Démarchage téléphonique des compagnies d'assurances

Démarchage téléphonique des compagnies d'assurances

Pour certaines entreprises, notamment pour les compagnies d'assurances, effectuer du démarchage téléphonique est bénéfique. En effet, il permet d'éviter les déplacements inutiles, et ainsi de gagner beaucoup de temps.

Toutefois, si cette pratique est avantageuse pour les compagnies d'assurances, le point de vue est différent pour le consommateur, qui considère cette pratique comme frisant le harcèlement. Depuis l'entrée en vigueur de quelques dispositions issues de la loi Hamon, certains points ont été modifiés. Aussi, il est important de souligner que la loi Hamon régit à la fois le démarchage téléphonique et l'assurance.

Comparer gratuitement les assurances de prêt

La loi Hamon, institue une protection du consommateur face au démarchage téléphonique

Bien qu'indispensable pour les compagnies d'assurances, le démarchage téléphonique est encore considéré comme du harcèlement. Par conséquent, la législation permet aux consommateurs de ne plus être appelés pour des prospections téléphoniques en s'inscrivant sur une liste de l'association des professionnels du secteur nommée Pacitel. Ce dispositif étant auparavant facultatif, a été rendu obligatoire par la loi Hamon. Ainsi, tous les professionnels doivent se référer à cette liste, afin que le démarchage téléphonique s'oriente uniquement vers les consommateurs plus réceptifs.

En outre, même si l'engagement verbal a été donné, cette loi dispose que l'entreprise qui prospecte doit faire parvenir au prospect, un courrier indiquant le contenu de l'offre. Ainsi, l'assurance ne court qu'à partir du moment où le courrier est signé et renvoyé, ou après consentement explicite fait sur internet.
Toutefois, si un prospect constate qu'il a été contraint de souscrire à une police d'assurance suite à un démarchage téléphonique, il bénéficie d'un délai de rétractation de 14 jours pour en faire la notification.

Dans tous les cas, il est important de souligner que, avant de donner son accord pour toute forme d'engagement, il est impératif de bien comprendre l'étendue de ces engagements, le recours aux conseils d'un courtier comme boursedescredits.com peut s'avérer dans ce cas très utile.

Loi Hamon, les changements notoires au niveau de l'assurance

En matière d'assurance, les changements apportés par la loi Hamon se situent surtout au niveau de la possibilité de résiliation. En effet, si auparavant, l'assuré devait attendre un an avant de pouvoir résilier sa police d'assurance, il peut désormais le faire à n'importe quel moment durant la première année suivant la signature de ce dernier. Ainsi, par une demande adressée à son assureur, l'assuré peut mettre fin à sa police d'assurance. De plus, si celui-ci a déjà souscrit une nouvelle police auprès d'un autre assureur, c'est le nouvel assureur qui accomplira toutes les formalités de résiliation.

Dans son fondement, ce nouveau dispositif permet à l'assuré de réévaluer les tarifs et les prestations de son assureur, et choisir de s'engager avec celui qui lui semble plus en adéquation avec sa situation.

Toutefois, même si l'assuré est encore entièrement couvert par son assurance de groupe souscrite auprès de la banque et qu'il décide de faire une résiliation, la banque ne pourra pas le pénaliser, mais exigera que le nouveau contrat présente des garanties au moins équivalentes au sien. Ce qui représente également un changement majeur.

Cela dit, au niveau des compagnies d'assurances, on ne constate pas encore d'impact réel concernant les résiliations, depuis l'instauration de la loi Hamon. En effet, les résiliations se sont faites dans la majorité des cas en suivant l'ancien principe, c'est-à-dire à la date d'anniversaire du contrat. De ce fait, on peut s'accorder à dire que les assurés préfèrent garder leur assurance jusqu'à échéance du contrat, sans doute par méconnaissance de leurs droits.

 

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans