Simulation credit en ligne : élément décisif pour crédit renouvelable

Simulation credit en ligne : élément décisif pour crédit renouvelable

Les offres de financement sont nombreuses sur le marché bancaire. Crédit immobilier, crédit à la consommation, rachat de crédits, sont des offres classiques. Avec toutes ces propositions, l'emprunteur peut se perdre. C'est pourquoi, les professionnels du crédit, notamment les courtiers comme Bourse des crédits, ont mis en place des outils de comparaison et de simulation credit en ligne. Voyons ce qu'il en est du crédit renouvelable.

 

Comparer gratuitement les crédits consommation

Le crédit renouvelable en quelques mots

Le crédit renouvelable est aussi appelé crédit revolving, crédit reconstituable, crédit permanent, réserve d'argent, etc. Son principe reste donc le même quel que soit son nom. Le prêteur met à la disposition de l'emprunteur une réserve d'argent pour un montant prédéfini dans le contrat. Son bénéficiaire peut utiliser les fonds intégralement ou seulement en partie dans la limite du capital disponible. L'emprunteur rembourse le crédit dans la limite des sommes effectivement utilisées. Toutefois, chaque échéance doit comporter une part minimum qui sert au remboursement du capital emprunté.

L'établissement de crédit lie le crédit renouvelable, dans la majorité des cas, à une carte de crédit.

Pour connaître l'offre de crédit renouvelable à adopter, les emprunteurs avisés procèdent à une simulation credit en ligne avant toute souscription.

Utilité de la simulation et protection de l'emprunteur

Avant la signature du contrat, le prêteur est tenu d'informer l'emprunteur de l'ampleur de son engagement. Il doit également étudier sa solvabilité. D'où, l'importance de passer par une simulation de credit en ligne.

L'établissement de prêt remet au demandeur une copie de l'offre de contrat écrit. Ce dernier dispose de 15 jours pour étudier la proposition, la comparer à d'autres offres, etc. pour ensuite répondre. Même si l'emprunteur accepte l'offre, il peut encore se rétracter dans les 7 jours.

Pour un crédit d'un montant supérieur à 1 000 euros, la loi impose au prêteur d'envoyer l'offre de crédit renouvelable avec une offre de crédit amortissable. Cette association permet de réaliser une comparaison simplifiée des deux offres. Le crédit amortissable constitue un crédit affecté lié à un achat ou une prestation précis(e) comme l'achat d'une voiture ou la réalisation de travaux. Il présente un taux plus avantageux que le crédit renouvelable, mais l'annulation du contrat de vente entraîne également l'annulation automatique du contrat de crédit.

C'est la raison pour laquelle une simulation credit en ligne est importante afin de trouver la bonne offre de crédit.

Le suivi du crédit

L'emprunteur dépense librement l'argent du crédit renouvelable, sans devoir justifier de son emploi. Par contre, le prêteur doit faire parvenir au bénéficiaire du prêt un document qui récapitule la situation du compte du crédit renouvelable. Ce document indique la date à laquelle le relevé est arrêté et précise à ce titre chaque date de paiement. Il informe également sur le montant de la réserve encore disponible et le montant d'une échéance pour afficher la part de remboursement effectivement réalisée.

Il contient des renseignements sur les différents taux appliqués au crédit à savoir le taux effectif global ou TEG et le taux débiteur révisable. Enfin, la fiche résume la somme des fonds exigibles et fait une estimation du nombre d'échéances restant à payer avant le remboursement total du prêt.

De la durée et des remboursements du crédit

Le crédit renouvelable est souscrit pour un an, renouvelable par tacite reconduction. Avant chaque reconduction, le prêteur vérifie le ficp, ou fichier des incidents de paiement, détenu par la Banque de France, listant les personnes sujettes à incident de paiement bancaire. Trois mois avant chaque échéance annuelle, le prêteur informe donc l'emprunteur sur les conditions de la reconduction et éventuellement sur le mode de remboursement pour les sommes restant à payer.

Si les modifications du contrat ne conviennent pas au débiteur, il peut faire une opposition. Pour ce faire, il peut renvoyer un bordereau-réponse de refus, inclus dans les documents de reconduction. Dans ce cas, l'emprunteur doit rembourser la part du capital utilisé.

La loi préconise d'ailleurs un remboursement maximum sur 36 mois pour un prêt d'un montant inférieur ou égal à 3 000 euros et sur 60 mois pour un montant supérieur à cette somme. Il faut noter que même si le contrat est assorti d'un contrat d'assurance, le paiement des primes d'assurances ne donne pas droit au dépassement de ces durées légales de remboursement.

 

Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X