Emprunter après 50 ans

Emprunter après 50 ans

Théoriquement, tous les emprunteurs sont libres de contracter un crédit immobilier, quel que soit leur âge. La réalité du terrain est tout autre : l'accès à un prêt immobilier est plus compliqué à partir de 50 ans. Les conseils suivant vous aideront à surmonter cet obstacle.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Le patrimoine comme argument de crédit

Aux yeux de la banque, un candidat à l'emprunt de plus de 50 ans ne colle pas forcément au profil de l'emprunteur solvable. L'âge est toutefois loin d'être un obstacle majeur à l'obtention d'un crédit immobilier. Si vous êtes dans cette catégorie d'âge, emprunter après 50 ans est bel et bien possible, à condition de bien préparer le projet immobilier ainsi que le plan de financement. La première étape de cette préparation consiste à étudier soigneusement vos revenus durant vos années restantes de travail actif et après le départ à la retraite.

Une simulation de vos revenus après la retraite est nécessaire pour déterminer le montant que vous pouvez emprunter auprès de la banque. Certes, vos pensions de retraite peuvent être peu élevées et jugées insuffisantes de premier abord pour rembourser vos dettes immobilières. Les emprunteurs de plus de 50 ans ont néanmoins l'avantage de pouvoir mettre en avant leurs avoirs dans leur demande de crédit.

N'hésitez pas à mettre en valeur votre capacité de gestion de votre patrimoine, mais aussi de votre épargne, un investissement locatif, une assurance-vie ou un compte titre. Ces leviers sont autant d'arguments de négociation supplémentaires pour l'obtention de votre crédit immobilier.

L'assurance emprunteur et les garanties du prêt

L'assurance emprunteur est un autre élément important de la négociation d'un crédit après 50 ans. Les contrats groupes offrent parfois des couvertures intéressantes, mais ne prennent pas en compte les problèmes de santé propres aux emprunteurs plus âgés.

La souscription d'une assurance déléguée pourrait dans ce cas être plus avantageuse, surtout si vous avez des soucis de santé particuliers. Les garanties de l'assurance emprunteur, notamment la couverture décès, doivent coïncider avec la durée du prêt.

Si ces arguments ne suffisent pas, renforcez votre dossier d'emprunt en intégrant des garanties supplémentaires, telles la caution ou l'hypothèque. Le nantissement d'une partie de votre patrimoine peut être une bonne idée, en intégrant un compte épargne ou une assurance-vie dans la balance.

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans