Bien préparer son dossier de prêt immobilier à la banque Crédit du Nord

Bien préparer son dossier de prêt immobilier à la banque Crédit du Nord

Prétendre à un crédit immobilier nécessite pour le demandeur de pouvoir constituer un dossier contenant des informations détaillées et précises sur sa situation. Pour le banquier les documents fournis dans le dossier de demande de crédit sont des éléments cruciaux pour mener à bien l'analyse de la situation du client. Des conseils pratiques sur la constitution du dossier sont donc indispensables.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Astuces et conseils pour mieux préparer son dossier

Compléter parfaitement un dossier de crédit est déterminant pour que le banquier puisse analyser tous les points importants de la situation du demandeur de crédit immobilier. En fournissant au conseiller crédit immobilier de la banque Crédit du Nord un dossier contenant des informations pertinentes, le client s'assure d'obtenir une proposition plus rapidement.

Sans cela, les va-et-vient à faire auprès de l'établissement constitueront une perte de temps importante est inévitable. La possibilité d'une négociation repose également sur l'image fournie au banquier par le client en passant en revue le dossier de crédit. Par ailleurs, le dossier à constituer peut également dépendre du statut et de la profession du demandeur de crédit. Bourse des crédits propose à ses lecteurs de leur fournir des repères pour constituer un bon dossier lors de la demande de crédit immobilier.

1) Calculer la capacité d'emprunt

Avoir un projet immobilier en vue nécessite pour le client de détenir des informations sur la somme qu'il va solliciter au Crédit du Nord. La détermination de cette information repose sur le remboursement mensuel qu'il peut effectuer pour rendre à la banque le capital emprunté et les intérêts générés. À son tour, ce montant est calculé en fonction des revenus mensuels du client. Les critères décisifs de la capacité d'emprunt sont donc : les revenus et la part que le client peut apporter pour la réalisation de son projet. S'appuyant sur ces paramètres, la banque détermine si la somme sollicitée par le client ne présente pas des risques trop élevés. La limite maximale établie par les banques est un taux d'endettement de 33 %.

Pour le calcul du taux d'endettement ou capacité d'emprunt, il faut se baser sur l'intégralité des crédits en cours. L'idéal pour le souscripteur est de se rendre libre de tout engagement auprès d'un ou de plusieurs établissements de crédit, pour des crédits à la consommation par exemple, avant de souscrire à un crédit immobilier. Après cela, le taux d'endettement devient moindre et la probabilité d'obtenir une réponse positive de la banque Crédit du Nord pour le crédit immobilier augmente.

Toutefois, si le banquier estime que le client dispose de ressources conséquentes pour le remboursement de son crédit, le niveau maximal de taux d'endettement de 33 % peut être écarté. Dans ce cas, le conseiller crédit immobilier de la banque Crédit du Nord se basera sur le reste à vivre pour déterminer la capacité de remboursement du client. Le reste à vivre est le différentiel observé entre les revenus du client et le remboursement du crédit. Il doit permettre au client de couvrir les dépenses courantes.

2) Comment évaluer le revenu ?

Pour une banque, le ratio de solvabilité d'un emprunteur est un point déterminant pour la décision d'acceptation ou de refus de sa demande de crédit. Le calcul de cet indicateur est basé sur les revenus et les dépenses du client et de son ménage. La stabilité des revenus perçus mensuellement par le foyer est donc un point focal. De ce fait, le banquier réalisera une étude sur la saisonnalité du revenu perçu par le client s'il y a lieu. Dans le cadre de son analyse, le banquier déterminera toutes les composantes des revenus et des dépenses fixes. Ainsi, il prendra en compte les loyers perçus si le client possède un logement qu'il loue à un locataire. De même, si le client perçoit des profits provenant d'un travail non salarié, le conseiller en crédit immobilier en tiendra compte comme étant des revenus fixes. Les recettes fixes comprennent également les subventions octroyées au client si elles peuvent servir au remboursement du crédit souscrit.

Les dépenses stables concernent quant à elles les remboursements mensuels effectués si le client est engagé par des crédits en cours auprès d'autres établissements de crédit. Elles comprennent également les dépenses engagées par les loyers qui doivent être payés mensuellement si le client est locataire de sa résidence que celle-ci soit principale ou secondaire.

L'estimation des revenus fixes nécessitant une analyse pointue, elle fait l'objet d'un calcul à part par le banquier. La capacité de remboursement du client sera donc déterminée essentiellement par les ressources et les dépenses stables.

3) Le dossier à fournir et le type de contrat de travail

Pour rappel, la stabilité des revenus mensuels du client est un critère important pour le banquier. Elle constitue une garantie pour le Crédit du Nord que le souscripteur ne fera pas face à des complications pour le remboursement du crédit. Ainsi, la détention d'un contrat en CDI par un client est un plus certain dans le cadre d'une demande de crédit. Le banquier s'assure que le remboursement mensuel sera effectué dans les temps convenus étant donné que le client perçoit un salaire tous les mois. Le calcul qui reste à faire pour le client est donc la détermination de sa capacité d'emprunt en fonction de son revenu. Ce calcul doit également prendre en compte les charges qui seront imputées au salaire mensuel pour déterminer le reste qui peut servir pour le remboursement. Le montant du remboursement permettra d'évaluer le montant qui pourra être demandé à la banque Crédit du Nord.

Le client qui dispose d'un contrat de type CDD ne doit pas pour autant prendre peur par rapport à son dossier de demande de crédit. Ce type de contrat peut également fournir des avantages si le demandeur peut satisfaire les conditions exigées par le banquier. L'idéal dans ce cas est de s'appuyer sur la qualité du dossier constitué pour montrer au conseiller de la banque Crédit du Nord que la situation financière du client ne sera pas mise en danger par le prêt. En effet, si le client présente des risques quant à ses remboursements, la banque se doit de refuser la demande.

Pour franchir cet obstacle, le client devra pouvoir fournir une assurance au banquier par rapport à son activité. La première garantie stimulant l'intérêt du conseiller est l'assurance chômage. L'allocation qui sera perçue par le client en fin de contrat contribuera au remboursement du crédit auquel il a souscrit. Ensuite, la deuxième garantie dont le banquier a besoin trouve son essence dans le fait que le client s'est débrouillé depuis toujours pour passer d'un contrat en CDD à un autre. C'est-à-dire qu'en fin de contrat, il trouvera facilement du travail qui générera des ressources pour qu'il puisse assurer le remboursement mensuel convenu lors de la signature du contrat.

4) Un dossier de crédit immobilier pour le travailleur indépendant et l'autoentrepreneur

Pour pouvoir souscrire à un crédit immobilier, le freelance comme l'autoentrepreneur font l'objet d'une étude de dossier différente du traitement standard. Convoiter un crédit immobilier nécessite pour une activité de cette catégorie de pouvoir démontrer la rentabilité et la stabilité des revenus perçus. En conséquence, si le client exerce son activité depuis moins de 2 ans, il ne pourra pas prétendre à une acceptation de son dossier. Le délai de 2 ans est estimé par les banquiers comme étant le temps nécessaire pour déterminer la stabilité et la rentabilité de l'activité professionnelle en question.

Dès que les conditions sont remplies, la constitution du dossier peut débuter. Outre les documents qui doivent être fournis par tout demandeur de crédit, l'autoentrepreneur et le Freelance doivent fournir plusieurs documents inhérents à leurs activités. Ces pièces doivent contenir des informations sur les recettes perçues. Ces documents sont :

  • Une copie des engagements signés ainsi que des commandes
  • Le formulaire 2035 qui concerne la déclaration de revenus
  • Un compte de résultat indiquant le chiffre d'affaires de la période en cours
  • Un arrêté comptable de la période d'exercice en cours

5) La constitution du dossier pour les forces armées, les fonctionnaires et les policiers

Un client jouissant de la sécurité de l'emploi possède un avantage lors de la souscription à un crédit immobilier. La probabilité d'obtenir une réponse satisfaisante de demande de crédit immobilier est donc plus élevée pour une personne exerçant une activité dans le cadre de la fonction publique. Des prérogatives sont accordées au fonctionnaire qui souhaite souscrire à un crédit immobilier. Négocier le taux du prêt devient possible et l'exonération des frais hypothécaires est prévue avec la caution mutuelle propre à la fonction publique.

Les forces armées et la police nationale jouissent également de certains privilèges lors de la demande d'un crédit immobilier. Tout d'abord, les tarifications des garanties sont amoindries avec la mutuelle propre aux gendarmes, policiers et militaires. Cette réduction des frais permet de faciliter la concrétisation du projet immobilier.

Par ailleurs, de nombreuses questions se posent sur le PTZ étant donné que les membres des forces armées et de la police nationale peuvent disposer d'un logement de fonction. Cette situation pourrait empêcher de satisfaire la condition principale qui est d'être primo accédant. Toutefois, le Crédit du Nord a choisi de permettre aux policiers, gendarmes et militaires de souscrire au PTZ+. Le logement de fonction n'est pas considéré comme une résidence principale, peu importe les clauses inscrites dans le contrat.

L'obtention des pièces nécessaires servant de preuves de la situation est propre à chaque corps. Pour les gendarmes, le service compétent est celui des affaires sociales. En ce qui concerne les militaires, le supérieur dispose des informations nécessaires à ce sujet. Le document qu'il faut demander est l'attestation d'occupant.

6) Le crédit immobilier sans apport, est-ce possible au Crédit du Nord ?

Il n'est pas toujours évident de pouvoir constituer un apport personnel lors de la concrétisation d'un projet immobilier même si cela constitue un gage de meilleur traitement du dossier par le banquier. Cependant, il est toujours possible de souscrire à un crédit immobilier sans apport personnel au Crédit du Nord, en satisfaisant certaines dispositions.

Le premier conseil porte sur le dossier constitué par le client lors de la souscription. Son établissement doit faire l'objet d'une grande concentration. Il doit contenir toutes les informations nécessaires pour réaliser l'étude de la demande du client de la meilleure façon. S'il y a lieu, il faut envoyer diligemment la pièce que le conseiller demande d'ajouter. Lors de l'entretien avec le banquier, il faut être concis et ne rien dissimuler sur sa situation financière.

Un contrat de crédit engage un client à des obligations de remboursement. Les banquiers ont horreur des incidents de paiement et les relevés de compte du trimestre précédent la demande, doivent être très satisfaisants avant de solliciter un crédit immobilier. En conséquence, il faut pouvoir produire un bilan de compte en banque irréprochable. Le compte devra être créditeur pendant les 90 jours précédant la demande.

Le taux d'endettement est un des critères les plus importants lors de l'étude de la demande de crédit formulée par le client. Le taux de 33 % ne doit pas être dépassé et il faut donc veiller à ce que les charges soient revues à la baisse. En conséquence, le client doit penser à reporter à plus tard l'exécution de certains travaux prévus générant des coûts qui impacteront sur le taux d'endettement.

Si le client ne peut pas constituer un apport personnel, il faut se renseigner sur les aides disponibles dans le cadre d'un achat immobilier. Les prêts locaux et les PTZ sont des alternatives intéressantes dans le cas où les conditions sont satisfaites pour pouvoir en bénéficier. Par ailleurs, il est inutile de penser à un projet de grande envergure sans pouvoir affecter un fonds propre qui servira d'apport pour la réalisation du projet. Le projet présente en effet un niveau de risque élevé pour la banque. Le recours à la caution est également une solution à adopter au besoin.

Faire étudier sa demande par un professionnel est également un moyen efficace pour constituer un bon dossier de demande de crédit. C'est un signe que le projet a bien été préparé avant la sollicitation de la somme auprès de la banque Crédit du Nord.

7) Les documents à fournir dans le dossier de crédit immobilier

Pour toute demande de prêt au sein d'un établissement de crédit, le dossier complet est un élément très important. Bourse des crédits met à la disposition des clients la liste des pièces à fournir lors de la souscription à un crédit immobilier au Crédit du Nord. Les documents présentés doivent être fournis par chaque co-emprunteur dans le cas d'un emprunt commun.

N'importe quelle demande de prêt dans un établissement de crédit ou autre implique la connaissance de l'identité du demandeur. Le client fournira donc les informations nécessaires. Pour cela, la copie recto et verso d'une pièce d'identité valide doit être présent dans le dossier. Outre cela, le dossier de crédit immobilier doit contenir un justificatif du domicile.

Pour la réalisation de l'estimation de la capacité d'emprunt, le banquier a besoin d'informations relatives à l'activité du client. Les trois bulletins de salaire les plus récents sont donc exigés. En principe, le client doit disposer d'un revenu mensuel supérieur à 1300 euros pour pouvoir prétendre à un crédit immobilier. Par ailleurs, les deux derniers avis d'imposition sont aussi demandés afin de prévenir l'éventualité d'un blanchiment d'argent. Le mode de gestion des finances du client est étudié par le banquier grâce aux relevés de compte des trois mois précédents la demande.

Le banquier a également besoin de disposer des informations détaillées sur le projet immobilier que le client souhaite financer. Dans ce cadre la pièce qui doit être fournie par le souscripteur est la promesse de vente ou compromis de vente. Cette pièce est un accord préalable établi entre le client et le vendeur du bien qu'il souhaite acquérir. C'est un document qui peut être apporté au dossier ultérieurement.

Dans le but de maximiser les chances de se voir accorder un crédit par une banque, l'idéal est de constituer plusieurs dossiers qui seront envoyés dans plusieurs établissements. Le souscripteur aura l'avantage de détenir les renseignements sur les offres disponibles sur le marché. L'exposition de ces informations à son banquier pourrait permettre de négocier la proposition de la banque.

Crédit immobilier Crédit du Nord : et à propos de l'assurance de prêt ?

L'offre de crédit immobilier au Crédit du Nord est suivie d'une proposition d'assurance emprunteur. Toutefois, la loi en vigueur donne au client le droit d'opter pour la délégation d'assurance. Le souscripteur peut donc trouver une meilleure offre d'assurance.

L'assurance emprunteur est un point crucial lors de la souscription à un crédit immobilier. Son coût peut être très élevé et il faut bien choisir l'organisme qui se chargera de cette assurance. Depuis l'entrée en vigueur de la loi Lagarde et de la loi Hamon, le souscripteur peut opter pour une assurance emprunteur dans un établissement autre que la banque dans laquelle le crédit immobilier est souscrit. Avec les organismes d'assurance qui sont de plus en plus nombreux sur le marché, le client devrait trouver assez facilement une offre qui procure les mêmes garanties à un prix moindre.

Les informations qui sont présentées ici peuvent servir au client pour comparer l'offre groupe de l'établissement avec l'offre des autres organismes. Ces renseignements concernent le mode d'indemnisation et le calcul des cotisations ainsi que les garanties contenues dans l'offre d'assurance du Crédit du Nord. Le contrat groupe proposé par la banque Crédit du Nord offre aux clients les garanties essentielles fournies par une assurance emprunteur.

La garantie décès et PTIA (Perte totale et irréversible d'Autonomie) permettent au client de se couvrir en cas d'accident. C'est une sûreté en principe forfaitaire, ce qui signifie que le montant de la prestation est connu à l'avance. Le règlement du capital à solder par la banque Crédit du Nord dans ce cas est soumis à une condition. La prestation est remboursée en fonction du capital garanti. Outre cette restriction, d'autres conditions sont prévues dans le contrat. Ainsi, les risques d'accident aériens pour le personnel naviguant ainsi que ceux inhérents à la consommation d'alcool ou de drogue et les sports dangereux ainsi que les sports mécaniques et les paris ne sont pas couverts dans le cadre de la garantie décès et PTIA.

La deuxième garantie fournie par l'offre d'assurance emprunteur du Crédit du Nord est la garantie IPT (Invalidité Permanente Totale) et ITT (Incapacité Temporaire de Travail). La prestation est également en principe forfaitaire. L'ITT dure 3 ans, après cette période, l'accident est classé dans l'IPT si le client peut en justifier. Dans le cadre de cette garantie, le client ne peut s'attendre à une indemnisation avant 90 jours. En d'autres termes, l'assurance prévoit une franchise de 90 jours.

La couverture des maladies du dos et des affections psychologiques est aussi prévue par le contrat d'assurance emprunteur de la banque Crédit du Nord. Toutefois, cette garantie est soumise à des conditions. En effet, il faut pouvoir justifier d'une intervention chirurgicale pour les affections du dos. En ce qui concerne les affections psychologiques, la justification d'une hospitalisation de plus de 7 jours est nécessaire.

En ce qui concerne la cotisation, le mode de calcul est basé sur le capital initial alloué par le Crédit du Nord à l'emprunteur. Le remboursement de la mensualité par l'établissement est couvert sans prise en compte de la perte de revenus occasionnée. Les frais sont assurés en cas de modification des habitudes de vie du client.

Le critère essentiel pris en compte dans le cadre d'une assurance est l'âge du client. Ce principe est également valable pour la souscription au contrat groupe proposé par la banque Crédit du Nord. Ce taux ne tient pas compte du niveau de risque d'un métier. Le contrat prévoit donc une surprime en fonction des risques liés à la condition sanitaire et à la profession du client.

BoursedesCrédits s'est donné pour objectif de mettre à la disposition de ses clients toutes les informations pertinentes sur l'assurance emprunteur de la banque Crédit du Nord. En usant de ces informations et des renseignements sur les autres offres disponibles sur le marché, le client trouvera l'offre qui répond le mieux à ses besoins. Pour ce faire, le client peut utiliser le comparateur gratuit de Bourse des crédits pour réaliser l'évaluation des prix de l'assurance. Il pourra alors prévenir le Crédit du Nord qu'il a opté pour la délégation d'assurance ou dans le cas contraire choisir l'assurance fournie avec l'offre de crédit.

La délégation d'assurance

Les compagnies d'assurance devenant plus nombreuses sur le marché, le nombre des offres d'assurance emprunteur croît également de façon exponentielle. Le client est donc en mesure de trouver sur le marché une proposition plus avantageuse du point de vue du prix et des garanties fournies. Pour que la banque Crédit du Nord accepte la souscription à une assurance externe, il faut que les risques couverts par le contrat de cette dernière soient au moins semblables à ceux du contrat groupe de l'établissement. Dans le cadre de l'acquisition d'une habitation principale, il faut que ces garanties intègrent l'assurance décès, le PTIA, l'IPT ainsi que l'IPT.

Dans cette optique, le recours aux conseils d'un expert est une solution idéale pour éviter le rejet de la demande de délégation d'assurance par le Crédit du Nord. BoursedesCrédits fournis à ses clients des conseils indispensables pour trouver l'offre qui s'adapte à la fois au profil du client et aux attentes de la banque Crédit du Nord.

D'ailleurs, il est possible de changer d'assurance emprunteur en cours de prêt. Cette possibilité est régie par la loi. En souscrivant auprès de la banque Crédit du Nord, le recours au changement d'organisme est également possible. Cependant, cette opération n'est possible qu'en satisfaisant la disposition stipulée par la loi Hamon. Cette loi stipule que le changement d'assurance doit être possible à tout moment pendant la première année de souscription à l'offre de prêt.

En ce qui concerne la loi Chatel autorisant le changement d'assurance pour les contrats, dont la souscription, a été effectuée depuis plus de 1 an, le Crédit du Nord refuse son application. L'établissement conçoit que l'application de cette règle ne doit être effective que pour certains types d'assurance n'incluant pas l'assurance de crédit immobilier. La justice ne formulant pas une interprétation explicite à ce sujet, le client doit écarter cette possibilité.

Liste des pièces et informations à fournir avec BoursedesCrédits

Généralement toute demande de prêt doit comporter des pièces justificatives relatives à la situation personnelle du candidat à l'emprunt, des pièces justificatives concernant son revenu, ses ressources et charges, mais aussi des pièces justifiant le projet, objet de la demande de financement tel :

  • une pièce d'identité
  • justificatif de domicile
  • les 2 derniers avis d'imposition
  • les 3 derniers bulletins de salaire
  • relevés de compte des 3 derniers mois,
  • justificatifs des crédits en cours
  • justificatifs de l'apport personnel
  • documents justifiant le montant d'une pension alimentaire reçue ou versée
  • un compromis de vente du logement ou du terrain en cas de projet d'acquisition de terrain

Il existe d'autres documents comme le contrat de construction ou un permis de construire avec devis des travaux ou encore un contrat de réservation pour une acquisition en vente en état futur d'achèvement ( VEFA).

Une fois ces documents complets, il est possible de déposer le dossier, le tout accompagné d'une demande de prêt immobilier.

Ce qu'il faut faire avant le dépôt du dossier à la banque Crédit du Nord

La détermination de la capacité d'emprunt est l'étape primordiale avant de souscrire à un crédit immobilier au Crédit du Nord. Le client peut utiliser les calculettes mises à disposition sur le portail en ligne de l'établissement. Ensuite, il faut se rendre dans une agence de la banque Crédit du Nord ou se faire rappeler par un conseiller de l'établissement en se rendant sur le site internet.

Prêt immobilier Crédit du Nord : et à propos de la caution ?

Au Crédit du Nord, le chargé de clientèle est de bon conseil au sujet du cautionnement. Si le choix s'oriente vers le cautionnement mutuel, le client devra choisir parmi trois options : le crédit logement, l'établissement propre de la banque Crédit du Nord ou un autre établissement qui collabore avec l'établissement. L'acceptation ou le refus de la demande du client incombe ensuite à l'organisme choisi. L'éligibilité dépend de la qualité du dossier constitué et les paramètres pris en compte sont : la durée du prêt, le taux d'endettement et l'apport pour la réalisation du projet. En cas de refus, la solution est l'hypothèque.

Crédit immobilier Crédit du Nord : les alternatives en cas de refus

Le refus d'octroi d'un crédit par une banque vient en général du risque que le projet présente. Si l'éventualité se présente, il faudra donc modifier le dossier.

Dans ce cas, la première chose à faire est de réduire les charges qui entrent en jeu dans le taux d'endettement. Le client peut donc être amené à discuter le prix de l'immeuble auprès du vendeur ou encore agir sur les frais d'agence. Les travaux prévus peuvent également être ajournés afin de faire baisser le taux d'endettement. Pour diminuer le risque perçu par la banque, le client peut également procéder à l'apport d'un fonds plus élevé pour la réalisation du projet ou en augmentant le délai du contrat. La dernière alternative est la recherche d'un financement complémentaire (PTZ, aide locale...).

Prêt immobilier du Crédit du Nord : et à propos des délais ?

Les délais nécessaires pour un crédit immobilier sont désormais soumis aux conditions stipulées par la loi. Ainsi, la banque Crédit du Nord envoie par courrier au client une proposition valable pendant 1 mois durant lequel les dispositions inscrites dans l'offre sont inchangeables. Le client jouit ensuite d'un délai de réflexion de 10 jours minimum. À partir du 11e jour, la proposition signée pour accord peut être renvoyée par courrier à la banque Crédit du Nord.

 

Pour aller plus loin : 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X