Rachat de crédit Banque Postale : bon à savoir sur les frais

Rachat de crédit Banque Postale : bon à savoir sur les frais

Dans le cas où vous voudriez faire un rachat de crédit immobilier Banque Postale, Boursedescrédits vous propose quelques conseils afin de vous aider dans vos démarches.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Comment renégocier son crédit immobilier Banque Postale ?

Le faible taux du crédit immobilier justifie actuellement un rachat de crédit auprès de la Banque Postale. La majorité des prêts immobiliers peuvent faire l'objet d'un rachat notamment le PEL (prêt épargne logement), le PAS (prêt à l'accession social) ou le prêt conventionné et le prêt social. Le prêt habitat classique peut évidemment faire partie des prêts rachetables. La Banque de France donne d'ailleurs un état des prêts et affirme que plus de la moitié des prêts accordés en 2015 impliquaient des opérations de rachat et de renégociations de crédits. L'année 2016 accuse une certaine baisse, mais affiche tout de même 30 % de contrats de rachat et de renégociation de prêt.

Dès la conclusion du contrat de prêt, si le candidat à l'emprunt pense pouvoir rembourser le crédit immobilier avant le terme normalement prévu, il peut convaincre le banquier pour ne pas payer des pénalités pour remboursement avant la fin prévue au contrat initial.

Deux cas peuvent se présenter :

Prêt avec 1 palier : le remboursement avant terme se concrétise par :

  • une réduction du montant des mensualités dues ou au choix de l'emprunteur,
  • une réduction du temps du contrat

Prêt avec plusieurs paliers :

  • remboursement intervenu pendant le dernier palier d'échéances, l'emprunteur a le choix entre la :
  • réduction du montant d'échéances restant à payer ou
  • réduction de la durée restant à courir
  • remboursement intervenu pour un palier antérieur, la seule solution consiste à réduire la durée du prêt restant à courir.

Une fois que le remboursement s'effectue, la Banque Postale établit un nouveau tableau d'amortissement pour l'emprunteur et/ou sa caution.

Lors du remboursement avant le terme convenu, la banque prélève une indemnité pour l'opération. Elle retient comme base la somme remise par anticipation et applique un taux hors assurance, prédéfini dans les conditions particulières. Ce montant correspondant à un semestre d'intérêts et correspond au maximum aux 3 % du capital restant à payer ou du capital rétrocédé en cas de remboursement partiel.

En revanche, si l'emprunteur doit vendre son logement suite à certains événements, la Banque Postale ne perçoit pas d'indemnité. Tel est le cas d'un changement du lieu de travail de l'emprunteur ou de son conjoint, d'une cessation forcée de l'activité professionnelle ou encore d'un décès du souscripteur ou de son conjoint.

Avec les prêts Pactys Sérénité Plus et Pactys Liberté, dès que 36 mois s'écoulent après le déblocage des fonds en totalité, l'emprunteur peut effectuer un remboursement par anticipation sans frais. Cette faculté est donnée pour quelque motif que ce soit, tous les 12 mois et pour un montant de 700 à 2 500 euros.

Spécialement pour le Pactys Sérénité Plus, si l'opération se réalise au dernier palier d'échéances, l'emprunteur garde le choix entre réduire les échéances restant dues ou réduire la durée d'étalement du prêt. Si par contre, le remboursement survient au cours d'un palier antérieur, la réduction intervient forcément sur la durée résiduelle à courir.

La renégociation de crédit immobilier : les conditions de la Banque Postale

Lorsque la Banque Postale conclut un contrat de crédit immobilier, elle peut, selon les négociations effectuées, prévoir des pénalités en cas de remboursement avant le terme du prêt. Il faut donc vérifier si une clause de cette nature existe et dans l'affirmatif, voir le taux ou le montant à payer. Il faut toutefois noter que la loi encadre strictement ces indemnités pour remboursement par anticipation en ce qui concerne le crédit immobilier. Le montant représente au plus 6 mois d'intérêts sur le capital restant dû au moment du remboursement et il ne doit en aucun cas dépasser 3 % du capital restant dû.

Le rachat de crédit ou le transfert de crédit de la banque postale présente plusieurs caractéristiques avantageuses. En effet, il présente une grande flexibilité qui s'adapte facilement aux besoins de chacun. Le montant du rachat est possible dès 1 500 euros et permet de rassembler tous les crédits en cours en un prêt à taux fixe. Le montage permet également d'inclure dans la demande le financement d'un nouveau projet. Si le candidat au rachat détient des emprunts auprès d'une autre banque, il peut également modifier ses échéances et la durée de son emprunt avec le rachat de la Banque Postale.

Mais avant de se lancer dans cette opération, il faut savoir si elle est adaptée à la situation actuelle de l'emprunteur. Une renégociation de prêt est en effet opportune, uniquement si la durée du prêt restant à parcourir est encore importante. Plus du tiers de la totalité des échéances convient. Le montant du capital restant à rembourser est également un élément important à prendre en compte car la renégociation devient plus rentable si le capital remboursé e dépasse pas encore la moitié de l'ensemble de l'emprunt. L'un des points à noter concerne aussi le taux. L'emprunteur revient gagnant de la renégociation si la différence de point entre le taux d'emprunt initial et le taux actuel atteint 1 point. La différence de 0,7 est toutefois tolérable. Enfin, il faut prendre en compte dans la marge de gain après renégociation, les frais qu'elle engage.

Astuce pour négocier les conditions du prêt immobilier et souscrire d'autres produits

Avant la signature du contrat de prêt immobilier, l'emprunteur a déjà sûrement négocié auprès de la Banque pour souscrire aux meilleures conditions. Mais avec le temps, les données ont changé vers des taux plus attractifs. Le bénéficiaire du prêt immobilier auprès de la Banque Postale peut dans ce cas initier une nouvelle négociation. Il doit dans ce cas demander rendez-vous auprès de son conseiller à la Banque Postale. Avant cette date, il faut préparer ses arguments de renégociation. Il doit prouver son excellent profil. Pour ce faire, le négociateur doit mettre en avant les étapes de remboursements déjà réalisées sans encombre. En effet, la banque est libre d'accepter ou de refuser une demande de réaménagement de contrat de crédit immobilier. Tout dépend des arguments apportés par l'emprunteur. Généralement, un profil crédible financièrement a toutes les chances de voir sa demande accordée. L'établissement prêteur vérifie ainsi l'historique bancaire de l'emprunteur pour marquer l'absence d'un incident de remboursement. Il se réfère également à l'évolution des revenus du requérant et le niveau d'épargne réalisé par l'emprunteur en cours de prêt. Ces éléments constituent en effet les éléments de base d'une décision de la Banque Postale.La souscription d'autres produits auprès de la même banque constitue aussi un astuce importante. En effet, la politique d'une banque commerciale tend à augmenter au maximum le nombre de produits bancaires souscrit  par un client auprès de son établissement. Cela prouve en effet de la qualité de ses produits et services. L'organisme de prêt préfère accorder des produits à un client déjà connu.

L'aide non négligeable d'un courtier

Renégocier les conditions d'un crédit immobilier implique de rester dans sa banque emprunteuse. Généralement, l'opération n'engendre pas ou très peu de frais de dossier.  Dans le cadre de cette demande de réaménagement de contrat,  la banque ne propose pas toujours le meilleur taux ni le meilleur montage. A l'aide d'un courtier comme BoursedesCrédits, le montage financier aux meilleures conditions est assuré.  Le courtier peut par exemple combiner deux prêt , l'un à taux fixe et  l'autre à taux variable s'il le juge avantageux pour l'emprunteur. Il est également en mesure de connaître les points sur lesquels insister pour une telle renégociation comme la demande d'exonération des indemnités de remboursement anticipé entre autres.

 

>> Pour aller plus loin :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X