Taux et simulateur de crédit immobilier avec Barclays

Taux et simulateur de crédit immobilier avec Barclays

Si vous souhaitez souscrire à un crédit immobilier chez Barclays pour la réalisation de votre projet, vous pouvez directement réaliser une simulation sur le portail en ligne de l'établissement.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Les taux des crédits immobiliers Barclays

Pour se rémunérer des prêts qu'ils accordent, les établissements de prêt, comme Barclays appliquent un taux d'intérêt au capital prêté. Les candidats à l'emprunt s'y réfèrent donc pour comparer les offres de prêt de plusieurs établissements de crédit. Il faut toutefois remarquer la différence entre plusieurs taux de prêt.

Le taux nominal ou taux d'intérêt correspond à la vraie rémunération du capital pour la banque. Ce taux peut être très bas à lui seul, mais peut cacher des frais de dossiers très lourds ou une prime d'assurance abusive.

Pour éviter d'induire l'emprunteur en erreur, le législateur a mis en place le taux effectif global (TEG). Ce taux correspond au vrai coût du crédit, incluant donc tous les frais obligatoires liés au crédit immobilier. En résumé donc, ce TEG comprend, le taux d'intérêt nominal, les frais de dossiers, les frais de constitution réels (ou frais de garantie) et les primes d'assurances obligatoires.

Mais il existe également un autre taux dit taux annuel effectif global. Comme son nom l'indique, il correspond à une indication de base sur une année. Ce taux est également dit « actuariel », car il se réfère aux intérêts du prêt annuels produisant eux-mêmes des intérêts. Pour le calculer, Barclays se base sur la norme européenne 1+TEG/12)^12 – 1. Le TAEG se limite toutefois au taux d'usure légal, déterminé et fixé par la Banque de France.

Le TAEG est ainsi une donnée concrète pour effectuer une comparaison entre les différentes offres de prêt de plusieurs établissements prêteurs. La comparaison doit cependant se limiter aux offres ayant les mêmes modalités, c'est-à-dire la même durée et le même montant de remboursement.

C'est la raison pour laquelle, le taux est considéré comme le coût réel du crédit. La loi exige de l'inclure obligatoirement dans toute offre de prêt et dans tout contrat de prêt.

À titre d'exemple, Barclays offre pour un prêt étalé sur 15 ans, un TAEG fixe de 1,67 %. Ce taux demeure donc le même durant tout le temps de remboursement. Pour un prêt amortissable de 300 000 euros destiné à financer l'acquisition d'une résidence principale ou d'une résidence secondaire, la mensualité sur 180 mensualités ou 15 ans correspond à 1 860,34 euros/. Ce tarif prend en compte donc, les frais de dossier, les frais de garanties et les primes d'assurance décès. Pour un emprunteur de moins de 35 ans, il inclut également les frais de garantie de l'assurance invalidité. Au total, le coût du prêt est de 30 461,20 euros avec des frais d'assurance de l'ordre de 8 100 euros. Ce qui correspond à un TAEG ou taux annuel effectif d'assurance de 0,34 %. Dans le cadre de l'exemple, il correspond à 45 euros d'assurance par mois, à ajouter à chaque échéance de remboursement du prêt. Au total, le montant total restitué par l'emprunteur correspond à 330 461,20 euros. Ce prêt est conditionné par un apport personnel de 10 % de la part de l'emprunteur. Ce pourcentage prend comme base la somme totale nécessaire à la réalisation du projet.

Cet état constitue un exemple parmi d'autres, car Barclays, comme tous les autres organismes de financement, détermine le taux à appliquer à un dossier en fonction de plusieurs éléments. La banque peut prendre en compte comme base de détermination du taux : le produit, un critère propre à l'établissement, le profil du client, la fluctuation mensuelle ou encore son objectif de production sur un exercice.

  • Taux moyens en fonction des produits

Barclays offre plusieurs types de prêt allant du prêt amortissable à taux fixe au prêt relais. Chacun de ces produits présente un caractère qui lui est propre. Ainsi, le prêt amortissable à taux fixe permet de financer tout type de projet de l'achat d'une résidence principale ou secondaire, jusqu'à un investissement locatif. Par contre, le prêt immobilier à taux variable ne permet pas le financement de ces résidences, mais uniquement l'investissement locatif. Le taux appliqué ne peut donc pas être égal dans tous ces cas. Pour en avoir le coeur net et connaître le type de prêt favorable à son profil, il est préférable de passer par un des outils de comparaison d'offres sur le web tel celui de Bourse des Crédits.

  • Taux moyens en fonction des critères de la banque

Les établissements de prêt ont des critères respectifs à suivre pour la détermination du taux à appliquer à un dossier de prêt. Cela peut être le montant du crédit, la durée du prêt, l'objet du prêt ou l'âge de l'emprunteur entre autres. Le profil emprunteur est également un élément pris en compte. Certains profils offrent plus d'avantages par rapport- à d'autres. Tel était le cas des secundo-accédants auparavant. Ils obtenaient un financement à des conditions avantageuses, car avaient déjà une propriété qui pouvait servir de garantie au prêt. Actuellement, la tendance s'est inversée.Les organismes de prêt préfèrent désormais les primo-accédants et proposent des offres alléchantes aux jeunes emprunteurs.

Les banques se basent également sur les fonds propres dont dispose le candidat à l'emprunt pour fixer le taux du prêt. Dans la majorité des cas, un demandeur de prêt sans apport personnel a du mal à obtenir le financement d'un crédit immobilier. La possibilité de constituer une épargne en cours de remboursement de prêt est aussi une bonne condition de souscription à un crédit immobilier, même avec un dossier sans apport personnel. Cet état prouve une capacité d'endettement acceptable pour l'organisme prêteur. Il faut dans ce cas respecter une capacité d'endettement de moins de 20 % soit une mensualité de remboursement inférieur au cinquième des revenus. L'emprunteur disposant de produits financiers aura de même plus de chance dans la négociation de son prêt immobilier et est susceptible d'obtenir un taux d'emprunt meilleur. Les placements pourront servir en effet de garantie supplémentaire à la banque.

  • Taux revus la plupart du temps tous les mois

Le taux d'intérêt proposé par les banques varie également en fonction du moment de dépôt du dossier. En effet, les taux sont généralement revus mensuellement. Le TAEG peut ainsi augmenter ou diminuer d'un mois à un autre. Ces taux d'intérêt servent à la fois dans la rémunération des épargnes d'une part et pour différents types de crédits d'autre part. Leurs fixations dépendent de plusieurs facteurs, dont les taux directeurs fixés périodiquement par les banques centrales et la politique financière et commerciale déterminée par les décideurs de l'organisme de prêt.

Depuis un certain temps, notamment en 2016, ces taux directeurs affichent un niveau historiquement bas en matière de crédit immobilier. Pour un prêt étalé sur 10 ans, par exemple, les organismes de prêt proposaient des taux sans dépasser les 1 %. Selon les analyses économiques, ces taux doivent généralement remonter doucement la pente en 2017. Pourtant, ils demeurent encore au plus bas actuellement. Les investisseurs et les acheteurs dans le domaine de l'immobilier peuvent profiter de la situation pour disposer d'un moyen de financement plus élevé.

Tout peut cependant rapidement évoluer, car l'indice TAEG dépend des politiques et résolutions financières mises en place dans le pays et sur le continent.

  • Taux pour que les établissements s'adaptent à leurs objectifs

Les organismes de financement sont des entreprises commerciales. Leurs dirigeants doivent ainsi fixer un objectif à atteindre pour marquer la bonne marche de la société. Dans la généralité, la technique consiste à se baser sur les réalisations commerciales obtenues sur une année. Il faut ensuite ajouter 10 % de ce résultat pour obtenir le nouvel objectif commercial de l'entreprise.

Dans le domaine bancaire et surtout en matière de crédit immobilier, la concurrence entre les banques est rude. En effet, avec les taux d'intérêt très bas, les banques n'ont pas d'autres moyens d'attirer la clientèle que de miser sur une offre très alléchante pour atteindre leurs objectifs. Un organisme de prêt peut par exemple miser plus sur la souscription de nouveaux prêts immobiliers. Un autre peut quant à lui miser sur la renégociation de prêt existant dans son établissement et donc offrir un taux très concurrentiel pour ceux qui font déjà partie de sa clientèle. Le TAEG proposé pour ce profil emprunteur est assorti d'une condition préférentielle dans ce cas.

 

Pour aller plus loin : 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X