Taux et Simulateur de crédit immobilier avec Axa Banque

Taux et Simulateur de crédit immobilier avec Axa Banque

Axa Banque s'est donné comme mission d'aider chacun de ses clients à vivre leur quotidien en toute sérénité. Professionnelle et responsable, l'équipe d'AXA Banque met sur son site plusieurs outils à la disposition de sa clientèle afin de souscrire un pret immobilier Axa Banque. Vos projets d'acquisition en bien immobilier sont entre de bonnes mains chez Axa Banque, la banque qui vous offre un simulateur de crédit immobilier en ligne gratuit.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Les taux des crédits immobiliers AXA Banque

Le prêt immobilier est généralement soumis à un taux d'intérêt, sauf pour le PTZ, dont les intérêts sont pris en charge par l'État. L'offre des banques est souvent accompagnée de l'indication du taux effectif global, ou TAEG, qui est le taux intégrant tous les frais en lien avec le crédit. La banque est dans l'obligation d'informer tous les souscripteurs d'un prêt immobilier du TAEG proposé pour chaque offre. Le TAEG inclut ainsi les intérêts proprement dits du prêt immobilier, le taux d'assurance, les frais, commissions, et toute autre forme de rémunération portant sur l'obtention du prêt. La banque est libre de fixer le TAEG. Toutefois, celui-ci ne doit pas dépasser le taux d'usure fixé par la Banque de France, qui correspond au taux maximal légal pouvant être appliqué sur une offre de crédit. Le taux d'usure est calculé trimestriellement par la Banque de France.

AXA Banque fixe des TAEG moyens allant de 1,80 à 2,90 % sur ses offres de crédits immobiliers. La fixation du taux dépend de la durée de remboursement, du projet à financer, et l'offre souscrite par l'emprunteur. Le TAEG de 1,80 % correspond souvent aux prêts immobiliers à moyen terme sur 15 ans, tandis que le taux de 2,90 % correspond aux prêts immobiliers à long terme sur 30 ans.

  • Taux moyens en fonction des produits

Pour AXA Banque, les emprunteurs ont la possibilité d'utiliser un simulateur d'emprunt immobilier afin de déterminer tous les coûts inhérents au crédit. Cette banque ne fixe donc pas un TAEG indicatif pour une offre spécifique, étant donné qu'elle propose, d'ailleurs, des conditions personnalisées pour chacun des contrats de prêt. Mais en général, les établissements prêteurs déterminent le taux d'emprunt selon le produit proposé.

Pour chaque offre, il peut être proposé un taux d'intérêt. Ainsi, le prêt immobilier peut être à taux fixe, variable ou mixte. Un prêt à taux fixe est soumis à un TAEG qui n'évolue pas dans le temps. Ainsi, pour ce type de prêt, l'emprunteur est en mesure de connaître dès le début du contrat la totalité de la somme qu'il va verser à la banque à l'issue du remboursement. Ce type de taux d'intérêt a un effet à double tranchant. En effet, si l'emprunteur est sécurisé vis-à-vis d'une éventuelle hausse des taux d'emprunt sur le marché, il ne peut, toutefois, pas bénéficier d'une éventuelle baisse. Par contre, les banques imposent souvent un taux fixe élevé sur un produit pour minimiser les risques d'une hausse trop forte des taux d'emprunt sur le marché interbancaire.

Un prêt immobilier à taux variable connaît un taux d'emprunt qui peut changer pendant toute la durée de vie du prêt. L'évolution du taux dépend totalement des variations de l'Euribor. Un prêt à taux variable est ainsi plus risqué pour l'emprunteur, mais moins pour la banque. Certaines banques proposent des crédits immobiliers à taux variables capés qui limitent la trop forte variation à la hausse ou à la baisse du taux. Ainsi, un taux capé 2 à 3 %, par exemple, ne pourra être fixé à plus de 5 %. Il existe également un autre type de taux variable, celui du taux flooré.le taux flooré est à l'inverse du taux capé. Ainsi, si le prêt est dit flooré 2 avec un taux de 3 %, le taux d'intérêt ne pourra pas descendre en deçà de 1 %.

Sinon, certaines offres proposent le taux mixte, qui se situe entre le prêt à taux fixe et à taux variable. Selon le contrat établi, le taux peut être fixe au début pour devenir variable à la fin.

  • Taux moyens en fonction des critères de la banque

Les banques fixent le taux d'intérêt sur un prêt immobilier en fonction des conditions du marché. Actuellement, la plupart des établissements ne proposent plus les prêts immobiliers à taux variable. Ceci est surtout la conséquence de l'effondrement des taux moyens de l' Euribor, le marché interbancaire. En effet, les offres proposant le taux révisable sont tombées à 0,1 % de la totalité des offres de crédits immobiliers en 2017, contre 6,2 % en 2013. AXA Banque suit cette tendance, étant donné que toutes les offres de prêt immobilier proposées par la banque sont exclusivement à taux fixe. Toutefois, AXA banque ne propose pas des taux standards pour ses offres de prêts immobiliers. En effet, elle propose une personnalisation de chaque contrat de prêt, notamment à travers la définition d'un taux d'intérêt adapté à chaque profil emprunteur.

  • Taux revus tous les mois

La fixation d'un taux d'intérêt pour chaque offre de crédit immobilier est le résultat de différentes opérations. Tout d'abord, pour comprendre le mécanisme, il faut savoir qu'une banque a un rôle d'intermédiation entre les emprunteurs et les épargnants. En d'autres termes, elle finance les rémunérations des épargnes sur les remboursements et les taux d'emprunt sur les prêts bancaires. Par contre, il peut arriver que l'épargne n'arrive pas à satisfaire les demandes de prêt. Dans ce cas, la banque va emprunter de l'argent à d'autres établissements, notamment auprès de la BCE, qui va fixer un taux directeur. Celui-ci est révisé tous les mois et influe directement sur le taux d'intérêt appliqué sur les offres de crédit immobilier. Par ailleurs, en fonction du taux directeur fixé par la BCE, les banques vont également prendre une marge pour se sécuriser, notamment face aux risques d'incapacité de certains emprunteurs à rembourser leurs prêts. Cette marge servira également à assurer une partie de leurs bénéfices ou à payer certaines charges comme la rémunération des collaborateurs ou la location des locaux.

Actuellement, le taux directeur de la BCE, résultat du marché Euribor, est en baisse constante depuis plusieurs années. Si en novembre 2016, le taux d'intérêt moyen pratiqué sur le marché des crédits immobiliers était de 1,50 %, il était remonté jusqu'à 1,70 % en janvier 2017 et 1,85 en avril. Alors que la plupart des acteurs du marché ont prédit une remontée conséquente des taux d'emprunt, celui-ci est retombé de moins 0,05 point à moins 0,15 % au mois de mai. Les taux d'emprunt sur le marché ont ainsi retrouvé leur niveau de juin 2016.

En juillet, les taux ont quand même connu une légère hausse en fonction du profil emprunteur, d'excellent à bon, et de la durée de l'emprunt immobilier. Ainsi, les excellents profils peuvent profiter d'un taux d'emprunt immobilier de 1,05 % pour les prêts sur 15 ans, et de 1,50 % pour les prêts sur 25 ans. Pour les profils emprunteurs dits « bons », le taux varie de 1,54 % pour un emprunt sur 15 ans à 1,91 % pour un prêt sur 25 ans. On observe également une petite hausse générale des taux d'emprunt à court terme. Ils sont de 0,7 % à 0,93 % pour les emprunteurs ayant un excellent profil, et de 1,07 à 1,39 % pour les profils emprunteurs dits « bons ».

  • Taux pour que les établissements s'adaptent à leurs objectifs

La fixation d'un taux de crédit immobilier est également dépendante des objectifs de chaque banque. En effet, il est fixé selon le fait que le crédit immobilier soit considéré comme étant un produit d'appel ou une source de revenus pour la banque concernée.

En France, effectivement, on distingue deux types d'établissements prêteurs en matière de crédits immobiliers. Il y a les banques de dépôt et les établissements dits purs prêteurs. Les banques de dépôt considèrent souvent le crédit immobilier comme étant un moyen de fidéliser leurs clients pour qu'ils puissent ensuite consommer d'autres produits proposés par la banque, comme le compte bancaire, l'assurance-vie, le placement financier, etc. Ces banques ne dégagent pas beaucoup plus de revenus sur les prêts immobiliers que sur d'autres produits. Elles peuvent ainsi fixer plus librement le taux d'intérêt sur leurs offres de prêt immobilier. Par contre, les établissements dits « purs prêteurs » de crédits immobiliers font la grande partie de leurs revenus sur la distribution des prêts immobiliers et sur l'assurance qui y est adossée. Ces banques disposent de petites marges de manoeuvre sur les taux d'intérêt sur les prêts immobiliers et proposent souvent des taux un peu plus élevés que ceux des banques de dépôt. D'ailleurs, ces banques « purs prêteurs » doivent souvent emprunter de l'argent pour pouvoir honorer les souscriptions de prêts immobiliers de leurs clients.

 

Pour aller plus loin : 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X