Forum taux immobilier

Forum taux immobilier

L'accession au crédit immobilier nécessite une étude minutieuse du taux appliqué par l'établissement de crédit. Même si la tendance en matière de taux de crédit immobilier est à la baisse, les particuliers peuvent réduire davantage le taux immobilier.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Bien négocier son prêt immobilier

Depuis le mois d'avril 2015, le taux fixe moyen appliqué sur le crédit immobilier n'a cessé de baisser. Cette baisse concerne surtout les prêts souscrits pour une durée de 15 à 20 ans avec des taux respectifs de 1,65 et 1,90 %. Les prêts souscrits pour une période supérieure à 25 ans, en revanche, connaissent une tendance à la stabilité, avec un taux immobilier plafonné à 2,15 %.

En conséquence à cette baisse constante des taux immobiliers, les particuliers choisissent généralement de s'orienter vers les prêts à taux fixes. En effet, en choisissant les prêts à taux fixes, les emprunteurs ne seront pas affectés en cas de révision à la hausse des taux immobiliers. Ainsi, les prêts à taux révisables se font de plus en plus rares. À en croire les sujets débattus sur les forums spécialisés en immobilier, l'année 2016 est le moment opportun pour investir dans le secteur.

Toutefois, les établissements de crédit sont libres de déterminer les taux immobiliers qu'ils appliqueront en se basant sur des critères bien définis. D'abord, l'établissement de crédit définira le taux immobilier en fonction de l'apport personnel de l'emprunteur. Ainsi, plus l'apport personnel de l'emprunteur est important, plus le taux immobilier proposé sera réduit. Cette méthode permet aux établissements de crédit de prendre moins de risques quant au remboursement des prêts.

De plus, comme il est indiqué dans les forums sur le sujet, les prêts effectués pour une durée plus longue ont une tendance naturelle à voir le taux immobilier augmenter. En effet, plus la durée de prêt est trop longue, plus les établissements de crédit risquent de faire face aux problèmes d'insolvabilité de l'emprunteur, ou autres événements empêchant un remboursement régulier.

D'ailleurs, pour prendre le minimum de risque, au moment de la demande de prêt, l'établissement de crédit opèrera à une analyse approfondie du niveau d'endettement du demandeur. Généralement, les établissements de crédit tolèrent un niveau d'endettement n'excédant pas 30 % des revenus. Toutefois au-delà de ce pourcentage, si l'emprunteur peut justifier un revenu important, il est des cas où l'établissement de crédit accorde le prêt. Ce prêt viendra en contrepartie de garanties patrimoniales importantes qui seront gérées par l'établissement de crédit.

Pour une renégociation efficace du crédit immobilier

Dans la pratique, renégocier le crédit immobilier consiste, pour l'emprunteur, à renégocier le taux de crédit auprès de sa banque ou à faire racheter son crédit immobilier par un autre établissement de crédit. La renégociation du crédit immobilier est doublement avantageuse pour l'emprunteur. En effet, elle lui permet de faire baisser le taux immobilier, et le cas échéant, de changer de banque pour une autre qui appliquera un meilleur taux.

Bien entendu, le changement d'établissement de crédit ainsi que le rachat de crédit immobilier sera soumis aux frais relatifs à la constitution de la nouvelle garantie bancaire, et également des frais de dossier. Dans certains cas, l'établissement de crédit auprès duquel à été souscrit le prêt refuse la renégociation du taux immobilier. En pareil cas, le souscripteur a la possibilité de s'approcher directement de la concurrence ou de faire appel à un courtier qui s'en chargera.

Cependant, la renégociation du prêt n'est pas toujours rentable. Ainsi, pour mettre toutes les chances de son côté, l'emprunteur sera tenu de respecter les conditions suivantes. D'abord, il faut que le taux d'origine et le taux appliqué au moment de la renégociation aient une différence de 1 point. Le contexte actuel est propice dans la mesure où le taux immobilier maintient sa tendance à la baisse.

L'emprunteur devra ensuite prendre en considération la durée du remboursement restante. En effet, les frais engendrés par la renégociation doivent être inférieurs au gain financier issu de la renégociation. Enfin, l'emprunteur devra veiller à ce que le bien ne soit pas vendu trop rapidement, car des frais de remboursement anticipé pourraient lui être imputés. Généralement, ces frais s'élèvent à 3 % du capital restant, avant remboursement.

Pour bénéficier d'un comparatif gratuit, boursedescredits.com peut être consulté en permanence pour trouver l'offre la plus rentable et la mieux adaptée en matière de taux immobilier.

Pour aller plus loin :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans