Comment placer son argent à moindre coût ?

Comment placer son argent à moindre coût ?

C'est le rêve de tout souscripteur à une quelconque épargne financière, celui de sécuriser ses actifs dans un placement à moindre coût et de le faire fructifier sereinement. Mais quel placement privilégier? Les placements en assurance-vie sont les préférés des Français, mais d'autres solutions peuvent exister par ailleurs.

Comparer gratuitement les placements

Placer en assurance-vie

Il n'est pas courant qu'un placement en assurance-vie soit exempt de frais. Toutefois, certains établissements d'assurance proposent des offres en assurance-vie avec des frais réduits, notamment en supprimant les frais de dossier et les frais de versement. Grâce à une concurrence accrue, il suffit seulement de choisir sur quel placement mettre son épargne. Sur ce dernier point, les économies réalisées peuvent être très importantes en fonction de la durée du contrat, car dans la plupart des cas, ces frais sont calculés sur la base d'un pourcentage prélevé sur le montant du versement, aux environs de 5 % au maximum.

Par ailleurs, en assurance-vie, il est possible de négocier certains frais. Par exemple, les frais d'arbitrage peuvent être modulés selon la fréquence des opérations sur une année. La plupart des assurances proposent d'ailleurs des opérations d'arbitrage gratuites, entre une et trois fois par an, mais un arbitrage exceptionnel peut être exempté de frais après négociation.

Toutefois, il est possible d'opter pour un contrat d'assurance-vie en ligne pour bénéficier d'arbitrages gratuits illimités. Par ailleurs, en terme d'imposition, l'assurance-vie est un placement soumis à l'impôt sur les revenus et les plus-values, notamment en cas de retrait. Mais les retraits effectués après huit ans de contrat bénéficient d'un assouplissement fiscal de 7,50 % avec un abattement de 4600 euros par conjoint. Il faut savoir, par ailleurs, qu'aucun impôt n'est prélevé sur une opération de rachat en assurance-vie en cas de licenciement professionnel, de retraite anticipée ou d'invalidité.

Miser sur les livrets défiscalisés


Les livrets défiscalisés ont l'avantage d'être exemptés de frais de gestion et de versement. Pour la plupart des livrets défiscalisés, il n'y a pas problème majeur pour choisir dans quel placement l'on va mettre son argent parce qu'ils bénéficient à peu près tous des mêmes avantages.

Dans la plupart des cas, ils sont toutefois concernés par un plafonnement de montant de placement. Le livret le plus connu est évidemment le livret A, rémunéré à 0,75 % cette année. Il est exempté d'impôt sur les plus-values, mais plafonné à 22.950 euros. Le LDD, le livret jeune et le LEP bénéficient du même avantage fiscal que le livret A, mais leurs plafonnements sont moins élevés, 12.000 euros pour le LDD et 1600 euros pour le livret jeune. Ils ne sont pas non plus soumis aux cotisations sociales. Par ailleurs, même si les livrets défiscalisés sont exonérés d'impôt, ils sont actuellement pénalisés par une baisse constante de leur rendement.

Choisir les plans d'épargne


Si on se pose encore la question, dans quel placement mettre son argent, les plans d'épargne peuvent aussi faire bénéficier de moindres coûts, qui concernent toutefois davantage un rabais fiscal que l'absence de frais de gestion divers. Le principal avantage des plans d'épargne concerne leur taux de rendement plus élevé, même si les avantages fiscaux n'apparaissent généralement qu'après quelques années de contrat. Le PEL est par exemple rémunéré à 3 % et 2 % en l'absence de demande de prêt immobilier. Il bénéficie d'un avantage fiscal en fonction de l'année de sa clôture.

Le PERP, quant à lui bénéficie d'un meilleur plafonnement de 92.000 euros pour chaque conjoint. Son imposition est la même que l'assurance-vie, mais est totalement exonérée après huit années de contrat. Par ailleurs, pour le PERP, toute opération de retrait anticipé est exonérée d'impôt en cas de décès du conjoint, de licenciement, de liquidation judiciaire, de fin des allocations chômage ou d'invalidité. Enfin, le PEA qui bénéficie d'un plafonnement de 150.000 euros possible pour chaque conjoint.

C'est un placement dont les retraits anticipés de moins de deux ans sont imposables à 22,5 % et à hauteur de 19 % entre la deuxième et la cinquième année. Après cinq ans de placement, le placement est entièrement exonéré d'impôts. En consultant le site web du courtier Bourse des Crédits, vous pouvez obtenir toutes les informations concernant les placements d'épargne à moindres frais, présents sur le marché.

Pour aller plus loin:

- Trouver le meilleur placement en 2016 ?

- Faire le bon choix de produit d'épargne et de placements

- Combien épargner par mois ?

 

 

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans