Problèmes du crédit relais

Problèmes du crédit relais

Le crédit relais est une technique qui permet d'acheter un bien immobilier sans que les fonds provenant de la vente du bien actuel ne soient disponibles au moment de l'achat. Dans la pratique, il est très utile, mais il peut également générer quelques problèmes. 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Crédit relais : Définition et avantages

Par définition, le crédit relais est un crédit accordé sous forme d'avance dans l'attente de la vente d'un bien immobilier. Il a pour but principal de financer l'apport éventuel de l'achat d'un bien, en attendant la vente du précédent bien. Il sera remboursé par la vente d'un premier bien.

Dans son aspect pratique, le crédit relais ne permettra pas de financer la totalité du bien à acheter. En fonction de l'établissement prêteur, le pourcentage prêté varie entre 50 et 70 % du prix du nouveau logement. C'est la raison pour laquelle, il est conseillé de joindre le crédit relais à un crédit classique. C'est le cas d'un crédit relais associé.

Lorsqu'il n'est associé à aucun crédit amortissable, le crédit relais est dit "sec". Généralement, l'emprunteur fait appel à un crédit relais "sec" lorsque le prix du bien convoité est inférieur à 80 % du prix du bien vendu. Il peut être souscrit auprès de tous les établissements de crédit, mais sera soumis à une expertise qui sera à sa charge. Cette expertise permettra à l'établissement de crédit d'évaluer le montant exact du crédit à octroyer.

Concernant le taux d'intérêt du crédit relais, dans la majeure partie des cas, il est inférieur au taux d'un emprunt immobilier. Selon un accord préalablement défini entre les parties, le remboursement des intérêts peut se faire par mois ou en une seule fois lors de son remboursement définitif. Ainsi, dans la mesure où les intérêts sont capitalisés, il est tout à l'avantage de l'emprunteur de vendre son bien dans les plus brefs délais.

Les problèmes à l'échéance du prêt

Dans la pratique, le prêt relais a une échéance plutôt courte. Cette échéance fixée d'un commun accord entre les deux parties, dure généralement entre 1 et 2 ans. Certains établissements de crédit accordent des prolongations. Le problème peut se poser si à l'échéance, l'emprunteur n'arrive pas à effectuer le remboursement de son prêt. Ainsi, avant toute souscription à un crédit relais, il est fortement recommandé au souscripteur de bien étudier d'abord les réelles chances de vente de son bien, dans le délai convenu.

Cela dit, à échéances du contrat de prêt, l'emprunteur ne s'exposera pas uniquement à des problèmes financiers. En effet, si le bien mis en vente ne trouve pas d'acquéreur, l'établissement de crédit aura la possibilité d'intenter des actions en justice contre l'emprunteur défaillant. Sur le long terme le problème sera encore plus grave, car, l'emprunteur défaillant se verra inscrit sur les fichiers des incidents, ce qui pourrait lui interdire l'accès à tout type de prêt à l'avenir.

Pour éviter ce genre de problème, si le bien ne vend toujours pas, il faut envisager de faire baisser le prix de vente du logement concerné et peu de temps avant l'échéance, le souscripteur est tenu d'en aviser l'établissement prêteur pour envisager la prolongation du prêt relais. Dans certains cas, il arrive que l'établissement de crédit accepte de suspendre le remboursement du prêt et de négocier un moratoire. Quoi qu'il en soit, pour éviter les problèmes qui pourraient être lourds de conséquences, il est toujours préférable d'informer l'établissement de crédit quant à l'évolution de la vente du bien immobilier.

Pour en savoir davantage sur les crédits relais, les différents types de prêt et bénéficier d'une étude comparative gratuite, le site du courtier boursedescredits.com peut être consulté à tout moment.

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans