Différents contrats de capitalisations

Différents contrats de capitalisations

Peu connus du public, les contrats de capitalisation présentent pourtant des attraits fiscaux et financiers non moins intéressants que ceux offerts par l'assurance-vie. Ces contrats existent par dizaines sur le marché. Comment dénicher la meilleure formule parmi ces nombreuses possibilités ?

Comparer gratuitement les placements

Choisir selon la rentabilité

Les contrats de capitalisation ressemblent dans les grandes lignes aux contrats d'assurance-vie. Seules quelques nuances au niveau de la fiscalité, du rendement financier et des modalités de transmission ou de rachat différencient ces deux placements. De ce fait, la logique veut que les critères de sélection qui s'appliquent à l'assurance-vie restent également valables pour trouver la meilleure formule d'épargne en capitalisation. La rémunération du contrat arrive ainsi en première place des paramètres à analyser.

A l'instar de l'assurance-vie, le contrat de capitalisation offre des rendements variables, en fonction de son contenu. Deux options sont alors possibles. Si vous recherchez un placement garanti sur le long terme, les contrats de capitalisation indexés sur un support en fonds en euros sont les plus sûrs du marché. Cette formule offre néanmoins un rendement moindre, comparé au contrat de capitalisation directement investi en bourse.

La seconde catégorie utilise des supports en actions, en obligations ou en titres de Sociétés d'investissement à capital variable (Sicav). A noter toutefois que, contrairement à l'assurance-vie, les intérêts générés par un contrat de capitalisation sont nets d'impôts. En 2013, les contrats de capitalisation distribués par les assureurs tels Generali Patrimoine, Suravenir, SPIRICA et E CIE VIE proposent des rendements allant de 3 à 4,5 %.

Comparer les frais et les options du contrat

Le contrat de capitalisation induit un certain nombre de frais obligatoires ou facultatifs. Ces coûts, même s'ils s'avèrent au final peu significatifs sur le rendement de l'épargne, permettent néanmoins d'évaluer dès le départ la rentabilité à long terme du contrat.

Certains prélèvements méritent particulièrement d'être pris en compte, notamment le frais d'entrée ou de versement, les coûts de gestion – différents selon le support -, les frais d'arbitrages et les frais sur les avances. Certains frais dépendent également des options supplémentaires incluses dans le contrat de capitalisation, comme la réallocation automatique du capital, l'écrêtage des plus-values ou la sortie du contrat en rente.

 

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans