Location de studio entre particuliers : comment ça marche ?

Location de studio entre particuliers : comment ça marche ?

Louer un studio entre particuliers intéresse de plus en plus dans le secteur de l'immobilier. Le rapport de particulier à particulier s'établit plus facilement et permet une communication facile et rapide, de plus c'est le type de logement le plus recherché à la location. Découvrez pourquoi la location de studio entre particuliers est une bonne idée.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Pourquoi est-ce intéressant?

Choisir un studio mis en location par un particulier présente avant tout un intérêt financier. Bien que faire appel à une agence immobilière permette au propriétaire de bénéficier d'une gestion efficace et pérenne du logement, cette solution peut toutefois engager des frais de location soit l'équivalent d'un mois de loyer annuellement pour le propriétaire. C'est pourquoi il est beaucoup plus intéressant de conclure un contrat de location de particulier à particulier qui ne nécessite que la caution à débourser. D'autant plus que le propriétaire est le mieux placé pour détailler l'état du logement, apporter des conseils et des informations concernant le quartier, le voisinage, etc.

Pour trouver son studio, le locataire peut avoir recours à des sites spécialisés. Il s'y inscrit pour faire sa demande en précisant son budget et ses besoins. Cette demande sera par la suite redirigée vers les propriétaires concernés. Ainsi, le futur locataire sera rappelé directement par le propriétaire si les critères répondent aux attentes de ce dernier. Grâce à ce service, le locataire peut aussi très bien louer un studio en colocation. Ses coordonnées sont tenues confidentielles et ne peuvent faire l'objet d'une diffusion par le propriétaire.

Qu'en est-il des prix des loyers ?

Les prix des loyers sont également importants avant de se lancer dans la location d'un studio entre particuliers. Ces prix peuvent varier d'une ville à l'autre, voire d'un arrondissement à l'autre, et dépendent de la surface et du type de logement (ici, il s'agit d'un studio). Des outils spécifiques permettent de connaître le montant moyen des loyers dans une commune française.

Les obligations entre propriétaire et locataire

Le locataire et le propriétaire sont tenus de respecter des obligations tout au long du contrat de location. Du côté du locataire, il s'engage à entretenir le studio et ses équipements. Avant d'entreprendre des travaux, il doit demander un accord au préalable auprès du propriétaire. Il est également tenu de procéder, en cas de dégradations dont il est l'auteur, aux réparations locatives. Il doit par ailleurs, tenir compte de ses obligations en ce qui concerne le paiement des charges et du loyer. Le bail précise également que le locataire ne peut utiliser le studio pour un usage autre que celui prévu dans celui-ci. Le propriétaire doit de son côté, proposer un logement avec les équipements nécessaires à savoir, des installations sanitaires, électriques, arrivées et évacuations d'eau, etc. Il est également tenu d'assurer l'entretien optimal de l'habitat et de se charger des grosses réparations qui ne concernent pas le locataire.

Location nue ou meublée pour un investissement locatif?

En location, le locataire a la possibilité de choisir entre une location nue ou meublée en fonction de son budget. En optant pour une location nue, les frais de gestion et d'entretien sont réduits grâce à une meilleure sécurité de la perception des loyers. Le régime forfaitaire en location vide permet au propriétaire investisseur de profiter d'une exonération de 30 % sur ses revenus locatifs. Quant au régime réel, il permet de déduire les charges liées aux intérêts d'emprunt, aux travaux, etc. En revanche, une location meublée favorise une excellente rentabilité locative brute. Cette rentabilité est obtenue en divisant le loyer annuel par le prix du logement et en multipliant le résultat par 100. Dans le cadre du statut de loueur meublé non professionnel, en choisissant le régime forfaitaire la moitié des loyers est imposable. En optant pour le régime réel, les charges liées aux travaux, intérêts d'emprunt sont déduites des recettes locatives.

>> Pour aller plus loin :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X