Ce qu'il faut savoir sur la garantie perte d'emploi d'un contrat d'assurance emprunteur

Ce qu'il faut savoir sur la garantie perte d'emploi d'un contrat d'assurance emprunteur

Le contrat d'assurance emprunteur est muni de garanties qui correspondent au profil de l'emprunteur. La garantie perte d'emploi peut en faire partie si la banque estime que c'est nécessaire pour sécuriser le remboursement d'un prêt. Dans quels cas souscrire cette garantie, et comment fonctionne-t-elle ? Explications.

Comparer gratuitement les assurances de prêt

La garantie perte d'emploi en quelques lignes

La garantie perte d'emploi fait partie des nombreuses garanties qui couvrent différents types de risques sur un contrat d'assurance de prêt. Par définition, cette garantie couvre les risques relatifs à la perte d'emploi suite à certaines raisons bien définies, notamment le licenciement ou toute autre cause qui amènent l'emprunteur à la perte de son emploi involontairement. Toutefois, les cas de licenciement pour faute grave, démission et rupture de contrat de travail conventionnelle ne donnent pas droit au bénéfice de cette couverture d'assurance.

La garantie perte d'emploi sur une assurance de prêt est réservée aux salariés. Néanmoins, il faut disposer d'un contrat professionnel de type CDI pour pouvoir souscrire cette garantie. De même, la plupart des assureurs ajoutent souvent une clause d'ancienneté sur les conditions de souscription, à part la limite d'âge qui varie entre 55 et 65 ans. Pour pouvoir bénéficier de la garantie perte d'emploi, il faut également être inscrit au registre UNEDIC d'assurance chômage ainsi qu'au Pôle Emploi en cas de perte d'emploi. Celle-ci signifie que l'emprunteur va toucher l'allocation chômage et d'aide au retour à l'emploi. Par ailleurs, chaque assureur dispose de ses propres conditions d'activation de cette garantie. Ainsi, lors de la réalisation d'une comparaison des offres sur le site de BoursedesCrédits, l'assurance emprunteur comparatif doit prendre en compte ces différentes conditions d'application de la garantie perte d'emploi.

Intérêts et fonctionnement de la garantie perte d'emploi

L'assurance perte d'emploi n'est jamais proposée sur une offre d'assurance de groupe. Souvent, elle l'est par les assureurs externes dans le cadre d'une délégation d'assurance. Sa souscription doit ainsi être considérée en fonction de la conjoncture économique. Si l'atmosphère entourant le marché de l'emploi est assez morose, il est généralement plus conseillé de souscrire cette garantie comme étant un gage de sécurité en plus des garanties générales obligatoires comme la PTIA, la perte totale et irréversible d'autonomie.

Par ailleurs, la garantie perte d'emploi est souvent accompagnée par des délais de carence et de franchise. Le délai de carence correspond à la période pendant laquelle l'assuré ne sera pas indemnisé même si les conditions pour l'activation de la garantie semblent être réunies. En général, le délai de carence de la garantie perte d'emploi varie entre six mois et un an. C'est également un élément à considérer lors de la comparaison des offres sur le site BoursedesCrédits. Le délai de franchise, par contre, est la période impartie pendant laquelle l'assuré doit attendre le début de prise en charge par l'assurance après un licenciement. Le délai de franchise généralement plus court est compris entre 30 et 180 jours. La date prise en compte dans le calcul du délai de franchise dépend de chaque assureur. Elle peut être celle du jour de la perte d'emploi ou bien celle du début du versement des indemnités de chômage par Pôle Emploi. Néanmoins, les délais de carence ou de franchise ont pour point commun de repousser la date de l'application du versement des indemnités à l'assuré. Ce sont des éléments à prendre en compte pour le choix de l'assurance emprunt immobilier. Autre élément à considérer, celui du plafonnement du montant d'indemnisation. Là encore, il varie en fonction de chaque assureur. Dans la plupart des cas, la garantie perte d'emploi ne couvre pas l'intégralité des mensualités de prêt. Le taux de prise en charge peut varier de 30 à 80 %. Par ailleurs, certains assureurs proposent aux assurés de choisir eux-mêmes le taux de prise en charge. Toutefois, cela peut faire l'objet d'une surprime d'assurance. Certaines offres proposent un montant maximal de prise en charge par mois et par assuré. Il faut également savoir que la garantie perte d'emploi est limitée dans le temps. Au maximum, elle garantit le remboursement des mensualités du prêt sur une période maximale de 48 mois. Par ailleurs, la garantie n'est plus accordée par l'assureur une fois que l'assuré atteint l'âge de 60 ans.

>> Pour aller plus loin :

 

Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X