Taux et Simulateur de crédit immobilier avec la Banque Postale

Taux et Simulateur de crédit immobilier avec la Banque Postale

Souscrire à un crédit immobilier est une décision importante pour pour tout emprunteur. BoursedesCrédits vous propose quelques éléments pour vous aider à simuler vote pret immobilier La Banque Postale.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Les taux des crédits immobiliers Banque Postale

Le prêt bancaire constitue une opération de commerce vis-à-vis de la banque prêteuse. Ainsi, pour tirer rémunération du prêt immobilier qu'elle accorde, la banque applique un taux d'intérêt. Ce taux s'exprime en pourcentage et se base sur le capital accordé. Pour connaître le vrai coût d'un prêt, il faut se référer au TAEG ou taux annuel effectif global. Ce taux comprend en effet, les intérêts du prêt, les frais de dossiers liés au prêt, mais aussi les différentes commissions ou cotisation d'assurance pour les assurances obligatoires. En tout cas, ce TAEG inclut toutes les rémunérations directes ou indirectes liées au prêt. Ce taux constitue ainsi un élément clé dans une offre de prêt immobilier. Il permet de connaître les réelles conditions d'un prêt et facilite ainsi la comparaison entre plusieurs offres. D'ailleurs, depuis 2016, la loi exige des établissements de crédit l'affichage de ce taux dans tous les supports de publicité et dans les offres de crédit. Il ne doit pas dépasser le taux d'usure, taux considéré comme maximal, donc à ne pas dépasser, fixé trimestriellement par le ministère de l'Économie. Le TAEG de la Banque Postale respecte ce taux usuraire, mais il diffère d'un prêt à un autre selon différents critères.

  • Des taux en fonction des produits

La Banque Postale propose toute une variété de prêts pour financer la réalisation d'un projet immobilier. À titre d'exemple, un emprunteur peut opter pour un prêt classique à taux fixe, un prêt spécial jeune ou un prêt in fine. Chacun de ces prêts présente ses caractères propres. Le prêt in fine par exemple est destiné à l'acquisition d'un terrain et de la construction qui y va avec ou à l'acquisition d'un bien ancien ( avec ou sans travaux de rénovation). Il peut également servir à l'achat en état futur d'achèvement ou VEFA ou pour financer une simple construction. En tout cas, il convient parfaitement à un investissement locatif. Par contre, le prêt classique amortissable de la Banque Postale convient à toute acquisition de bien immobilier, utilisé à titre de résidence principale, secondaire ou même locative. Le TAEG varie également d'un prêt à un autre. Afin de se retrouver plus facilement et opter pour la meilleure condition, l'utilisation de comparateur d'offres en ligne aide énormément. En seulement quelques clics, le candidat à l'emprunt est en mesure de connaître la situation du marché. Bourse des crédits laisse libre accès à son comparateur de prêts immobiliers.

  • Des taux en fonction des critères de la banque

Sous réserve du respect du taux d'usure, chaque banque définit librement les taux à appliquer en fonction de sa politique commerciale. Chacune pose ainsi des critères à prendre en compte. Ils tournent généralement autour du montant du crédit, de la durée du prêt, de l'objet du contrat, mais aussi du profil emprunteur. La Banque Postale offre par exemple une condition avantagée aux jeunes accédants à la propriété immobilière de moins de 36 ans dans le cadre de son prêt accession jeune.

Pour l'année 2016, voici les différents taux appliqués par la Banque Postale selon différents critères.

* Pour le court terme :

Un emprunteur de très bon profil bénéficiait de 1,04 % de taux d'intérêt sur un prêt de 10 ans.  Sur la même durée, mais cette fois pour un profil moyen, le taux appliqué était de 1,70 %.

Il est à remarquer que plus un prêt dure dans le temps, plus le taux appliqué augmente. Un emprunteur à excellent profil a obtenu 1,47 % de taux d'intérêt sur 15 ans et 1,92 % pour un dossier de qualité moyenne.

* Pour le long terme

Avec un excellent profil, un prêt de 30 ans peut se voir appliquer un taux de 2,46 % contre 3,07 % pour un profil moyen.

Ces données sont à titre indicatif, mais le taux moyen appliqué sur 15 ans est de 1,55 %. Pour un prêt de 25 ans, le taux moyen va de 1,62 % à 1,93 % et pour un prêt de 30 ans, le taux est de 2,52 %. En tout cas, le taux final appliqué est personnel. Il dépend de plusieurs critères à la fois et des négociations effectués. Pour estimer de façon plus précise le coût d'un prêt et le taux correspondant au montant demandé, il est préférable d'utiliser le simulateur de la Banque Postale, sur son site. En tout cas, pour connaître la situation de l'offre de La Banque Postale par rapport aux autres offres des banques concurrentes, le mieux est de consulter le comparateur en ligne gratuit de BoursedesCrédts.

  • Des taux revus la plupart du temps tous les mois

Le taux appliqué à un prêt diffère également en fonction du moment de dépôt de dossier de demande de prêt. En effet, pour fixer un TAEG, une banque se réfère généralement au taux directeur de la banque centrale. Au vu de ce taux, l'établissement bancaire pose ensuite sa propre politique financière pour mettre sa banque dans la course aux meilleurs taux.

L'année 2016 marque les annales des taux appliqués en matière immobilière. En effet, grâce aux taux directeurs très bas, les taux appliqués dans l'immobilier sont également des plus bas. Mais comme ce taux change d'un mois à un autre, un investisseur immobilier peut pleinement profiter de la situation. L'année 2017 devait, selon les prévisions, mener à une augmentation de ces taux. Pourtant, jusqu'à maintenant, le taux demeure des plus alléchants. Les emprunteurs peuvent ainsi profiter de la situation pour concrétiser leurs projets immobiliers.

  • Des taux qui dépendent des stratégies commerciales des établissements prêteurs

Chaque établissement de prêt décide de la politique commerciale à mener pour atteindre son objectif. Étant donné la grande concurrence existant entre les différents organismes de financement en matière d'immobilier, cette politique commerciale a toute son importance. Elle peut consister par exemple à garder uniquement la clientèle au meilleur profil ou au contraire tendre à augmenter la quantité de nouveaux dossiers. La Banque Postale compte actuellement près de 11 millions de clients, mais veut toujours tendre à son développement aussi bien coopératif que commercial. Son plan stratégique 2020 a d'ailleurs comme slogan "conquérir l'avenir". Pour mener à bien son plan, la Banque Postale mise            sur son dispositif numérique et sur son système d'information. Elle consacre pour ce poste de développement,1 milliard d'euros.

La Banque Postale approche également les différents acteurs existants, notamment particuliers, professionnels, entreprises, associations et mutuelles. Elle collabore également avec les acteurs du secteur public local. Pour appui, en avril 2016, elle signe avec la Banque européenne d'investissement, une enveloppe de financement de 100 M€ pour promouvoir la rénovation énergétique des bâtiments publics. La Banque Postale vise en effet, la performance énergétique et la réduction des consommations énergétiques des bâtiments publics pour soutenir la transition énergétique.

Elle met également dans le poste développement des petits et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire ( ETI ), une somme de 50 M€ pour accompagner ces entreprises dans leur développement.

L'objectif de chaque banque justifie les différentes offres à conditions attractives existantes actuellement. Tel est le cas l'éco-PTZ de la poste s'inscrivant dans sa contribution pour l'économie verte.

 

Pour aller plus loin :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X