Le cycle patrimonial de l'épargnant

Le cycle patrimonial de l'épargnant

Bien épargner doit se faire en fonction de l'âge et suivant une bonne stratégie qui comprend généralement une phase de constitution, de protection, d'optimisation et de transmission.

Comparer gratuitement les placements

Les différentes étapes du cycle patrimonial de l'épargnant

En général, des étapes représentatives du cycle patrimonial viennent marquer l'épargnant tout au long de sa vie. En effet, se faire plaisir, payer ses frais d'études, parer à la naissance d'un enfant, devenir propriétaire ou encore prévoir sa retraite constituent un véritable cycle patrimonial. Ce cycle s'articule autour de 3 grands axes majeurs qui sont la période de la jeunesse, celle de l'activité professionnelle et celle de la retraite.

L'épargne et les investissements doivent donc se faire en fonction de l'âge, mais aussi en fonction des objectifs de la stratégie patrimoniale de chacun. Une bonne stratégie patrimoniale comprend 4 phases essentielles qui sont la constitution, la protection, l'optimisation et la transmission de l'épargne.

La constitution, qui se fait pendant la jeunesse et la période d'activité professionnelle, correspond à une phase de capitalisation et de croissance du patrimoine. Le but est l'augmentation de ses avoirs par une sélection réfléchie de produits financiers qui génèreront le maximum de gains. Pour cela, l'épargnant a le choix entre la trésorerie rémunérée, l'assurance-vie, les plans d'épargne retraite, l'immobilier (la pierre papier) ainsi que le crédit et la restructuration.

Une fois constituée, l'épargne se doit d'être protégée contre les différents risques qui peuvent survenir que ce soit sur le marché financier ou sur le plan personnel de l'épargnant. Dans la plupart des cas, il est recommandé de prendre une assurance contre les risques qui sont les plus enclins à toucher l'épargnant tel que la perte d'emploi, le décès, l'incapacité et l'invalidité ou encore la maladie et bien sûr il faut aussi assurer les biens matériels de valeur.

Par ailleurs, l'épargne doit aussi être optimisée notamment par le recours à des crédits adossés, par le choix d'un bon régime fiscal et aussi avec l'aide des professionnels dans le domaine tel que Bourse des crédits qui sont des forces de conseils redoutables.

Arrivé à l'âge de la retraite, l'épargnant pourra consommer son épargne tranquillement et pourra même effectuer certains montages financiers, des donations, des démembrements, sans oublier la transmission à ses successeurs.


Le Français, un très bon épargnant

Actuellement, les Français se positionnent parmi les meilleurs épargnants au monde. En effet, la France enregistre malgré des aléas financiers et un contexte économique pas très encourageant, un des taux d'épargne les plus élevés au monde. En général, un taux élevé d'épargne traduit une forte appréhension de l'avenir, mais surtout un manque de confiance envers le système et la capacité de l'État à s'acquitter de la pension de retraite. De ce fait, les Français épargnent donc plus, mais ils épargnent aussi mieux.

Pour arriver à ce taux d'épargne particulièrement élevé, la démarche la plus répandue effectuée par les épargnants français a été de sortir du livret A. Avec un rendement record de moins de 1 %, ce type de placement est plus un placement de précaution qui ne doit pas excéder un semestre de dépenses de fonctionnement qu'un placement à long terme.

En substitution, l'épargnant français a souscrit à l'assurance-vie, confortant la place de cette dernière en tant que placement préféré des Français. Véritable couteau suisse de l'épargne, l'assurance-vie présente de nombreux atouts tels qu'une rentabilité de plus de 2 %, une vraie liquidité et une inflation quasi nulle.

Par ailleurs, certains se sont aventurés sur le marché boursier qui connaît actuellement une performance attractive sans toutefois être spectaculaire. Pour ce faire, c'est par le biais de fonds placés en assurance-vie que l'épargnant investit à la Bourse, bénéficiant ainsi d'une fiscalité très favorable notamment via les PEA. En parallèle, la pierre papier autrement dit l'immobilier physique avec les SCPI reste toujours un des investissements les plus plébiscités par les Français.

 

 

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans