Les crédits immobiliers du Crédit Foncier de France

Les crédits immobiliers du Crédit Foncier de France

Le crédit immobilier est un produit largement proposés par les banques et établissements financiers. Étant un produit spécifiquement adapté à l'immobilier, il peut financer plusieurs types de projets, allant de l'acquisition d'une résidence, à l'achat d'un terrain pour une construction jusqu'au financement de l'achat de parts dans une SCI.

Les établissements bancaires ont tous leurs propres offres, suivant leurs objectifs et leur politique marketing vis-à-vis de leurs clients. En ce qui concerne le Crédit Foncier de France, cet établissement s'est spécialisé depuis des années sur les solutions de financement immobilier. Ainsi, le Crédit Foncier de France, connu généralement sous le sigle CFF, propose plusieurs solutions de financement adaptées à tous les types de projets, aussi spécifiques soient-ils.

Avec le Crédit Foncier de France, il est plus facile de trouver la solution adaptée à son projet, d'autant que la banque propose désormais un site internet qui facilite les estimations de son prêt immobilier, tout en proposant des informations utiles sur le crédit immobilier en général. Voici les informations essentielles pour mieux comprendre les offres de crédits immobiliers du Crédit Foncier de France.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Généralités sur le Crédit Foncier de France

La naissance du Crédit Foncier de France a été actée en 1852, suite à la création de la Banque Foncière de Paris, dans un contexte de crise du crédit. A cette époque, l'État a adopté une politique plus interventionniste en créant des établissements financiers placés sous sa tutelle afin de moderniser et de fluidifier le circuit de financement. Louis Wolowski a été l'un des pères fondateurs du Crédit Foncier de France. La situation beaucoup plus floue sur l'économie française d'entre-deux-guerres a un peu éclipsé la performance de la banque, d'autant que la concurrence était devenue plus rude. La crise financière mondiale a quelque peu compliqué la situation.

Toutefois, le Crédit Foncier de France a participé à l'effort de guerre après avoir été missionné par l'État pour la gestion de primes et des prêts aidés. Ce rôle a propulsé la banque vers le développement des solutions de financement immobilier. C'est, effectivement, depuis cette période que le Crédit Foncier de France acquiert sa grande notoriété de spécialiste en solutions de financement de projets immobiliers, surtout après la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Entre 1977 et 1999, l'État a entrepris de sérieuses réformes du financement immobilier, auxquelles le Crédit Foncier de France s'est conformé et adapté.

Il s'agit notamment de la refonte de la réglementation des aides au logement, de l'adoption de la loi bancaire en 1984, de la transformation et de la modernisation, par l'information entre autres, sur les métiers de la banque, et surtout de la priorité nationale attribuée au logement par l'État. Depuis 1999, le Crédit Foncier de France fait partie du Groupe Caisse d'Épargne, qui lui-même fait partie du groupe BCPE. Depuis l'année 2013, le Crédit Foncier de France a adopté une nouvelle approche vis-à-vis de ses clients, appelée « Nouveau concept agence ».

Le Crédit Foncier de France propose ses solutions aux particuliers, aux professionnels de l'immobilier et aux investisseurs. La banque dispose également des solutions de financement pour le financement des équipements publics, ou sur les services immobiliers et sur les opérations financières dans le domaine du foncier.

Les solutions proposées par le Crédit Foncier de France concernent la plupart des attentes qui peuvent être exprimées. Il peut s'agir des projets d'achat, de construction, de participation, ou d'investissement locatif. Le Crédit Foncier de France peut financer des projets qu'ils soient dans le neuf, l'ancien, ou bien qu'il s'agisse d'une résidence principale ou secondaire. Les solutions proposées par la banque consistent surtout en crédits immobiliers amortissables, prêts réglementés, crédits in fine, etc.

Par ailleurs, en lien avec son histoire de précurseur du logement social, le Crédit Foncier de France est l'un des leaders reconnus en France en matière de prêts à l'accession sociale (PAS). Pour servir ses clients particuliers, la banque met à leur disposition un réseau de 248 agences, une plateforme internet ainsi qu'un ensemble de partenaires professionnels dans l'immobilier comme les agents, les promoteurs immobiliers ou encore les gestionnaires de patrimoine, entre autres.

À l'endroit des professionnels, le Crédit Foncier de France s'adresse tout particulièrement aux investisseurs privés et aux professionnels de l'immobilier. Pour les investisseurs privés (OPCI, investisseurs immobiliers, sociétés financières, fonds d'investissement, etc.), le Crédit Foncier de France propose des crédits à moyen ou long terme pour financer des projets dans tous types d'actifs immobiliers. Par ailleurs, le montage d'un crédit-bail est assuré entièrement par la filiale de la banque : Locindus. Pour les professionnels de l'immobilier, la filiale du Crédit Foncier de France, SOCFIM, s'occupe du financement de leurs projets, entre autres la construction de logements neufs, qu'ils soient destinés à la location, en produits gérés ou en accession. La banque peut également financer les projets dans l'ancien et dans les opérations tertiaires telles que les immeubles de bureaux ou les surfaces commerciales.

Concernant les appuis de la banque pour le financement des équipements publics, le Crédit Foncier de France propose ses solutions aussi bien aux acteurs de l'immobilier social qu'aux collectivités locales. Pour les acteurs de l'immobilier social, le Crédit Foncier de France propose des prêts réglementés adaptés à chaque projet immobilier social, notamment le PLS, le PLI ou le PSLA.

À l'endroit des collectivités locales, la banque propose de financer les projets d'infrastructures publiques de concert avec les Caisses d'Épargne. Il peut s'agir de projets d'éclairages publics, de transports en commun ou d'infrastructures de transport, dans les secteurs de la santé, de l'éducation, etc. Le financement peut prendre la forme d'un montage spécifique ou la forme d'un partenariat public-privé. D'ailleurs, le Crédit Foncier de France a consacré jusqu'ici 330 millions d'euros pour le financement du secteur de l'immobilier social.

Quels sont les crédits immobiliers proposés par le Crédit Foncier de France ?

La souscription à un crédit immobilier auprès du Crédit Foncier de France se fait désormais plus facilement grâce à sa plateforme internet. Pour cela, l'emprunteur peut suivre quelques étapes simples avant de souscrire au prêt immobilier qui est adapté à son projet, notamment par la réalisation d'une estimation de sa capacité d'emprunt sur un simulateur de crédit immobilier sur la plateforme en ligne de la banque avant d'envoyer sa demande de financement en ligne. Suivant l'engagement de la banque vis-à-vis de ses clients, un expert en crédit immobilier va contacter l'emprunteur au plus 48 heures après l'envoi de sa demande de crédit immobilier. Ce conseiller va ensuite le diriger vers la solution de financement qui sera la plus adaptée à son projet avant de monter son dossier de demande de prêt en 24 heures.

Le Crédit Foncier de France propose plusieurs types de crédits immobiliers, adaptés à tous types de projets. Il s'agit notamment du prêt Foncier Liberté, le prêt immobilier Lizéale, le prêt Foncier Duo, les prêts réglementés, le crédit relais, le prêt viager hypothécaire et le prêt travaux pour les copropriétés.

  • Le prêt immobilier Foncier Liberté du Crédit Foncier de France

Le prêt immobilier Foncier Liberté est un prêt à taux fixe et amortissable. Cette solution de financement peut être proposée en complément à des prêts réglementés tels que le PS ou le PC, ou proposée librement à l'emprunteur.

Le prêt Liberté Foncier peut financer plusieurs types de projets immobiliers. Il peut s'agir d'un projet d'achat dans le neuf ou dans l'ancien, que celui-ci nécessite des travaux ou pas ou qu'il s'agisse d'une résidence principale ou secondaire, dans un investissement locatif, pour un rachat de soulte, le financement de travaux dans une résidence ou pour l'acquisition de parts dans une SCPI. Le prêt Foncier Liberté peut être remboursé sur 6 à 30 ans, en fonction du projet de l'emprunteur. Celui-ci a le choix de choisir entre les dates des 2, 10, 15, 20 ou 25 du mois courant pour le remboursement de chaque mensualité. Toutefois, cette offre de prêt immobilier est soumise à certaines conditions, notamment de garantie. En effet, selon les spécificités du projet à financer, la banque pourrait être amenée à réclamer certaines garanties comme l'hypothèque conventionnelle, le PDD (privilège de prêteur de deniers), la caution venant d'un organisme de financement ou le nantissement d'un contrat d'assurance-vie au profit de la banque.

Chaque mensualité est composée de l'intérêt et d'une part du capital à rembourser. Toutefois, l'emprunteur peut exceptionnellement ne rembourser que l'assurance et les intérêts du mois si le prêt est débloqué en plusieurs fois et qu'un préfinancement est mis en place avec celui de l'amortissement proprement dit. Le remboursement anticipé est soumis à des frais réglementaires équivalents à un semestre d'intérêts ou d'un montant maximal plafonné à 3 % du capital restant dû si l'opération d'anticipation de remboursement ne concerne par la revente du bien pour l'acquisition d'un nouveau logement financé, lui-même, par un prêt immobilier à long terme chez le Crédit Foncier de France. Dans ce cas, le remboursement anticipé sera totalement exempté de frais.

  • Le prêt immobilier Lizéale du Crédit Foncier de France

Le prêt immobilier Lizéale est un prêt in fine. Toutefois, la formule permet de le transformer en un crédit amortissable ou inversement, c'est-à-dire d'un crédit amortissable en crédit in fine. Ainsi, le prêt Lizéale se décompose en plusieurs types.

Tout d'abord, il y a le prêt immobilier Lizéale programmé First. Il s'agit d'un prêt in fine de 10 à 20 ans, transformable en prêt amortissable. Le prêt est associé à un contrat d'assurance-vie pour lequel l'emprunteur est, toutefois, libre de choisir les supports de placement de son argent. Ainsi, les mensualités ne comprennent que les intérêts du prêt ainsi que l'assurance. Avec ce type de prêt, des versements sont programmés pour garantir le total remboursement du prêt.

Parmi les variantes du prêt Lizéale, il y a également le Lizéale Patrimonial First. Il s'agit d'un prêt in fine de 15 à 20 ans, transformable en crédit amortissable. Comme la formule précédente, l'emprunt Lizéale Patrimonial First est également adossé à un contrat d'assurance-vie qui assure les versements pour le remboursement du prêt. Par contre, l'emprunteur a le choix de ne pas effectuer des versements sur son contrat d'assurance-vie pendant huit années successives. Si après ce délai, l'épargne constituée sur l'assurance-vie est suffisante, le prêt immobilier peut rester sous sa forme « in fine ». Sinon, pour rembourser le prêt, des versements doivent être programmés tandis que le prêt lui-même sera transformé en une partie en prêt in fine et une autre en prêt amortissable.

Par ailleurs, la gamme Lizéale comprend également le prêt Lizéale Patrimonial Plus. Il s'agit d'un prêt in fine de 25 à 30 ans, transformable en prêt amortissable. Avec ce type de produit, l'emprunteur n'est pas obligé d'effectuer des versements depuis son assurance-vie pendant les huit premières années du contrat. D'ailleurs, pendant cette période, l'emprunteur a le droit d'abonder son contrat d'assurance-vie. Entre la huitième année de contrat et la 10e année avant le terme du prêt, l'emprunteur devra effectuer des versements. C'est à cette période qu'il est également possible de transformer le prêt in fine en crédit amortissable.

À 10 ans de la fin du contrat, l'emprunteur a la possibilité de rembourser totalement son prêt Lizéale, sans qu'il ne soit sanctionné d'aucuns frais supplémentaires. Sinon, il peut choisir de conserver son prêt in fine afin de bénéficier des déductions sur son revenu foncier, ou de le transformer totalement ou partiellement son crédit in fine en amortissable pour garder pleinement la mainmise sur son contrat d'assurance-vie afin de bénéficier d'une meilleure fiscalité.

En général, le prêt Lizéale, quelle que soit la formule, permet de financer plusieurs types de projets immobiliers, notamment l'achat dans le neuf ou l'ancien, dans la construction de résidences neuves, le financement de travaux uniquement, le financement de parts dans des SCPI fiscales ou de rendement, ainsi que les opérations de rachat de prêt. Le prêt Lizéale peut être proposé à taux fixe ou à taux constant en début de contrat (de un à quatre ans) pour se transformer ensuite en prêt à taux révisable non capé, mais basé sur le taux Euribor 1 an.

Toutefois, la souscription au prêt Lizéale peut, en fonction du projet présenté par l'emprunteur et la formule de prêt, exiger une garantie sous forme d'hypothèque, de PDD, de caution venant d'un organisme de cautionnement ou de nantissement d'un contrat d'assurance-vie au profit de la banque. Par ailleurs, le remboursement de la partie in fine du prêt Lizéale se compose des intérêts et de l'assurance de prêt, tandis que la partie amortissable est remboursée mensuellement tous les 5, 10, 15, 20 ou 25 du mois en cours selon le choix de l'emprunteur.

Par ailleurs, en ce qui concerne le remboursement anticipé, celui-ci est sanctionné par une pénalité correspondant à 6 mois d'intérêts ou de 3 % du capital restant dû. Toutefois, si le prêt est à taux constant pendant quatre ans avant d'être transformé en taux révisable annuellement, le remboursement anticipé sera totalement exempté de pénalités après huit ans de contrat. Le remboursement anticipé d'un prêt Lizéale est, par ailleurs, exempté de toutes pénalités si l'opération s'effectue 6 mois avant la fin du contrat.

  • Le prêt immobilier Foncier Duo du Crédit Foncier de France

Le prêt immobilier Foncier Duo est un prêt complémentaire amortissable. Son taux d'intérêt est bonifié par la banque ou par un partenaire professionnel. Ainsi, le prêt Foncier Duo ne peut être consenti par la banque que si l'emprunteur a déjà contracté un prêt immobilier principal de plus de 30.000 euros et d'une durée minimale de remboursement de 5 ans. La durée de remboursement du prêt Foncier Duo, elle-même, est fixée par le partenaire professionnel. Elle peut être de 5 à 20 ans, selon son choix. Par ailleurs, le prêt Foncier Duo est un prêt à taux fixe avec des mensualités constantes composées d'une part de capital et de parts d'assurance et d'intérêts. Le prêt peut financer plusieurs types de projets, notamment l'acquisition dans le neuf ou dans l'ancien (avec ou sans travaux), l'acquisition d'un terrain suivie d'une construction ou le remboursement du crédit destiné à l'acquisition de terrain avec construction, ou utilisé pour la seule construction d'un logement. Par ailleurs, la garantie du prêt Foncier Duo est la même que celle du prêt principal auquel il est adossé. Ainsi, la garantie de prêt peut être l'hypothèque, la caution d'un organisme de cautionnement, le PDD, ou le nantissement d'un contrat d'assurance-vie. En cas de remboursement anticipé, aucune pénalité ne sera appliquée si le taux d'intérêt du prêt Foncier Duo est de 0 %. Toutefois, si le taux d'intérêt est supérieur à 0 %, les réglementations habituelles sur le remboursement anticipé seront appliquées. C'est également le cas si le prêt fait l'objet d'un rachat de crédit par un autre établissement financier.

Les prêts réglementés pour la première acquisition

  • Le prêt à Taux zéro (PTZ)

Le Crédit Foncier de France propose le prêt aidé et réglementé PTZ pour les emprunteurs primo-accédants ou qui n'ont pas été propriétaires d'une résidence principale depuis au moins deux ans. Étant un prêt réglementé, le demandeur d'un PTZ doit répondre aux conditions requises avant d'en bénéficier. En effet, l'accord d'un PTZ est fonction de la composition du ménage, de la localisation du projet immobilier concerné (zone géographique) et de la nature du projet. Sur ce point, l'obtention du PTZ pour les projets concernant les HLM anciens ou neufs, ainsi que pour les projets d'acquisition dans l'ancien avec travaux, est soumise à conditions. De même, le remboursement d'un PTZ est également soumis à plusieurs conditions, notamment en fonction des revenus du ménage et de sa composition, de la localisation géographique du logement et de la nature du projet concerné par le PTZ.

Par ailleurs, le PTZ est, en général, un prêt complémentaire à d'autres prêts immobiliers. Le montant octroyé est plafonné par rapport au montant global des autres prêts immobiliers en cours de plus de deux ans de durée de remboursement, ou selon un pourcentage calculé selon le court de l'opération,  la nature du projet et de sa localisation.

Le PTZ proposé par le Crédit Foncier de France est un prêt immobilier à taux fixe dont la durée de remboursement varie de 20 à 25 ans. Il peut financer plusieurs types de projets, notamment l'acquisition dans le neuf déjà achevé ou en cours de construction, la construction d'une nouvelle résidence, l'achat d'un logement de type HLM (sous conditions), le financement de la transformation de locaux en logement résidentiel, l'acquisition dans l'ancien avec des travaux lourds qui rendraient le logement comme neuf, ou l'achat dans l'ancien, dont le logement concerné doit faire l'objet d'au moins 25 % de travaux sur le coût total du financement. 

Par ailleurs, la banque peut, selon la nature du projet présenté par l'emprunteur, demander certaines garanties sur le prêt. Il peut s'agir notamment de l'hypothèque classique ou du PDD.

Le remboursement anticipé d'un PTZ n'est soumis à aucune pénalité. Par ailleurs, les dernières estimations confirment que le Crédit Foncier de France détient 25 % des parts de marché du PTZ en France.

  •   Le prêt à l'accession sociale

Le prêt à l'accession sociale proposé par le Crédit Foncier permet de financer jusqu'à 100 % du coût du projet immobilier. Il peut être contracté seul ou en association avec d'autres prêts réglementés comme le PTZ ou le PAL (prêt action logement) ou avec tout type de prêt immobilier à taux fixe. Étant un prêt réglementé, le PAS ouvre la possibilité pour l'emprunteur de bénéficier des mesures d'aides au logement comme l'APL qui peuvent l'aider à réduire le montant du remboursement. Son statut de prêt réglementé permet également à l'emprunteur de bénéficier de frais réduits et d'une réduction fiscale intéressante. Par ailleurs, le Crédit Foncier n'oblige pas le souscripteur au PAS à domicilier son compte bancaire auprès de la banque.

Pour bénéficier du PAS, l'emprunteur doit remplir certaines conditions d'éligibilité. Cela concerne notamment les revenus de l'ensemble des personnes devant occuper le logement, le coût du projet et  sa localisation. Le Crédit Foncier de France propose plusieurs formules aux emprunteurs désirant bénéficier d'un PAS, notamment des prêts à longue durée ou la possibilité de moduler les mensualités, à la baisse comme à la hausse. L'offre du Crédit Foncier tient ainsi compte de l'évolution des revenus de l'emprunteur dans le temps.

La banque Crédit Foncier de France a consacré plus de 3 milliards d'euros pour les prêts d'accession sociale en 2014.

  •   Le prêt conventionné

Le prêt conventionné est proposé par le Crédit Foncier si le niveau de revenu de l'emprunteur n'est pas éligible pour le PAS. Il permet de conserver certains avantages d'un prêt réglementé.

Le prêt conventionné est uniquement proposé par les établissements qui ont signé une convention avec l'État. À l'instar du PAS, il permet d'obtenir un prêt immobilier sans devoir répondre à des conditions contraignantes. En effet, pour obtenir un prêt conventionné, les conditions de ressources ne sont pas imposées. Par ailleurs, le prêt conventionné peut financer un projet locatif.

Le Crédit Foncier propose une offre de prêt conventionné qui permet de financer entièrement le projet. D'ailleurs, aucun apport personnel ne sera exigé par la banque pour étudier la demande de prêt. Comme c'est le cas pour le PAS, le prêt conventionné fait bénéficier de l'APL à l'emprunteur. S'il s'agit d'un investissement locatif, le bailleur va bénéficier de cette aide pour le compte du locataire. Par ailleurs, le Crédit foncier offre des tarifs révisés pour toute souscription au prêt conventionné.

Il est également possible de moduler les mensualités à la hausse ou à la baisse en fonction de l'évolution de la situation financière de l'emprunteur. La garantie Crédit Logement peut accompagner le prêt et, de même, l'emprunteur a le choix de souscrire pour le seul prêt conventionné ou ajouter d'autres prêts comme le PTZ, le PAL, le prêt relais ou tout autre prêt immobilier à taux fixe réglementé.

  • Le crédit relais

Le crédit relais est une formule de financement spécifique qui permet à l'emprunteur de bénéficier d'un financement pour acheter une nouvelle résidence en attendant la revente de l'ancienne. Le crédit relais se rembourse en une seule fois, à la fin du contrat, notamment à la revente du bien concerné.

Le Crédit Foncier propose un crédit-relais qui, outre le fait d'être destiné à acheter le nouveau bien immobilier, peut également régler les frais de notaire, de garantie ou d'agence, ou de racheter le capital restant dû sur le bien actuel faisant l'objet de la revente. Par ailleurs, le Crédit Foncier de France propose d'évaluer gratuitement la valeur du bien mis en vente afin de déterminer le montant même du crédit relais à accorder à l'emprunteur. Cette opération permet surtout de sécuriser le prêt. Dans la plupart des cas, le Crédit Foncier de France propose jusqu'à 80 % de la valeur du bien à revendre en crédit relais. Le prêt relais est également considéré par la banque comme étant un apport personnel. Ainsi, l'emprunteur peut bénéficier de taux préférentiel pour un autre crédit immobilier. Le délai de remboursement du prêt relais du Crédit Foncier de France est de deux ans.

Le prêt relais peut être tout aussi intéressant que le prix du nouveau bien immobilier soit supérieur ou pas au montant de la revente. Pour l'un ou pour l'autre de ces deux cas, le Crédit Foncier de France propose deux types de solutions.

Tout d'abord, si le prix d'acquisition du nouveau bien est supérieur à celui de la revente, le Crédit Foncier propose la solution tout-en-un. Il s'agit du crédit relais Foncier Intégral. Cette solution de financement de l'achat du nouveau bien comprend un crédit relais proprement dit et un crédit immobilier principal qui sera utilisé pour l'acquisition du nouveau bien. Par ailleurs, la formule tient compte de la nature et des caractéristiques du nouveau bien à acquérir. Ainsi, s'il s'agit d'un logement dans l'ancien, l'emprunteur peut rembourser le prêt relais après deux ans.

Par contre, si l'acquisition se fait sous VEFA, le remboursement va s'effectuer après trois ans, considérant ainsi le délai de livraison. Par ailleurs, l'emprunteur a la possibilité de moduler les mensualités sur le prêt principal, sans frais en fonction de l'évolution de sa situation financière. Le prêt principal peut être remboursé entre 6 et 30 ans. Si le bien mis en vente a été tout de même vendu à un prix supérieur au montant du prêt relais, l'emprunteur peut placer le surplus d'argent dans une solution de placement proposé par le Crédit Foncier.

Par ailleurs, si le prix d'acquisition du nouveau bien est inférieur à celui de la revente de la résidence actuelle, le Crédit Foncier propose, dans ce cas, la formule de prêt relais Foncier Relais Plus. Il s'agit d'un crédit relais à taux fixe couplé avec une solution de placement. Cette formule permet à l'emprunteur de financer l'acquisition du nouveau bien, le règlement des frais de l'opération, ainsi que le rachat des éventuels crédits immobiliers sur la résidence en cours de revente. Contrairement au crédit relais traditionnel, le remboursement du crédit relais Foncier Relais plus se fait progressivement.

En effet, si le crédit relais est à rembourser sur une période de deux ans, pendant la première année, l'emprunteur n'aura à rembourser que les cotisations d'assurance. Ensuite, durant les 11 mois suivants, il va rembourser les intérêts et les cotisations d'assurance restantes. Enfin, à la revente du bien, il va rembourser le capital emprunté et le reste des cotisations d'assurance et les intérêts.

Par ailleurs, le crédit Foncier Relais Plus permet de financer plusieurs types de projets d'acquisition, notamment dans l'ancien, dans le neuf ou d'une nouvelle construction. Le prêt relais ouvre également la porte à plusieurs avantages. Il s'agit surtout de la possibilité d'obtenir une remise de 50 % pour tout versement effectué sur un contrat d'assurance-vie souscrit chez le Crédit Foncier de France, même jusqu'à trois mois après le remboursement du crédit relais, ainsi qu'un taux d'intérêt fixe et attractif avec une franchise pour les 12 premiers mois du contrat.

  • Le prêt viager hypothécaire

Le prêt viager hypothécaire est adapté au sénior, propriétaire d'un bien immobilier, mais qui désire obtenir un revenu supplémentaire. L'offre proposée par le Crédit Foncier adapté à ce type de besoin est le prêt viager hypothécaire Foncier Réversimmo. Ce type de prêt permet à la personne de bénéficier de liquidités pour financer ses projets personnels, quels qu'ils soient.

Le fonctionnement du prêt viager hypothécaire Foncier Réversimmo consiste à un emprunt sur une durée viagère qui est garantie sur une hypothèque prise sur le bien immobilier concerné. Le montant du prêt correspond au montant estimé du bien après expertise. Toutefois, l'emprunteur reste propriétaire de son bien. En contrepartie, l'emprunteur va recevoir un prêt en un versement dont il peut disposer comme bon lui semble. Étant donné que le prêt se base sur une prise d'hypothèque, il n'aura rien à rembourser jusqu'à son décès. De plus, aucune charge n'est laissée à ses héritiers.

Le montage d'un prêt viager Foncier Réversimmo est soumis à des frais de garantie hypothécaire d'environ 3000 euros et des frais de dossier de 8000 euros qui seront déduits sur le versement des  fonds.

Les taux des crédits immobiliers de Crédit Foncier de France

  • Les taux moyens en fonction des produits

Le Crédit Foncier de France applique un taux d'intérêt différent pour chaque prêt immobilier. Le Crédit Foncier de France applique généralement un taux fixe pour toutes ses offres. Toutefois, certaines peuvent être soumises à un taux d'intérêt révisable pendant une partie du contrat. C'est le cas, notamment, de l'offre Lizéale .

La plupart des banques de prêt choisissent actuellement de proposer à leurs clients le crédit à taux fixe plutôt que celui à taux variable. La raison principale en est la baisse constante du taux moyen des emprunts depuis quelques années qui ne permettent pas aux banques d'anticiper une éventuelle fluctuation majeure du marché. D'ailleurs, pour l'emprunteur, le taux d'intérêt fixe présente différents avantages, notamment l'assurance d'avoir un coût de crédit fixe pour toute la durée du prêt même si les taux moyens sur le marché financier viennent à remonter. Les prêts à moyen et long terme sont les plus adaptés et les plus sécurisés avec un taux fixe, surtout en cette période de baisse des taux. En effet, il est très difficile de prévoir une hausse des taux au-delà d'une période de 10 ans.

  • Les taux moyens en fonction des critères de la banque

Le profil de l'emprunteur est souvent au centre de la décision de la banque pour octroyer un prêt immobilier. Chaque établissement a ses propres critères de sélection de dossiers. Pour le Crédit Foncier de France, ils sont liés surtout à la capacité financière de l'emprunteur. C'est pour cette raison que la banque a proposé sur son site internet un outil d'estimation de la capacité d'emprunt de chaque utilisateur. C'est à partir de ces données que le Crédit Foncier de France va ensuite prendre en charge et analyser la possibilité de la mise en place d'un financement du projet. En général, le Crédit Foncier de France se donne 48 heures pour répondre à une demande de prêt immobilier en ligne. Après validation, un conseiller spécialisé va contacter l'emprunteur pour lui proposer la solution la plus adaptée à son projet pour ensuite monter son dossier.

  • Taux revus la plupart du temps tous les mois

Les taux d'intérêt moyens des crédits immobiliers sont mis à jour mensuellement. C'est sur la base de ces taux moyens que les banques comme le Crédit Foncier de France proposent le taux d'intérêt appliqué sur chaque crédit immobilier accordé à un emprunteur. Pour l'année 2017, on observe une petite remontée des taux moyens par rapport à 2016. pour le second semestre de cette année, les spécialistes s'attendent à peu de variation. Au mois de juillet, les taux moyens des prêts immobiliers étaient en moyenne de 1,05 % à 1,50 % pour les excellents profils emprunteurs. Ils sont de 1,54 % à 1,91 % pour les bons profils. Toutefois, les taux proposés dépendent entièrement de la durée du contrat de prêt.

  • Taux pour que les établissements s'adaptent à leurs objectifs

Chaque banque a sa propre politique pour accorder les crédits immobiliers. En effet, pour un même profil d'emprunteur, la décision, d'une banque à l'autre peut-être différente. Et pour cause, chaque établissement bancaire peut privilégier un profil plutôt qu'un autre en fonction du profil professionnel, du mode de consommation, d'épargne et de la stabilité financière de l'emprunteur.

En général, les banques établissent des critères de risque par rapport aux profils types qu'elles peuvent dresser. Les emprunteurs qui ont plus de risque de ne pas pouvoir rembourser le prêt peuvent être les plus enclins à ne pas obtenir une réponse positive. Ainsi, chaque banque a sa propre façon de proposer le taux d'intérêt à chaque emprunteur en fonction du profil type déterminé selon ses propres critères et ses propres objectifs.

Comment souscrire un prêt immobilier chez Crédit Foncier de France ?

Astuces et conseils pour mieux préparer son dossier

La demande de crédit immobilier se concrétise par la remise d'un dossier. Afin de mettre toutes les chances de son côté, il faut déposer un dossier le plus complet possible avec les pièces justificatives correspondantes. Voici quelques conseils pour présenter un bon dossier au Crédit Foncier de France.

Préparer son dossier de prêt immobilier pour le Crédit Foncier de France

La première impression compte énormément pour une demande de prêt immobilier. Le fait de présenter son dossier avec toutes les pièces justificatives nécessaires constitue un point fort pour le candidat à l'emprunt. Cela lui permet de négocier plus aisément avec le Crédit Foncier de France au cours de la démarche de prêt. D'ailleurs, plus il dépose des pièces complètes, plus les allers-retours sont limités et plus la réponse sera donnée rapidement. La banque aura également davantage de considération pour un client qui présente un dossier de demande de prêt avec sérieux.

Les pièces demandées :

Dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d'argent, le Crédit foncier de France exige toujours les deux derniers avis d'imposition de l'intéressé. Puisque la banque prête pour que l'emprunteur lui restitue ses fonds, elle doit également s'assurer de sa capacité de restituer le capital prêté. L'établissement demande 1 300 euros de revenu par mois au minimum, justifiable par les trois derniers bulletins de salaire. Dans la même perspective de solvabilité, la banque analyse le comportement financier de l'intéressé, notamment quant à son comportement de gestionnaire. Les trois derniers relevés de compte sont dès lors nécessaires pour cette appréciation. Le compromis de vente sur le bien souhaité doit aussi faire partie du dossier afin de prouver le sérieux du projet d'acquisition. Toutefois, cet élément n'est pas indispensable dès le dépôt, mais peut être remis un peu plus tard.

Le candidat à l'emprunt doit enfin présenter des pièces permettant son identification comme la carte d'identité ou le passeport, mais aussi sa domiciliation. Les factures de gaz, de téléphone, d'électricité sont suffisantes pour ce faire.

Ces pièces sont indispensables individuellement, c'est-à-dire que si une autre personne collabore avec l'emprunteur pour obtenir le prêt, elle doit également produire les mêmes pièces.

Il est important de noter que le dépôt de dossier n'engage pas encore le potentiel emprunteur. Ainsi, il reste libre de déposer plusieurs dossiers à la fois dans divers organismes de prêt, pour connaître les offres des concurrents lors de l'entretien avec le banquier et pouvoir négocier plus facilement.

Les revenus pris en compte dans un prêt immobilier du Crédit Foncier de France

Pour connaître le niveau de revenu dont un ménage dispose chaque mois, la banque se réfère à ses revenus et ses charges. Elle doit donc être en mesure de connaître avec précision le montant des revenus et charges réguliers et occasionnels.

Sont considérés comme de revenus constants les salaires, les loyers, les pensions et les rentes de toutes les sortes perçues par l'emprunteur. Si le candidat à l'emprunt bénéficie d'une quelconque aide ou allocation sociale, assurées d'être versées pendant une durée conséquente du prêt, ces sommes entrent également dans le décompte des revenus stables pour activité non salariée. Par contre, les charges sont dites récurrentes lorsqu'elles perdurent au fil du temps comme les loyers d'une résidence principale ou secondaire, le paiement d'une pension alimentaire ou encore le remboursement d'un ou de plusieurs crédits à la consommation.

Une fois ces éléments enregistrés, la banque procède au calcul et enlève les charges récurrentes des revenus stables afin de déterminer les ressources nettes du ménage.

Le ménage peut également percevoir des revenus variables. Tels sont par exemple les dividendes, le remboursement de frais et les différentes commissions. Ces données sont uniquement retenues en fonction de l'ancienneté du demandeur de prêt dans son emploi et en proportion de ses revenus fixes.

Le capital à emprunter compte tenu du niveau des revenus

La capacité d'emprunt d'un emprunteur est le premier élément que le Crédit foncier de France vérifie lors de l'étude d'un dossier de prêt immobilier. Cette capacité détermine en effet le montant de crédit que le candidat à l'emprunt est en mesure d'obtenir. Pour l'obtenir, il faut prendre en compte le revenu du ménage et l'apport personnel qu'il peut produire. Aussi, ce montant se base sur la capacité d'endettement qui s'élève à 33 % du revenu au maximum. Si le niveau d'endettement dépasse ce seuil, la demande est le plus souvent rejetée.

Lors du calcul, tous les crédits comme un prêt personnel, un prêt-auto, un prêt travaux, ou plus précisément tous les crédits à la consommation sont pris en compte. Le fait de solder tous les prêts en cours permet de diminuer le taux d'endettement du potentiel emprunteur et ainsi accroître sa capacité d'emprunt. En revanche, même si la majorité des organismes de crédit basent l'octroi d'un prêt immobilier sur un taux d'endettement inférieur ou égal à 33 %, lorsque les ressources du candidat à l'emprunt sont importantes, cette référence est écartée. Le reste à vivre devient ainsi l'élément crucial retenu. Il correspond aux fonds qui restent accessibles au ménage pour lui permettre de couvrir ses dépenses quotidiennes après le paiement de chaque échéance.

Constituer son dossier en candidat avisé

Les documents à fournir et les conditions d'octroi d'un crédit immobilier ne sont pas les mêmes pour tous les profils d'emprunteur.

Un dossier de prêt immobilier en tant que travailleur en CDI

Un salarié en CDI peut mettre en avant ce profil, car il constitue un atout pour la Crédit foncier de France. En effet, puisque le contrat de travail est à durée indéterminée, il présente plus de stabilité par rapport aux autres types de contrats. Le salarié est assuré d'avoir une rentrée d'argent tous les mois. C'est la raison pour laquelle, la banque étudie scrupuleusement le salaire de l'intéressé, à savoir notamment si son montant est suffisant pour permettre le remboursement total des frais entraînés par l'allocation du prêt. Son taux d'endettement ne doit pas ainsi dépasser les 33 % comme nous l'avons vu.

Afin de connaître approximativement le coût des mensualités, il est fortement conseillé de procéder à une simulation en ligne préalable sur le site du Crédit Foncier de France ou sur le site de Bourse des Crédits.

Un dossier de prêt immobilier en tant que travailleur en CDD ou en intérim 

Les emprunteurs en jeune âge présentent souvent des dossiers avec un contrat à durée déterminée (CDD) ou en intérim. Avec ces types de contrats, ils présentent rarement ou pas du tout d'apport personnel. Ce profil justifie que le candidat à l'emprunt prenne particulièrement soin de la préparation de son dossier. Il doit à ce titre rassurer au maximum le banquier et présenter une bonne capacité de remboursement. Même si l'objectif consiste à conquérir le coeur du banquier, seuls des documents complets comportant tous les renseignements sur la situation financière et professionnelle du potentiel emprunteur sont importants.

Lorsque le conseiller procède au calcul du taux d'endettement, il se base sur les revenus perçus avec le contrat d'intérim ou le CDD. Deux conditions sont nécessaires pour que le dossier soit éligible. Tout d'abord, il faut que l'intéressé adhère à un contrat d'assurance chômage. Cette police permet de couvrir le risque de rupture de contrat et permet à l'établissement financier de se prémunir contre un éventuel risque d'impayé.

Ensuite, il faut que le demandeur de prêt présente un dossier d'une certaine ancienneté. Pour être plus clair, plus un jeune a de l'expérience en matière de contrat de courte durée et prouve qu'il trouve facilement du travail, plus il présente un bon profil. En effet, cela prouve que même en étant jeune, le candidat à l'emprunt présente un certain degré de solvabilité. En plus, avec la police d'assurance chômage, le fait de suivre les conseils d'un professionnel du crédit comme Bourse des Crédits, rend le dossier plus crédible.

Un dossier de prêt immobilier en tant que travailleur en freelance ou autoentrepreneur

Un travailleur en freelance peut demander un financement pour son projet immobilier. Avec son expérience, le courtier Bourse des Crédits conseille de déposer une demande uniquement lorsque l'activité présente une certaine rentabilité. L'activité doit donc être exercée depuis deux ans au minimum et présenter un caractère de stabilité sur le long terme.

Dès lors que l'activité génère des revenus, l'autoentrepreneur peut soumettre sa demande auprès du Crédit Foncier de France. Il doit accompagner sa demande de plusieurs documents. Certains ne sont exigibles que pour une année d'exercice effective. Le dossier doit donc comporter un avis d'imposition avec un arrêté de compte de l'année de la demande. Il doit également comprendre la déclaration 2035 avec le montant du chiffre d'affaires en cours. Ce montant est demandé même pour les EURL. Enfin, le dossier doit comporter les contrats signés et les commandes reçues des clients. Les EURL doivent aussi présenter le juridique dans le cas où cet acte présente la rémunération du gérant.

Ce profil ouvre droit à un abattement fiscal sur le chiffre d'affaires au cas où le travailleur a choisi le régime d'imposition forfaitaire. Le résultat entre dans l'étude du dossier.

Un dossier de prêt immobilier en tant que fonctionnaire

Présenter une demande de prêt immobilier en qualité de fonctionnaire présente un grand avantage. Ce profil constitue un atout grandement apprécié par les établissements financiers en général. En effet, le candidat à l'emprunt présente un certain degré de sécurité d'emploi, ce qui amène le Crédit Foncier de France à proposer des taux attractifs négociables. D'ailleurs, les fonctionnaires peuvent bénéficier de la caution mutuelle de la fonction publique. L'adhésion à cette mutuelle évite le paiement de quelques frais tels les frais d'inscription hypothécaire.

Un dossier de prêt immobilier en tant que miliaire, gendarme ou policier

Grâce à leurs mutuelles respectives, ces statuts d'agents de l'ordre public bénéficient de quelques aides qui les mènent à obtenir des coûts de garanties intéressants.

En tant que militaire, gendarme ou policier, plusieurs questions peuvent se poser sur les exclusions en matière d'assurance et le droit à un prêt aidé comme le PTZ+ ou l'aide immobilière locale.

L'acquisition d'une résidence principale dans le neuf ouvre généralement droit au PTZ+. Toutefois, puisque les militaires et les gendarmes ont droit,souvent, à un logement de fonction, les banques refusent presque systématiquement leurs dossiers pour un prêt à taux zéro.

En effet, le décret 2010-1704 du 30/12/2010 spécifie que le logement financé par un PTZ doit être habité 8 mois/12 au minimum. Ce principe comporte toutefois une exception liée à la mobilité professionnelle. En effet, au cas où l'emprunteur est amené à se déplacer régulièrement, il est en droit d'habiter son habitation propre moins de temps que ce minimum légal seulement si la situation dure 3 ans au plus.

Ainsi, même si un professionnel conclut un contrat avec une clause de mobilité et qu'il possède un logement de fonction, il peut toujours prétendre à un PTZ+. Certaines banques acceptent ces critères et les mettent sur le compte des contraintes professionnelles.

Pour justifier leur situation, les gendarmes peuvent se renseigner auprès de leurs bureaux des affaires sociales. Par contre, pour les personnels de l'armée, les supérieurs sont en mesure de leur délivrer une attestation d'occupant.

Il faut aussi remarquer que ces trois corps de métier possèdent chacun une mutuelle qui offre des tarifs spécialement attrayants en matière de garantie. Ce sont respectivement le MNM, l'AGPM, le MAA et le CNG-MG qui forment en tout le FMGM ou fonds mutuel de garantie des militaires.

Soumettre son dossier au Crédit Foncier de France

Pour soumettre son dossier de prêt immobilier à étude, il faut se rendre sur le site de Crédit Foncier de France ou sur le site du courtier Bourse des Crédits. Après simulation, il est possible de demander à se faire contacter par un conseiller en remplissant une demande en ligne.

La caution pour prêt immobilier avec Crédit Foncier de France

Il existe une multitude de choix quant à la caution, mais si le candidat à l'emprunt opte pour la caution mutuelle, il a deux choix. Soit il adhère au crédit logement, organisme du Crédit Foncier soit il souscrit auprès d'un autre établissement partenaire du Crédit Foncier. L'éligibilité du dossier dépend des critères de l'organisme de cautionnement. Aucune condition particulière ne justifie un refus, d'ailleurs en cas de non-acceptation, l'hypothèque constitue une autre solution.

Comment renégocier son crédit immobilier chez le Crédit Foncier de France ?

Comme pour la plupart des banques de prêt des conditions sont à remplir pour renégocier son prêt immobilier après du Crédit Foncier de France.

Actuellement, les taux moyens des crédits immobiliers sont encore très bas. Par ailleurs, 95 % des contrats de prêt immobilier octroyés en France sont conclus à taux fixe. Si le prêt immobilier a été souscrit pendant les périodes de taux élevés, souvent avant 2013, l'emprunteur rembourse des sommes élevées par rapport aux taux actuels du marché. La solution dans ce cas consiste en une renégociation de crédit.

L'opération de renégociation de prêt entraîne une contrepartie. Ainsi, avant d'en faire la demande, il faut s'assurer que l'opération apporte effectivement un profit. Un gain de 0,5 point convient, mais un gain égal ou supérieur à 1 point serait l'idéal. Tel est le cas par exemple pour un prêt à taux initial de 3,3 % sur 15 ans. Malgré le gain visible, le candidat à renégociation doit prêter attention aux coûts de révision du dossier que peut entraîner l'opération. D'ailleurs, à ces frais s'ajoutent les pénalités pour remboursement avant terme et des frais de mainlevée en cas de garantie du prêt par hypothèque ou en pour un privilège de prêteur de deniers. Son montant représente 0,5 à 1 % du capital emprunté.

Du processus de renégociation de prêt immobilier chez le Crédit Foncier de France

L'objectif du banquier est de conclure le maximum de contrats de crédit immobilier, mais aussi de garder ses clients. Ainsi, avant de renégocier son prêt immobilier, il est plus judicieux de se renseigner sur les offres de rachat de crédits proposées par la concurrence. Une fois mis au courant des différentes offres, le candidat à renégociation peut faire état des offres concurrentes qui lui sont proposées. Afin d'atteindre son objectif de production en matière de prêt immobilier, le conseiller financier est dans la majorité des cas enclin à accepter la négociation.

Le fait de présenter un intérêt pour les autres produits financiers du Crédit Foncier de France facilite également les entretiens. Le demandeur de renégociation prend ainsi plus de valeur aux yeux du banquier, car il estime que si le candidat achète un autre produit en plus de la renégociation, la banque gagne encore en terme de chiffre d'affaires, surtout en matière de prêt immobilier.

Trouver la meilleure offre de prêt immobilier avec Bourse des Crédits

Bourse des Crédits est un courtier généraliste qui propose ses services pour tous les produits financiers, outre le crédit immobilier, notamment en matière d'assurance, d'épargne et de placement. Pour mieux aider les emprunteurs à trouver la meilleure solution qui puisse répondre à leurs attentes, Bourse des Crédits leur propose plusieurs outils de calcul sur son site internet. Avec les différentes calculettes proposées par Bourse des Crédits, il est possible de calculer aussi bien ses capacités d'emprunt, d'endettement ou le taux d'intérêt adapté pour un crédit immobilier. Sur notre site internet, nous proposons un simulateur de prêt à utiliser gratuitement afin de pouvoir évaluer plus facilement l'opportunité de la souscription à une offre de crédit immobilier. Cet outil est simple d'utilisation.

En quelques clics, il est possible d'obtenir des résultats précis avec le maximum d'informations. Par ailleurs, nous proposons également un comparateur de crédits immobiliers pour aider l'emprunteur à trouver facilement l'offre qui est adaptée à son projet. Si l'emprunteur est intéressé par une offre proposée par un établissement de prêt immobilier, Bourse des Crédits sera en mesure de lui attribuer un conseiller personnalisé qui va le guider dans toutes les étapes de souscription. Le conseiller se chargera également de lui donner les meilleurs conseils afin de tirer profit de l'opération. En plus d'accompagner l'emprunteur jusqu'à la dernière étape de la souscription au prêt immobilier, Bourse des Crédits s'efforce également de trouver la meilleure offre au meilleur prix. Pour nous contacter, il suffit de vous rendre sur notre site internet.

Contacter le Crédit Foncier

Le Crédit Foncier propose plusieurs moyens pour pouvoir le contacter. Pour un entretien téléphonique, le Crédit Foncier de France propose le numéro Cristal non surtaxé au 09 69 39 29 27. Le service est disponible tous les jours ouvrables, c'est-à-dire du lundi au vendredi, de 9 h à 19 h. Il est possible également de demander à être contacté par un conseiller, sur le site en remplissant le formulaire de demande en ce sens.

Si le candidat à l'emprunt préfère par contre l'écrit, il peut envoyer un courrier directement à la Direction des Relations Clients: 4, quai de Bercy, 94 224 Charenton cedex.

Les autres banques en crédit immobilier :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X