Livret d'épargne

Livret d'épargne

Le livret d'épargne est une des solutions d'épargne idéales pour garder votre argent de côté de manière sécurisée et de le faire fructifier. Si ce produit d'épargne bénéficie d'un rendement peu élevé, il demeure fiable et ne dépend pas des variations boursières.

Comparer gratuitement les placements

En France, il existe un grand nombre de comptes et livrets d'épargne où placer son argent. On peut  les répartir dans deux catégories distinctes : les livrets réglementés encadrés par l'Etat et les livrets bancaires qui composent les produits d'épargne des établissements bancaires.

Quels sont les différents livrets d'épargne ?

  • Le livret A : réglementé par l'Etat, il est limité à un par personne. Le taux du livret A s'élève à 0,75 % depuis août 2015 et le montant du dépôt est limité à 22.950 euros. Le solde du livret peut excéder cette limite avec le calcul des intérêts. Ce livret est disponible dans presque toutes les banques traditionnelles et banques en ligne (Hello Bank, BforBank, Fortuneo, ING Direct, Boursorama Banque, Monabanq). La Caisse des dépôts et consignations se charge de sa gestion.
  •  PEL (Plan épargne logement) : soumis à l'impôt sur le revenu à partir de la douzième année et aux prélèvements sociaux. A l'ouverture du compte, une épargne minimum de 225 euros est requise sur le compte. Il est, lui aussi, limité à un par souscripteur et ne peut pas être cumulé avec un CEL sauf s'il est souscrit dans la même banque. Le PEL peut être utilisé pour bénéficier d'un meilleur taux d'intérêt (taux réduit) lors de la souscription à un prêt immobilier. Le taux nominal du PEL varie entre 1 et 2,5 % avec un plafond de 61.200 euros.
  • CEL (Compte épargne logement) : le montant de l'épargne et les intérêts perçus sont exonérés d'impôts sur le revenu, mais imposition aux prélèvements sociaux. Il permet de contracter un crédit immobilier à un taux préférentiel avantageux et son plafond est de 15.300 euros. Son taux de rendement annuel est de 0,50 % et son versement initial s'élève à 300 euros. Vous pouvez posséder seulement un compte sur livret CEL.
  • Le livret jeune : réservé aux jeunes de 12 à 25 ans dont le domicile fiscal est en France. Le montant minimum requis est de 10 euros, avec un plafond de 1.600 euros. Avant 16 ans, les retraits sont soumis à autorisation. Le taux de rémunération est décidé par chaque établissement bancaire mais ne peut être inférieur à 0,75 %.
  • Le livret de développement durable et solidaire (LDDS) : limité à un par individus, ce livret s'adresse aux personnes majeures dont le foyer fiscal est français. Les dépôts s'élèvent à 12.000 euros maximum et le taux annuel à 0,75 %
  • Le livret d'épargne populaire (LEP) : limité aux personnes physiques aux revenus modestes (peu voire pas imposable) et fiscalisés en France. Vous ne pouvez pas posséder deux comptes sur livret LEP. Ses plafonds sont de 7.700 euros avec un taux fixe de 1,25 % par an.
  • Le compte à terme : sans plafond d'encours, fonds indisponibles avant le terme. Il n'y a pas de taux de base, il est fixé par la banque. Soumis à l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.
  • Le compte ou livret d'épargne bancaire : pas de plafond pour les montants versés, fonds disponibles. Taux de prêt de 0,2 et 1,5 % selon la banque pour les livrets ordinaires et jusqu'à 4 % pour les supers livrets (période limitée). Soumis à l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.
  • Mis à part les livrets et comptes d'épargne "classiques", on retrouve le super livret d'épargne, le compte courant rémunéré, le livret défiscalisé, le compte Nickel etc.

 

Si vous souhaitez plus d'informations sur les différents livrets d'épargne, n'hésitez pas à nous contacter au 01 80 05 31 42. Vous pouvez aussi réaliser une simulation gratuite et sans engagement sur notre comparatif livret épargne.

En savoir plus sur :

 

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info