuées au cours des 12 dernières semaines précédant la demande et une preuve de tous les revenus constants ainsi que le montant de l'apport personnel. La banque demandera en outre de fournir une indication sur la concurrence directe située à proximité, afin de réaliser une analyse concurrentielle.

Mais cette filiale de La Poste met également à la disposition des particuliers toute une gamme de produits.

Les trois grandes sortes de prêt de la Banque Postale pour les particuliers sont : les prêts réglementés, les prêts classiques amortissables et le prêt in fine.

Les prêts réglementés comprennent :

  • le prêt conventionné à taux fixe 

Ce crédit convient à tout emprunteur à la recherche d'un moyen pour financer les travaux à entreprendre dans sa résidence principale ou pour son acquisition. Il convient aussi bien au bien neuf qu'ancien. Ce crédit permet l'obtention d'une aide personnalisée au logement ou APL et est cumulable avec un autre prêt réglementé comme un prêt à taux zéro, un prêt action logement ou un prêt accession jeune.

  • le prêt conventionné à taux révisable capé +2

Ce prêt s'utilise uniquement pour une résidence principale. Il peut cependant servir pour de simples travaux de rénovation ou à une acquisition. Le type neuf ou ancien du bien immobilier importe peu. La révision de la mensualité se fait annuellement. En cas de hausse, elle ne dépasse pas les 2 points du taux initial établi dans le contrat de prêt. La baisse des taux se fait quant à elle librement.

  • L'éco-PTZ

Le propriétaire d'un bien immobilier peut, dans le cadre des travaux de rénovation énergétique de son bien , obtenir sous condition un éco-PTZ. Les travaux doivent se faire dans la résidence principale de l'emprunteur ou du locataire, en cas de bien mis en location. Il peut être remboursé jusqu'à 15 ans en fonction des travaux d'amélioration projetée.

  • le PTZ

Le PTZ  est le crédit immobilier destiné par essence aux primo-accédants, soit toutes les Personnes qui souhaitent acheter une « résidence principale » à condition avantageuse pour la première fois. Ce prêt ne permet pas de financer la totalité du projet et doit donc être accompagné d'un ou plusieurs prêts qui le complètent. Il est compatible avec la majorité des solutions de financement de la Banque Postale à l'exception de Pactys Travaux , de Pactys Investisseurs et de Pactys Avenir +. Par contre, les autres conditions générales communes à tous les PTZ+ demeurent, comme le plafonnement de ressources, la qualité de primo-accédant et le type de bien à acquérir. La construction ou l'achat dans le neuf, l'achat d'un logement ancien nécessitant la réalisation de travaux pour au moins 25 % de sa valeur et un bien HLM vendu par l'organisme social, sont parmi les critères acceptés pour l'octroi de ce prêt. Ce prêt peut durer de 5 à 15 ans.

La Banque Postale propose également l'Eco-Prêt à Taux Zéro. Ce prêt permet le financement de projet de rénovation aux fins d'économiser en énergie et en émission de gaz à effet de serre. Ces projets se traduisent donc en des travaux pour procéder à la réduction de la facture énergétique et pour la protection de l'environnement. Ce prêt convient uniquement pour les travaux portant sur une résidence principale, qu'elle soit occupée par le propriétaire lui-même ou par un locataire. Ce prêt se constitue sans paiement de frais de dossier et n'entraîne pas le paiement d'un intérêt intercalaire, même si le déblocage des fonds est fractionné. L'emprunteur peut rembourser le prêt avant terme, partiellement ou totalement, sans pénalité. Ce dispositif entre dans le cadre de la réalisation du plan gouvernemental sur la rénovation énergétique. Il a l'avantage d'être cumulable avec la subvention de l'Anah ou  Agence Nationale de l'Habitat et du crédit d'impôt dans le respect de quelques conditions.

Mais pour l'octroi de l'éco-PTZ en général, il faut respecter certaines modalités. L'emprunteur doit tout d'abord être une personne physique ou une SCI soumise à l'IR et composée globalement de personnes physiques. Un copropriétaire peut également bénéficier de ce prêt pour les travaux entrepris dans sa quote-part sur les parties privatives à usage collectif ou les parties communes. Il peut aussi financer l'acquisition d'équipements économes en énergie dans ces mêmes lieux. L'Eco-PTZ n'est cependant pas soumis à condition de ressources.

L'éco-PTZ permet de concrétiser des travaux portant sur l'assainissement collectif, sur l'amélioration de la performance énergétique, mais aussi des bouquets de travaux. Cela peut concerner l'isolation d'une partie de la maison ( toiture, murs, porte et fenêtres), l'installation d'un système de chauffage ou son remplacement, mais aussi les travaux aux fins d'utilisation d'énergie renouvelable.

Le prêt dure au moins 3 ans et au plus 10 ou 15 ans en fonction des travaux envisagés. La durée est de 10 ans pour le bouquet de deux travaux ( montant de prêt maximum 20 000 euros) et pour les travaux portant sur l'assainissement non collectif. Elle est portée à 15 ans pour les travaux menant à une amélioration de la performance énergétique complète d'un bâtiment (montant de prêt maximum de 30 000 euros). La durée est portée à ce terme également pour un bouquet composé de trois travaux (montant de prêt maximum 30 000 euros). 

  • le Prêt Epargne Logement

Le prêt épargne logement convient spécifiquement aux détenteurs d'un plan épargne logement (PEL) ou un compte épargne logement (CEL).

  • le PAS

Ce prêt convient aux emprunteurs, personnes physiques, pour le financement de travaux ou l'achat d'un bien immobilier utilisé à titre de résidence principale. Il peut financer la totalité de l'opération. Son octroi est conditionné par le niveau de ressource de l'emprunteur. La Banque Postale accorde jusqu'à 25 ans pour son remboursement.

Les prêts classiques amortissables sont composés par :

  • le prêt habitat à taux fixe

Un crédit immobilier modulable est un prêt avec un taux d'intérêt fixe, mais qui permet de faire fluctuer les mensualités. Les échéances peuvent donc être élevées ou abaissées en fonction des mouvements d'entrée d'argent de l'emprunteur. La Banque Postale nomme son crédit immobilier modulable «  prêt habitat à taux fixe », qui est l'ancien « Pactys Liberté ».  Ce type de prêt a l'avantage d'une grande adaptation aux différents types de prêt de la Banque Postale. Il convient en effet à l'ensemble des solutions de l'établissement à l'exception du prêt conventionné et du Prêt à l'accession sociale. Après la conclusion du prêt, l'emprunteur peut modifier le taux qu'il souhaite voir appliqué au prêt à tous les anniversaires du contrat. Pour une fluctuation à la hausse, le pourcentage valable est de 5 à 30 %, contre -15 à -10 % pour une baisse. Ce prêt de la Banque Postale dure au moins 2 ans et au plus 25 ans. Son montant minimum est de 1 500 euros et convient à toute nature de bien immobilier, à titre de résidence principale, secondaire, locative ou pour financer les parts de SCPI.

  • le prêt habitat à taux révisable capé + 2

Un crédit immobilier est dit "à taux variable" lorsque les taux du crédit ne sont pas fixes au cours de toute la durée du prêt. Ils suivent en effet un indice de référence prédéterminé au moment de la conclusion du contrat. Cet indice reste une base, mais ne permet cependant pas de déterminer à l'avance le coût total du prêt. Le crédit immobilier à taux variable de la Banque Postale dure au plus 18 ans et s'appelle "Solution Pactys Immobilier à taux révisable capé +2". Le contrat ne laisse donc pas une possibilité de modulation libre de la variation, mais uniquement à + 2 points de l'indice de référence. Ce prêt permet d'obtenir un montant minimum de 15 000 euros. La Banque Postale ne fixe pas pour de limite maximum. L'établissement propose un coût de dossier de 1 000 euros, par contre pour connaître le taux applicable, aucune simulation n'est possible sur internet et il est nécessaire de contacter directement une agence.

  • le prêt relais

Ce prêt est approprié à tout propriétaire de bien immobilier voulant financer l'acquisition d'un nouveau bien sans attendre la vente de l'ancien. Le prêt est spécialement à court terme, donc de 2 ans au maximum. Cet étalement dépend de la catégorisation émise par la Banque Postale.

Pour le prêt relais à différé total, le remboursement des intérêts et du capital se fait en une seule fois après revente du bien. Les intérêts se cumulent après 12 mois au capital.

Pour le prêt relais à différé amorti sur 24 mois, le remboursement des intérêts se font mensuellement. Seul capital se rembourse à l'échéance du prêt.

  • le prêt accession jeune

La Banque Postale donne la possibilité aux jeunes non éligibles au prêt à taux zéro de financer à des taux alléchants leurs projets d'acquisition de résidence principale. Pour l'obtenir, l'un des emprunteurs doit avoir moins de 36 ans. Son remboursement se fait sur 10 ans. La particularité de ce prêt c'est qu'il s'accompagne d'une garantie. Cette indemnisation couvre les pertes financières de l'ordre de 10 % intervenues lors de la revente du bien acquis par le prêt accession jeune. L'indemnité ne peut toutefois excéder les 30 000 euros. La couverture englobe également plusieurs faits comme le licenciement économique, le divorce, la mutation professionnelle, etc. Il permet aussi de prendre en charge les travailleurs non salariés. Il est important de noter qu'un seul contrat arrive à couvrir l'emprunteur et le co-emprunteur en cas de co-emprunt.

  • Le prêt in fine

Le prêt in fine de la Banque Postale permet de concrétiser un investissement locatif. L'emprunteur rembourse uniquement la somme empruntée en fin d'échéance. Les SCI composés de personnes physiques et les particuliers peuvent recourir à ce type de prêt. Un prêt in fine à la Banque Postale permet de disposer de 15 000 euros au moins et n'a pas de limite maximum.

 

>> Pour aller plus loin :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X