Renégocier son prêt immobilier

Renégocier son prêt immobilier

Est-ce le bon moment pour renégocier son prêt immobilier ? Quel intérêt ? Combien cela coûte-t-il de renégocier son crédit ? Quels sont les frais d'une renégociation ? Les pénalités ? Est-il possible de changer de banque pour renégocier son prêt immobilier ? À quel taux pouvez-vous prétendre ? A quel gain prétendre ?

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Autant de questions que se posent à juste titre les emprunteurs ayant souscrit plus ou moins récemment un prêt immobilier. Et ils ont bien raison ! Renégocier son prêt immo n'est pas un acte anodin. A la clé, ce sont plusieurs milliers d'euros d'économies sur ses intérêts qui peuvent être obtenues ou même de précieuses années de remboursement en moins.

Pour vous aider et vous guider dans votre renégociation, BoursedesCrédits, courtier en prêt immobilier, répond à toutes vos questions. En attendant, suivez notre guide et n'hésitez pas à nous contacter pour de plus amples questions.

Est-ce le bon moment pour renégocier son prêt immo ?

La réponse est très simple, oui. Et pour cause, les taux n'ont jamais été aussi bas et devraient le rester toute l'année 2016. Si 2014 et 2015 ont été des années riches en renégociations, l'année 2016 devrait voir leur nombre encore augmenter, avec la crainte d'une future lente et probable remontée des taux à l'arrivée 2017.

Ainsi, début 2016, avec la baisse continue des derniers mois, le taux moyen sur 20 ans d'un crédit immobilier est de 2% environ. En comparaison en 2011, ce même taux était entre 4 et 5 % ! Une différence non-négligeable.

Quand renégocier son crédit immobilier ?

Il faut renégocier son prêt dans les premières années de son remboursement. On considère généralement que le premier tiers de la durée de vie du prêt est le plus intéressant pour réaliser cette opération financière.

La raison, les intérêts représentent la part la plus importante du remboursement du prêt au début de celui-ci. En effet, chaque mensualité du crédit est composée à la fois du capital restant à rembourser auquel s'ajoute les intérêts. Toutefois, avec les années qui passent, la part des intérêts se réduits dans ces mensualités.

Ainsi, en renégociant son prêt, on baisse le taux d'intérêt qui fixe le montant des intérêts. Or, s'il n'y plus ou peu d'intérêt restant à rembourser, la renégociation n'est pas intéressante.

Quels critères pour une renégociation ?

Avant de renégocier votre prêt, commencez par consulter le tableau d'amortissement de votre crédit. Attention à ne pas prendre le tableau provisoire mais bien le second, le tableau réel et définitif, fournit par votre banquier après le déblocage de vos fonds. Vous pouvez, sinon, toujours le redemander à votre banquier. Très important, ce tableau vous permettra de connaitre plusieurs informations :

- Le capital restant dû à rembourser,

- Le montant de la prochaine mensualité, hors assurance. Celle-ci se compose de deux parties :

  • Le montant des intérêts de la mensualité,
  • Le montant du capital de la mensualité.

Une fois ces informations en mains, il faut vérifier que votre prêt réponde à plusieurs critères avant de vous lancer dans une renégociation.

Premièrement le montant du capital restant à rembourser dans les trois mois qui viennent (du fait de la durée de la procédure de renégociation). Celui-ci doit être au moins de 50.000 à 70.000 euros.

Deuxième point, énoncé plus haut dans ce guide, la durée restante de remboursement. Il est vivement conseillé de renégocier son prêt dans les premières années, ou le premier tiers de la durée du prêt, lorsque les intérêts du crédit représentent la part la plus importante des mensualités.

Troisième point, l'écart de taux, entre le taux initial et le nouveau taux de renégociation. Cet écart doit être suffisamment important, d'au moins 1%. Ainsi, si vous avez souscrit un crédit à un taux de 4%, le nouveau taux devra être au maximum de 3%. Exception pour les prêts d'un montant supérieur à 300.000 euros ou supérieur à 20 ans, pour lesquels l'écart de taux peut-être de 0,70% seulement.

Quels gains ? Quels frais de renégociation de crédit immobilier ?

Pour un prêt par exemple souscrit en mars 2010, à un taux de 4%, pour lequel il ne reste que 14 ans à rembourser, soit un montant de 171.281 euros. Une somme à laquelle il faut ajouter les différents frais inhérents à une renégociation de crédit immobilier, frais de remboursement anticipé et frais de garantie.

En effet, en cas de remboursement anticipé de votre prêt, les clauses du contrat de prêt prévoient en moyenne des pénalités égales entre 3% du capital restant dû et 6 mois d'intérêt. A noter que la méthode de calcul choisie est toujours celle qui est la plus favorable au client.

Lorsque votre crédit est renégocié et surtout racheté par une nouvelle banque, il faut aussi prévoir une nouvelle garantie (hypothèque, caution, etc.) Dans ce cas, ces frais se montent à environ entre 1,2% et 2% du montant racheté. Ils peuvent toutefois atteindre près de 5 % du capital selon le type de garantie choisi, et plus particulièrement avec la reprise d'hypothèque puisqu'elle nécessite l'intervention d'un notaire.

Au final, les frais de garantie de l'exemple s'établissent à 3493 euros, quant aux frais de remboursement anticipé à 3387 euros, soit un montant total de 178.161 euros. Il faut également ajouter des frais de dossier demandés par la banque, environ 1% du montant racheté, ou par le courtier si l'emprunteur décide de passer par des professionnels du courtage en crédit.

Grâce à la baisse des taux, avec une renégociation, l'emprunteur pourra prétendre à un taux de 1,65% sur une durée également réduite à 148 mois soit environ 12 ans environ. Au total, le gain estimé est donc de 27.181 euros avec une durée raccourcie de 2 ans.

Assurance et renégociation de prêt

Renégocier son prêt signifie aussi revoir son contrat d'assurance. En effet, c'est le moment aussi, de renégocier son assurance emprunteur. Pensez-y ! A la clé se sont plusieurs milliers d'euros qui peuvent être une nouvelle fois économisés.

Et pour cause, avec la mise en place de la Loi Hamon, il est possible pendant l'année qui suit la souscription d'une assurance pour un prêt, de la remplacer par une assurance crédit au moins équivalente et dans la majorité des cas plus adaptée et pourtant moins chère.

N'hésitez donc pas à en parler avec votre courtier. Celui-ci sera à même de vous accompagner pour mettre en place une délégation d'assurance pour le nouveau contrat de prêt immobilier.

La renégociation de crédit immo avec BoursedesCrédits

Courtier en crédit et prêt immobilier BoursedesCrédits est à même de vous accompagner pour renégocier un prêt immo. Notre but, obtenir le meilleur taux immo. Grâce à notre comparateur unique en prêt immobilier, gratuit et sans engagements, vous pouvez obtenir une première simulation.

Nos courtiers et spécialistes en prêt vous accompagnent par la suite pour votre projet et vous suivent dans l'obtention d'un meilleur taux, auprès de nos partenaires immobilier, banques en prêt immobilier et rachat de prêt immobilier.

Notre agence à Paris, située au 12 rue de la Bourse peut vous recevoir pour renégocier votre prêt immo à Paris.

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans