Loi Scrivener 2

Loi Scrivener 2

Instaurée en juillet 1979, la Loi Scrivener 2 renforce la protection des emprunteurs en matière de crédit immobilier.

N'hésitez pas à demander conseil aux courtiers en crédit de BoursedesCrédits lors de votre demande de credit consommation.

Comparer gratuitement les crédits consommation

Qui est concerné par la loi Scrivener ?

La loi Scrivener 2 s'adresse principalement aux établissements financiers opérant sur le marché des crédits immobiliers et des prêts travaux pour les résidences principales ou secondaires. Son objectif principal est de protéger au mieux les emprunteurs contre les risques de surendettement.

À la différence de la loi Scrivener 1, qui vise essentiellement les emprunts de faible ou moyenne envergure, cet ensemble de textes s'applique aux contrats de prêts dont le montant dépasse 75 000 euros.

Pour bénéficier de la protection de ce texte, le montant emprunté ne doit être utilisé que dans l'achat d'un bien immobilier, qu'il soit destiné à servir de résidence principale ou secondaire. Les prêts souscrits par un locataire ou par un propriétaire pour les grands travaux de rénovation, de réparation ou d'entretien sont également concernés, dès que leur montant dépasse 75 000 euros.

Les dispositions de la Loi Scrivener 2

La loi Scrivener 2 renforce les obligations d'information et de protection de l'emprunteur par les organismes de prêt. Ce texte exige avant tout au banquier d'adresser une offre préalable de crédit à tout demandeur de crédit immobilier.

Ce document, gratuit et envoyé par lettre recommandée, précise toutes les modalités du contrat de prêt, notamment le taux d'intérêt, les échéances, le délai de remboursement et autres garanties à fournir. Les termes de cette proposition restent valables pendant une durée minimale de 30 jours, à compter de la réception de la demande.

Tout changement sur le contrat doit faire l'objet d'une nouvelle proposition de crédit par le prêteur. L'emprunteur dispose d'un délai de réflexion minimum de 10 jours, à l'issu duquel il peut notifier son refus ou son acceptation de l'offre préalable au créancier. La Loi Scrivener exige également la présentation d'un tableau d'amortissements d'emprunt en accompagnement de la proposition de crédit.

En savoir plus sur...

 

Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans