Eviter une surprime de l'assurance prêt immobilier en cas de surpoids

Eviter une surprime de l'assurance prêt immobilier en cas de surpoids

La souscription à une assurance pour un prêt immobilier en étant en surpoids occasionne souvent une surprime plus ou moins conséquente selon la compagnie d'assurance. Comment réduire au minimum cette tarification supplémentaire ?

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Assurance prêt et surpoids : une surprime justifiée ?

Les compagnies d'assurance et les mutuelles se basent sur une longue liste de critères afin d'évaluer les risques de défaut de paiement d'un emprunteur à assurer. La stabilité du travail, la situation matrimoniale, le niveau d'endettement et l'état de santé global en font partie. Ces paramètres entrent en jeu dans le chiffrement des cotisations de l'assurance de prêt du client. Plus les risques sont jugés élevés, plus le coût de l'assurance de prêt est élevé. Cette logique vaut également pour le surpoids, un facteur considéré comme un "risque aggravé de santé" par la majorité des assureurs et des mutuelles d'assurance. Il est dès lors courant qu'une surprime assurance prêt immobilier surpoids soit ajoutée au contrat d'un emprunteur sujet à ce problème de santé au moment de la souscription de son crédit.

Le raisonnement des banques et des assureurs est loin d'être illogique, eu égard aux risques de santé auxquels une personne en surpoids s'expose. Entre l'hypertension artérielle, l'infarctus du myocarde, l'accident vasculaire cérébral et les apnées du sommeil, le surpoids expose l'individu à un nombre important de maladies susceptibles de nuire à sa capacité de remboursement du prêt considéré. Les risques d'incapacité ou d'invalidité temporaire ou permanente de travail sont ainsi plus élevés chez un emprunteur en surpoids comparé à un profil d'emprunteur de poids standard.

Une bonne assurance crédit malgré le surpoids

Dès lors qu'un profil présente un des risques aggravés de santé, comme le surpoids et l'obésité, son dossier est traité différemment par les banques et les assurances de prêt. Les banques proposent habituellement un contrat d'assurance groupe aux emprunteurs en bonne santé, cette couverture étant assurée par les cotisations combinées de l'ensemble des emprunteurs immobiliers de la banque. Un emprunteur bénéficie de ce contrat groupe seulement s'il présente un profil de risque comparable à une moyenne établie par la banque au moment de la souscription du prêt. Un client avec un excès de poids ne peut donc prétendre à cette assurance groupe et se voit contraint de chercher une assurance tierce auprès de compagnies d'assurance et de mutuelles spécialisées dans la protection des emprunteurs présentant un risque aggravé de santé.

Cette démarche intervient seulement lorsqu'une première demande d'assurance groupe est rejetée par la banque ou quand une demande de délégation classique n'aboutit pas. L'organisme à l'origine du refus se doit dans ce cas d'orienter l'emprunteur vers des organismes parties prenantes de la convention AERAS (s'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Cette convention permet aux emprunteurs avec un profil santé à risque de conserver toutes leurs chances de trouver une assurance de prêt de qualité auprès d'une compagnie d'assurance ou d'une mutuelle de leur choix.

Négocier une surprime assurance prêt immobilier

L'éligibilité d'un profil à la convention AERAS dépend des résultats d'une analyse poussée menée par un service médical spécialisé de la banque ou de la compagnie d'assurance. Si le dossier est reconnu éligible au dispositif à l'issu de cette étape, l'emprunteur peut postuler à une assurance de prêt immobilier sans surprime dans le cadre d'un emprunt faisant partie de la Convention AERAS Niveau 2. Un délai de 4 mois à compter de l'acceptation du dossier lui est alloué pour trouver un organisme prêt à assurer son emprunt.

Par contre, si l'emprunteur ne remplit pas les conditions pour bénéficier de la convention AERAS Niveau 2, un autre service médical spécialisé procède à une nouvelle analyse visant à déterminer si son état de santé lui permet encore de rembourser un emprunt immobilier sur une longue durée. Seulement, dans ce cas, les assureurs auront le droit d'appliquer une surprime assurance prêt immobilier dans leur proposition. L'aide d'un courtier comme BoursedesCredits s'impose dans ce cas pour négocier de meilleures conditions tarifaires auprès de la compagnie d'assurance ou de la mutuelle.

 

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans