Évolution des prix immobiliers en France pour 2017-2018

Évolution des prix immobiliers en France pour 2017-2018

Comment acheter un bien immobilier ? 2017 a été une année faste pour le marché immobilier français. Fin septembre, la France a enregistré plus de 958.000 transactions immobilières d'après les Notaires de France. Dans ce contexte, quels sont les tendances et les changements pour 2018 ? Zoom sur ce qu'il s'est principalement passé en 2017 et vers quoi se dirige le marché immobilier pour l'année 2018.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Évolution du prix immobilier pour l'année 2017

2017 restera une bonne année dans l'histoire du marché immobilier, notamment en matière d'évolution des prix immobiliers en France. Si la moyenne est autour de +2%, les prix dans les zones rurales sont restés stables. Quant aux grandes villes, elles ont connu des situations extrêmement disparates.

L'année 2017 fut une année dynamique pour le marché immobilier français grâce à des taux d'emprunt immobilier bas tout au long de l'année. Le nombre de transactions dans l'immobilier ancien et les prix des logements dans les secteurs recherchés ont ainsi connu une nette amélioration.

Avec 958 000 transactions immobilières effectuées en 2017, l'activité a connu une augmentation de +10% par rapport à 2016. Sur les 29 millions de ménages, le taux de foyers réalisant une transaction excède celui de la période 2000-2007, de 3,3%. Le marché est ainsi plus fluide par rapport à la dernière période faste avec +18% en volume.

Le premier semestre 2017 est la période où les transactions ont connu une nette accélération pour les logements qui étaient déjà sur le marché. Au second semestre, les taux ont continué à baisser, pour se stabiliser ensuite autour de 1,50% au début de l'année 2018. En retrouvant une certaine stabilité, les taux ont ainsi ramené l'activité à un niveau certes élevé, mais plus « normal ».

Depuis la rentrée de septembre 2017, les acquéreurs ont semblé privilégier la prudence. Confiants dans la constance des taux, ils ont particulièrement étudié le marché, ainsi que l'évolution sensible, voire limitée des prix. De ce fait, grâce à un meilleur contexte macroéconomique et une dynamique générale constatée dans tout le pays, le moral des Français s'est amélioré malgré un chômage toujours en hausse. 2017 fut donc une année avec un marché fluide préfigurant un avenir favorable pour le marché immobilier.

2018 : tendance et changements pour l'immobilier

En 2018, le gouvernement a fait part de différents changements majeurs pour le marché immobilier. Cela se rapporte notamment aux aides financières relatives à un achat immobilier, l'impôt sur certains types de logements ou certains éléments liés aux financements immobiliers, tels que l'assurance emprunteur.

La dernière version du prêt à 0% ou PTZ a rencontré un vif succès pour la période 2016-2017, tant pour des financements d'habitat récent que pour des habitats anciens avec travaux. Pour 2018, le gouvernement a décidé de diminuer le montant de cette aide pour les primo-accédants.

En effet, les principales modifications annoncées visent à recentrer cette aide financière sur des zones prioritaires. Par exemple, le montant d'un PTZ pour une maison neuve sera revu à la baisse, notamment pour les acquisitions dans une commune située en zone B2 et C. Il n'y aura plus que 20% du montant de l'acquisition qui pourra être financé par un prêt à taux zéro en 2018. Pour les autres zones, il n'y a aucun changement concernant le logement neuf en 2018.

Un autre changement en 2018 concerne le bien immobilier ancien se trouvant en zone A ou B1. En effet, ce type de logement ne pourra plus bénéficier d'un prêt à taux zéro à partir de 2018. En effet, cette aide est orientée sur les communes situées en zone B2 et C.

Concernant les tendances pour l'immobilier en 2018, certaines de ces modifications ne sont pas favorables au marché immobilier. Les coupes sur le prêt à taux zéro ou sur la loi Pinel vont diminuer l'intérêt des acheteurs pour certains types de biens immobiliers situés dans certaines zones géographiques.

Les réformes, comme la mise en place de l'Impôt sur la Fortune Immobilière, vont faire partir les plus gros patrimoines du placement immobilier. Cependant, certains changements peuvent redonner un regain de pouvoir d'achat aux ménages, notamment l'importante réduction de la taxe d'habitation. Sur l'évolution des prix des maisons et appartements, la menace la plus forte se rapporte à une hausse possible des taux d'intérêt.

>> Pour aller plus loin : 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X