Comment renegocier son pret immobilier avec les banques ?

Comment renegocier son pret immobilier avec les banques ?

Comparer gratuitement les crédits immobilier

À l'heure actuelle, avec des taux de prêt immobilier historiquement bas, il s'avère judicieux de procéder à une renégociation de prêt, une opération qui n'est pas gagnée d'avance. Ainsi, pour mettre toutes les chances de son côté, voyons avec BoursedesCrédits comment renégocier son prêt immobilier avec les banques.

Comment renégocier son prêt immobilier avec les banques ?

Avant de se lancer sur ce terrain semé d'embuches, il faut toujours garder en tête l'objectif souhaité, à savoir améliorer les conditions du prêt. Ainsi pour savoir comment renégocier son prêt immobilier avec les banques, voici quelques points qui méritent une attention particulière.

D'abord, il s'agit de convaincre la banque d'accepter de racheter le crédit immobilier en cours. Dans la mesure où aucune disposition légale ne régit la renégociation de prêt, cet accord ne dépend que de l'établissement de crédit. L'argumentation est donc l'élément essentiel pour que celui-ci accepte la demande du particulier. Pour cela, il est vivement recommandé que l'emprunteur mette en avant tous ces points forts. Il s'agit notamment de montrer qu'il est un bon payeur. Il est évident que dans ce premier cas, la simple argumentation est insuffisante, car ce caractère peut se vérifier à travers le respect du remboursement du crédit, qui doit être régulier et sans retard. L'emprunteur devra également mettre en avant la plus-value qu'il rapporte à la banque, et ce, grâce aux différents services auxquels il aura également souscrit. Plus simplement, il s'agit de prouver que l'emprunteur est un bon client de la banque.

Ensuite, lorsque la preuve est faite, l'emprunteur doit faire jouer ses talents de négociateur. En effet, pour voir sa demande de renégociation accordée, l'emprunteur aura à négocier les frais de dossier, la modularité de prêt ainsi que la transférabilité du prêt. Il faut savoir qu'au cours de la demande de renégociation du prêt immobilier, l'établissement de crédit procèdera à l'ouverture du dossier de l'emprunteur pour en déterminer la faisabilité. Pour cela, des frais de dossier pourraient être demandés par l'établissement de crédit, l'emprunteur pourra alors négocier l'annulation de ces frais. Quand la renégociation aboutit à l'octroi d'une nouvelle offre de prêt, les conditions de celle-ci seront, normalement, remaniées. C'est donc, la meilleure occasion pour l'emprunteur de négocier la modularité de prêt. L'emprunteur pourra alors négocier la fréquence, la durée, les frais ainsi que la date de modulation pour les rendre plus adaptés à sa situation. De la même manière, il pourra demander au besoin de transférer son crédit vers un autre bien, tout en gardant les mêmes conditions que le prêt initial.

Si, jusque-là, l'aboutissement de la renégociation du prêt ne dépend que de la bonne volonté de l'établissement de crédit, l'emprunteur peut enfin faire jouer la carte de la concurrence. En effet, un établissement de crédit fera en sorte de garder un client qui peut prouver sa solvabilité. Par ailleurs, c'est également une opportunité pour l'emprunteur de vérifier auprès de la concurrence si les offres ne sont pas plus profitables pour lui. En pareil cas, il est préférable de faire appel à un courtier en rachat de crédit, qui non seulement, permettra à l'emprunteur de comparer les offres existantes, mais également de bénéficier d'une assistance complète pour savoir comment renégocier son prêt immobilier avec les banques. 

Quand renégocier son prêt immobilier avec les banques ?

Pour qu'une renégociation de prêt immobilier soit plus profitable à l'emprunteur, il est recommandé qu'elle se fasse au cours de la première année du remboursement du prêt. D'une manière plus générale, les conseillers recommanderont d'effectuer la renégociation du crédit immobilier pendant le premier tiers de la durée de vie du prêt.

Ceci tient au fait qu'au début du remboursement du crédit, les intérêts constituent une part importante du remboursement du prêt. Plus simplement, chaque mensualité du crédit contient à la fois une partie du capital restant à rembourser ainsi que les intérêts. Les banques limitent les risques en augmentant la part de remboursement des intérêts bancaires au début des remboursements du prêt. De ce fait, en renégociant son prêt à cette période du crédit, le particulier peut en faisant baisser le taux d'intérêt, réaliser un gain beaucoup plus substantiel.

 Cela dit, avant de savoir comment renégocier est prêt immobilier avec les banques, il faut avoir conscience du fait que l'année 2016 est le bon moment pour le faire. En effet, au cours de ces 3 dernières années, les taux de prêt immobiliers ont atteint un seuil historiquement bas. Les professionnels du secteur tablent d'ailleurs sur une stabilisation de ce faible taux, tout au long de l'année 2016. Par conséquent, c'est le moment opportun pour effectuer une renégociation de prêt immobilier.

Les précautions à prendre dans la renégociation d'un prêt immobilier

Lorsque l'emprunteur sait comment renégocier son prêt immobilier avec les banques, il devra tout de même prendre certaines précautions avant de contacter son banquier et lancer de manière effective la procédure de renégociation. Il s'agit d'abord de consulter le tableau d'amortissement du crédit en cours. Habituellement, ce tableau est donné par le banquier au moment du déblocage des fonds. Au besoin, il peut toujours être demandé auprès de celui-ci. L'importance de ce tableau d'amortissement réside dans le fait qu'il permet de fournir des informations importantes, notamment sur le capital restant dû à rembourser et le montant de la prochaine mensualité. Il est à préciser que ce dernier indique le montant détaillé des intérêts de la mensualité ainsi que le montant du capital de la mensualité.

Ensuite, comme la procédure de renégociation peut s'étaler sur environ 3 mois, il est impératif de prendre en compte le montant du capital qui reste à rembourser, dans un premier temps. Pour que la renégociation de prêt soit bénéfique, ce montant devra être compris entre 50.000 et 70.000 euros.

En second lieu, le souscripteur devra surveiller la durée restante du remboursement. Comme indiqué précédemment, il est plus pratique de renégocier le prêt soit dans les premières années, soit dans le premier tiers de la durée du remboursement. Plus simplement, la renégociation devra se faire lorsque les intérêts occupent la part la plus importante des mensualités.

Le troisième point tout aussi important consiste à réaliser l'analyse de l'écart entre le taux initial et le taux renégocié. Dans son aspect pratique, cet écart doit être d'au moins 1 %. Par exemple, si le premier taux de crédit du prêt souscrit est de 4 %, le nouveau prêt ne devra pas dépasser 3 %. Cela dit, pour les montants élevés (supérieurs à 300.000 euros), ou pour les durées plus longues (supérieures à 20 ans), l'écart de taux doit excéder 0,70 %, pour que l'opération soit intéressante.

Enfin, l'emprunteur devra considérer les gains et les frais qui accompagnent la renégociation du prêt immobilier. En effet, avec la renégociation de crédit, des frais sont appliqués aussi bien sur les opérations concernant le premier que sur le nouveau crédit, et de ces frais dépendent le gain réel apporté par la renégociation de crédit. Il s'agit entre autres des frais de remboursement anticipé et des frais de garanties. Par ailleurs, lorsque le crédit est renégocié, il est possible que de nouvelles garanties soient mises en jeu. Généralement, il s'agit d'hypothèques et de caution qui peuvent atteindre 5 % du capital, et ce, en fonction de la garantie choisie par l'emprunteur.

Pour plus de précisions et pour savoir à coup sûr, comment renégocier son prêt immobilier avec les banques, le courtier en ligne boursedescredits.com peut être consulté à tout moment pour que l'emprunteur mette toutes les chances de son côté.

Comment également renégocier son assurance emprunteur ?

Lors d'une renégociation d'un prêt immobilier, c'est également le bon moment pour renégocier son assurance emprunteur. Cette dernière intervient pour couvrir les accidents de la vie qui pourraient vous empêcher de rembourser votre crédit. Elle comprend donc de multiples garanties telles que le décès, le chômage, et l'invalidité totale ou partielle conduisant à une incapacité permanente ou temporaire de travail.

Néanmoins, pour profiter d'une bonne assurance emprunteur, il faudra surement débourser davantage que lors de la signature du prêt, il y a quelques années. Il paraît donc nécessaire d'effectuer une comparaison des multiples offres afin de trouver celle qui vous conviendra le plus en termes de prix mais aussi de garanties. Une nouvelle fois, n'hésitez pas à contacter le courtier en ligne BoursedesCrédits pour choisir avec vous la meilleure assurance emprunteur et répondre à la question de comment renégocier son prêt immobilier avec les banques

Pour aller plus loin :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans