Bien préparer son dossier de prêt immobilier avec le Crédit Foncier de France

Bien préparer son dossier de prêt immobilier avec le Crédit Foncier de France

Souscrire un crédit immobilier est une étape stressante pour les emprunteurs lors de l'acquisition d'un bien immobilier. Après le choix de l'établissement prêteur, il s'agit ensuite de présenter le meilleur dossier possible afin d'obtenir une offre de prêt. C'est dans ce cadre que le courtier BoursedesCrédits vous propose une aide bienvenue afin de bien préparer son dossier de pret immobilier Crédit Foncier.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Comment souscrire un prêt immobilier chez Crédit Foncier de France ?

Astuces et conseils pour mieux préparer son dossier

La demande de crédit immobilier se concrétise par la remise d'un dossier. Afin de mettre toutes les chances de son côté, il faut déposer un dossier le plus complet possible avec les pièces justificatives correspondantes. Voici quelques conseils pour présenter un bon dossier au Crédit Foncier de France.

Préparer son dossier de prêt immobilier pour le Crédit Foncier de France

La première impression compte énormément pour une demande de prêt immobilier. Le fait de présenter son dossier avec toutes les pièces justificatives nécessaires constitue un point fort pour le candidat à l'emprunt. Cela lui permet de négocier plus aisément avec le Crédit Foncier de France au cours de la démarche de prêt. D'ailleurs, plus il dépose des pièces complètes, plus les allers-retours sont limités et plus la réponse sera donnée rapidement. La banque aura également davantage de considération pour un client qui présente un dossier de demande de prêt avec sérieux.

Les pièces demandées :

Dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d'argent, le Crédit foncier de France exige toujours les deux derniers avis d'imposition de l'intéressé. Puisque la banque prête pour que l'emprunteur lui restitue ses fonds, elle doit également s'assurer de sa capacité de restituer le capital prêté. L'établissement demande 1 300 euros de revenu par mois au minimum, justifiable par les trois derniers bulletins de salaire. Dans la même perspective de solvabilité, la banque analyse le comportement financier de l'intéressé, notamment quant à son comportement de gestionnaire. Les trois derniers relevés de compte sont dès lors nécessaires pour cette appréciation. Le compromis de vente sur le bien souhaité doit aussi faire partie du dossier afin de prouver le sérieux du projet d'acquisition. Toutefois, cet élément n'est pas indispensable dès le dépôt, mais peut être remis un peu plus tard.

Le candidat à l'emprunt doit enfin présenter des pièces permettant son identification comme la carte d'identité ou le passeport, mais aussi sa domiciliation. Les factures de gaz, de téléphone, d'électricité sont suffisantes pour ce faire.

Ces pièces sont indispensables individuellement, c'est-à-dire que si une autre personne collabore avec l'emprunteur pour obtenir le prêt, elle doit également produire les mêmes pièces.

Il est important de noter que le dépôt de dossier n'engage pas encore le potentiel emprunteur. Ainsi, il reste libre de déposer plusieurs dossiers à la fois dans divers organismes de prêt, pour connaître les offres des concurrents lors de l'entretien avec le banquier et pouvoir négocier plus facilement.

Le capital à emprunter compte tenu du niveau des revenus

La capacité d'emprunt d'un emprunteur est le premier élément que le Crédit foncier de France vérifie lors de l'étude d'un dossier de prêt immobilier. Cette capacité détermine en effet le montant de crédit que le candidat à l'emprunt est en mesure d'obtenir. Pour l'obtenir, il faut prendre en compte le revenu du ménage et l'apport personnel qu'il peut produire. Aussi, ce montant se base sur la capacité d'endettement qui s'élève à 33 % du revenu au maximum. Si le niveau d'endettement dépasse ce seuil, la demande est le plus souvent rejetée.

Lors du calcul, tous les crédits comme un prêt personnel, un prêt-auto, un prêt travaux, ou plus précisément tous les crédits à la consommation sont pris en compte. Le fait de solder tous les prêts en cours permet de diminuer le taux d'endettement du potentiel emprunteur et ainsi accroître sa capacité d'emprunt. En revanche, même si la majorité des organismes de crédit basent l'octroi d'un prêt immobilier sur un taux d'endettement inférieur ou égal à 33 %, lorsque les ressources du candidat à l'emprunt sont importantes, cette référence est écartée. Le reste à vivre devient ainsi l'élément crucial retenu. Il correspond aux fonds qui restent accessibles au ménage pour lui permettre de couvrir ses dépenses quotidiennes après le paiement de chaque échéance.

Les revenus pris en compte dans un prêt immobilier du Crédit Foncier de France

Pour connaître le niveau de revenu dont un ménage dispose chaque mois, la banque se réfère à ses revenus et ses charges. Elle doit donc être en mesure de connaître avec précision le montant des revenus et charges réguliers et occasionnels.

Sont considérés comme de revenus constants les salaires, les loyers, les pensions et les rentes de toutes les sortes perçues par l'emprunteur. Si le candidat à l'emprunt bénéficie d'une quelconque aide ou allocation sociale, assurées d'être versées pendant une durée conséquente du prêt, ces sommes entrent également dans le décompte des revenus stables pour activité non salariée. Par contre, les charges sont dites récurrentes lorsqu'elles perdurent au fil du temps comme les loyers d'une résidence principale ou secondaire, le paiement d'une pension alimentaire ou encore le remboursement d'un ou de plusieurs crédits à la consommation.

Une fois ces éléments enregistrés, la banque procède au calcul et enlève les charges récurrentes des revenus stables afin de déterminer les ressources nettes du ménage.

Le ménage peut également percevoir des revenus variables. Tels sont par exemple les dividendes, le remboursement de frais et les différentes commissions. Ces données sont uniquement retenues en fonction de l'ancienneté du demandeur de prêt dans son emploi et en proportion de ses revenus fixes.

Constituer son dossier en candidat avisé

Les documents à fournir et les conditions d'octroi d'un crédit immobilier ne sont pas les mêmes pour tous les profils d'emprunteur.

Un dossier de prêt immobilier en tant que travailleur en CDD ou en intérim

Les emprunteurs en jeune âge présentent souvent des dossiers avec un contrat à durée déterminée (CDD) ou en intérim. Avec ces types de contrats, ils présentent rarement ou pas du tout d'apport personnel. Ce profil justifie que le candidat à l'emprunt prenne particulièrement soin de la préparation de son dossier. Il doit à ce titre rassurer au maximum le banquier et présenter une bonne capacité de remboursement. Même si l'objectif consiste à conquérir le coeur du banquier, seuls des documents complets comportant tous les renseignements sur la situation financière et professionnelle du potentiel emprunteur sont importants.

Lorsque le conseiller procède au calcul du taux d'endettement, il se base sur les revenus perçus avec le contrat d'intérim ou le CDD. Deux conditions sont nécessaires pour que le dossier soit éligible. Tout d'abord, il faut que l'intéressé adhère à un contrat d'assurance chômage. Cette police permet de couvrir le risque de rupture de contrat et permet à l'établissement financier de se prémunir contre un éventuel risque d'impayé. Ensuite, il faut que le demandeur de prêt présente un dossier d'une certaine ancienneté. Pour être plus clair, plus un jeune a de l'expérience en matière de contrat de courte durée et prouve qu'il trouve facilement du travail, plus il présente un bon profil. En effet, cela prouve que même en étant jeune, le candidat à l'emprunt présente un certain degré de solvabilité. En plus, avec la police d'assurance chômage, le fait de suivre les conseils d'un professionnel du crédit comme BoursedesCrédits, rend le dossier plus crédible.

Un dossier de prêt immobilier en tant que travailleur en CDI

Un salarié en CDI peut mettre en avant ce profil, car il constitue un atout pour la Crédit foncier de France. En effet, puisque le contrat de travail est à durée indéterminée, il présente plus de stabilité par rapport aux autres types de contrats. Le salarié est assuré d'avoir une rentrée d'argent tous les mois. C'est la raison pour laquelle, la banque étudie scrupuleusement le salaire de l'intéressé, à savoir notamment si son montant est suffisant pour permettre le remboursement total des frais entraînés par l'allocation du prêt. Son taux d'endettement ne doit pas ainsi dépasser les 33 % comme nous l'avons vu.

Afin de connaître approximativement le coût des mensualités, il est fortement conseillé de procéder à une simulation en ligne préalable sur le site du Crédit Foncier de France ou sur le site de BoursedesCrédits.

Un dossier de prêt immobilier en tant que fonctionnaire

Présenter une demande de prêt immobilier en qualité de fonctionnaire présente un grand avantage. Ce profil constitue un atout grandement apprécié par les établissements financiers en général. En effet, le candidat à l'emprunt présente un certain degré de sécurité d'emploi, ce qui amène le Crédit Foncier de France à proposer des taux attractifs négociables. D'ailleurs, les fonctionnaires peuvent bénéficier de la caution mutuelle de la fonction publique. L'adhésion à cette mutuelle évite le paiement de quelques frais tels les frais d'inscription hypothécaire.

Un dossier de prêt immobilier en tant que travailleur en freelance ou autoentrepreneur

Un travailleur en freelance peut demander un financement pour son projet immobilier. Avec son expérience, le courtier Bourse des Crédits conseille de déposer une demande uniquement lorsque l'activité présente une certaine rentabilité. L'activité doit donc être exercée depuis deux ans au minimum et présenter un caractère de stabilité sur le long terme.

Dès lors que l'activité génère des revenus, l'autoentrepreneur peut soumettre sa demande auprès du Crédit Foncier de France. Il doit accompagner sa demande de plusieurs documents. Certains ne sont exigibles que pour une année d'exercice effective. Le dossier doit donc comporter un avis d'imposition avec un arrêté de compte de l'année de la demande. Il doit également comprendre la déclaration 2035 avec le montant du chiffre d'affaires en cours. Ce montant est demandé même pour les EURL. Enfin, le dossier doit comporter les contrats signés et les commandes reçues des clients. Les EURL doivent aussi présenter le juridique dans le cas où cet acte présente la rémunération du gérant.

Ce profil ouvre droit à un abattement fiscal sur le chiffre d'affaires au cas où le travailleur a choisi le régime d'imposition forfaitaire. Le résultat entre dans l'étude du dossier.

Un dossier de prêt immobilier en tant que miliaire, gendarme ou policier

Grâce à leurs mutuelles respectives, ces statuts d'agents de l'ordre public bénéficient de quelques aides qui les mènent à obtenir des coûts de garanties intéressants.

En tant que militaire, gendarme ou policier, plusieurs questions peuvent se poser sur les exclusions en matière d'assurance et le droit à un prêt aidé comme le PTZ+ ou l'aide immobilière locale.

L'acquisition d'une résidence principale dans le neuf ouvre généralement droit au PTZ+. Toutefois, puisque les militaires et les gendarmes ont droit,souvent, à un logement de fonction, les banques refusent presque systématiquement leurs dossiers pour un prêt à taux zéro.

En effet, le décret 2010-1704 du 30/12/2010 spécifie que le logement financé par un PTZ doit être habité 8 mois/12 au minimum. Ce principe comporte toutefois une exception liée à la mobilité professionnelle. En effet, au cas où l'emprunteur est amené à se déplacer régulièrement, il est en droit d'habiter son habitation propre moins de temps que ce minimum légal seulement si la situation dure 3 ans au plus.

Ainsi, même si un professionnel conclut un contrat avec une clause de mobilité et qu'il possède un logement de fonction, il peut toujours prétendre à un PTZ+. Certaines banques acceptent ces critères et les mettent sur le compte des contraintes professionnelles.

Pour justifier leur situation, les gendarmes peuvent se renseigner auprès de leurs bureaux des affaires sociales. Par contre, pour les personnels de l'armée, les supérieurs sont en mesure de leur délivrer une attestation d'occupant.

Il faut aussi remarquer que ces trois corps de métier possèdent chacun une mutuelle qui offre des tarifs spécialement attrayants en matière de garantie. Ce sont respectivement le MNM, l'AGPM, le MAA et le CNG-MG qui forment en tout le FMGM ou fonds mutuel de garantie des militaires.

Soumettre son dossier au Crédit Foncier de France

Pour soumettre son dossier de prêt immobilier à étude, il faut se rendre sur le site de Crédit Foncier de France ou sur le site du courtier Bourse des Crédits. Après simulation, il est possible de demander à se faire contacter par un conseiller en remplissant une demande en ligne.

La caution pour prêt immobilier avec Crédit Foncier de France

Il existe une multitude de choix quant à la caution, mais si le candidat à l'emprunt opte pour la caution mutuelle, il a deux choix. Soit il adhère au crédit logement, organisme du Crédit Foncier soit il souscrit auprès d'un autre établissement partenaire du Crédit Foncier. L'éligibilité du dossier dépend des critères de l'organisme de cautionnement. Aucune condition particulière ne justifie un refus, d'ailleurs en cas de non-acceptation, l'hypothèque constitue une autre solution.

 

Pour aller plus loin : 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X