Livret jeune

Livret jeune

Parmi les solutions d'épargne, le livret présente l'avantage d'avoir un moindre risque. Le livret A est sans doute celui qui est le plus utilisé, pourtant il en existe d'autres comme le livret jeune qui est réservé aux personnes entre 12 et 25 ans.

Comparer gratuitement les placements

Le livret jeune en quelques lignes

Le livret jeune est une solution d'épargne qui, comme son nom l'indique, est réservée aux jeunes, de la tranche d'âge de 12 à 25 ans. Il est proposé par un grand nombre d'établissements bancaires et concurrence le livret A grâce à une particularité qui concerne le calcul de son taux de rémunération. En effet, bien qu'étant une épargne réglementée, le livret jeune propose un taux minimum égal à celui du livret A, actuellement à 0,75 %. Pour cette année, les taux proposés sur ce genre de livret varient entre 1 et 2,25 % selon les banques.

Détenir une épargne sur le livret jeune ne dispense pas l'épargnant de s'inscrire à d'autres types de placements, qui peuvent être consultés sur le site internet du courtier Bourse des Crédits. En effet, le livret jeune est cumulable avec le livret A et d'autres types de livrets. L'épargne sur le livret est automatiquement fermée à l'évènement du 25e anniversaire de l'épargnant pour être transférée sur un compte bancaire ou sur un autre support d'épargne.

L'ouverture d'une épargne sur livret est facilitée. Pour cela, il faut présenter une déclaration de résidence en France, un acte de naissance pour prouver l'âge du souscripteur ainsi que les informations concernant les tuteurs, en l'occurrence les parents pour les mineurs. D'autres documents sont également associés à l'ouverture du livret jeune, dont une déclaration de non-détention d'un autre livret jeune, ainsi qu'un justificatif de domicile.

Le montant maximal que l'on peut déposer sur le livret jeune est plafonné à 1600 euros. Toutefois, l'épargne peut dépasser, à terme, ce plafond une fois que les rémunérations sur l'épargne sont ajoutées. Par ailleurs, les modalités de versement sont établies en fonction des capacités de l'épargnant. Elles peuvent être systématiques ou libres.

Enfin, étant donné qu'il s'agit d'une épargne réglementée, les placements sont exonérés de prélèvements fiscaux ou de cotisations sociales. D'ailleurs, que ce soit pour l'ouverture du compte que pour sa fermeture, aucuns frais ne sont réclamés. 

Fonctionnement du livret jeune

A l'ouverture du compte sur livret jeune, le banquier remet au souscripteur une brochure expliquant le fonctionnement de son épargne. La forme que prend le livret varie suivant les banques. Souvent, ce sont effectivement des livrets de dépôt et retrait, ou sous forme de relevés de compte comme pour un compte bancaire classique. Certaines banques y associent également une carte bancaire. Celle-ci est uniquement utilisable sur les DAB du réseau de la banque, d'une façon générale. Toutefois, certaines banques délivrent une carte qui peut être utilisée dans tous les distributeurs. Par ailleurs, la carte ne peut être utilisée pour effectuer des achats. Un mineur de moins de 16 ans ne peut effectuer un retrait sur son compte que s'il a obtenu l'autorisation de son tuteur. Pour ceux qui ont entre 16 et 18 ans, s'il n'y a pas opposition du tuteur, ils peuvent librement effectuer un retrait. Le montant minimal d'un retrait est généralement de 10 euros. Ce plafond peut varier en fonction de l'établissement bancaire. Par contre, l'épargnant est tenu de laisser un solde de 10 euros minimum sur le livret.

Par ailleurs, l'épargnant ne peut détenir qu'un seul livret jeune. S'il veut déposer une somme sur son compte, il peut le faire de plusieurs manières, notamment par voie de chèque, espèces ou virement. Toutefois, le dépôt ne peut être effectué que par le titulaire de l'épargne.

Les banques révisent régulièrement les taux de rémunération du livret jeune. Généralement, celle-ci s'effectue toutes les quinzaines, notamment du premier du mois jusqu'au 15 et du 16 du mois jusqu'à la fin du mois. En d'autres termes, cela traduit que pour être rémunéré, un dépôt doit être effectué à partir du 16 du mois en cours jusqu'à la fin du mois, tandis qu'un retrait le sera à partir du dernier jour du mois précédent jusqu'au 16 du mois. Il est ainsi important de suivre ces indications pour assurer que son épargne soit rémunérée tant au moment du dépôt qu'au retrait. À la fin de l'année en cours, le solde de l'épargne sur le compte sera ajouté au capital de l'année qui suit.

Avantages et inconvénients du livret jeune

Les principaux avantages du livret jeune peuvent se résumer en quelques points. Tout d'abord, son caractère d'épargne réglementée permet de sécuriser le placement grâce à taux de rémunération régulier et basé sur un minimum égal à celui du livret A. Par ailleurs, l'épargne est disponible à tout moment, c'est-à-dire que l'épargnant peut effectuer des retraits à volonté, tout en veillant par contre à y laisser le solde minimum requis selon son contrat, mais également de respecter les procédures légales pour retirer de l'argent. Par ailleurs, l'épargnant peut bénéficier des intérêts qui sont définitivement acquis. D'ailleurs, sur bon nombre de solutions d'épargne, le livret jeune figure parmi celles qui permettent une bonne conservation de rendement.

Le livret jeune, à l'instar de la plupart des livrets, est également une épargne facile d'accès. En effet, un premier versement minimum de 10 euros est requis pour ouvrir un compte. Par ailleurs, l'épargne n'est concernée par aucun prélèvement fiscal.

Par ailleurs, on peut concevoir qu'une des principales caractéristiques du livret jeune, à savoir le plafonnement des versements à 1600 euros, puisse constituer un de ses principaux inconvénients. En effet, étant donné qu'il s'agit d'un montant de capital assez peu élevé, l'épargnant ne peut jouir d'une rémunération substantielle sur son placement, bien que le taux et les conditions qui sont rattachés soient attractifs. Par ailleurs, le fait que le compte épargne soit automatiquement clôturé à la 25e année du titulaire, celui-ci ne dispose d'aucune autre alternative qui puisse lui offrir les mêmes avantages en terme de rémunération et d'accès.

Par ailleurs, un compte épargne sur livret n'est pas transférable de banque à banque. Ceci limite ainsi la possibilité pour l'épargnant de bénéficier d'éventuelles conditions plus attractives offertes par des établissements concurrents. Il sera ainsi obligé de fermer son compte et d'en ouvrir un autre dans une autre banque. Et bien que la souscription soit facile pour ce genre d'épargne, la répétition de telles opérations peut démotiver les épargnants.

Il y a également un autre point important moins évoqué sur le livret jeune. Il s'agit d'une obligation fiscale sur l'encours qui est rattaché à ce genre de placement. En effet, l'encours sur le livret jeune doit impérativement être inscrit dans le calcul de l'impôt sur la fortune (ISF).

Par ailleurs, la diversité des offres fait qu'il est nécessaire de faire des comparaisons entre elles. Heureusement un site spécialisé comme boursedescredits.com qui peut aider les épargnants à trouver les meilleures offres sur le marché.

En savoir plus sur...

 

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans