Taux et simulateur de crédit immobilier avec LCL

Taux et simulateur de crédit immobilier avec LCL

Votre projet d'acquisition immobilière est en cours de finalisation, et il ne vous reste qu'une étape à franchir : quel prêt immobilier choisir auprès de LCL ? Il est vrai qu'avec les nombreuses offres existantes, le choix semble difficile à faire. Pour vous rendre la tâche plus facile, il vous est possible d'effectuer une simulation en ligne sur le site de LCL. Cela dit, avant de rentrer dans les détails de la simulation, il est nécessaire de parler des taux appliqués par la banque LCL.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Les taux des crédits immobiliers Crédit Lyonnais LCL

Lorsque vous procédez à une demande de crédit immobilier, plusieurs éléments doivent être pris en considération. Le plus important est le taux effectif global ou TEG qui sera appliqué par l'établissement de crédit.

Le calcul du TEG d'un prêt immobilier chez LCL

Le TEG  taux effectif global correspond au réel coût d'un prêt immobilier. Il intègre les frais de prêt, les commissions et les taxes diverses liés au prêt qu'ils soient de nature directe ou indirecte. À titre de frais par exemple, il est possible de citer les frais de dossiers, les frais de courtier et les frais d'évaluation du bien immobilier à acquérir, etc. Il ne doit ni être erroné, ni dépasser le taux d'usure. En effet, la loi impose de l'afficher sur toutes propositions de prêt. Depuis le mois d'octobre 2016, le TAEG prend officiellement la place du TEG. Le TAEG reprend en effet le même principe que pour le calcul du TEG , mais cette fois, les éléments intégrés dans son calcul sont harmonisés, ce qui permet de mieux comparer les offres entre elles. D'ailleurs, comme son nom l'indique, il se base sur une donnée d'une année. Les données sur le TAEG ne sont pas suffisantes pour connaître le coût réel d'un prêt, il convient également de prendre en compte le TAEA de l'assurance de prêt.

Le calcul du TAEA d'un prêt immobilier chez le Crédit Lyonnais LCL

Quand vous souscrivez à un crédit immobilier, il vous sera également demandé de souscrire à des assurances. Certaines sont facultatives, et d'autres obligatoires. De ce fait, vous devrez également prêter une attention particulière au taux annuel effectif d'assurance ou TAEA. Connaître le TAEA est important, car l'assurance de prêt immobilier peut constituer jusqu'au tiers du coût total du crédit immobilier souscrit. De la même manière que le crédit immobilier, avant de choisir le contrat auquel souscrire, vous pouvez vous servir de comparateurs en ligne pour déterminer l'assurance externe qui correspondra le mieux à vos attentes. Il est important de souligner que l'assurance externe est celle qui n'est pas proposée par l'établissement de crédit. Si de nombreux emprunteurs optent pour l'assurance emprunteur annexée au crédit immobilier, c'est par ce qu'ils ignorent le caractère non obligatoire de celle-ci. Or, il est tout à fait possible de recourir à la délégation d'assurance qui peut être personnalisée en fonction du profil de l'emprunteur. Pour plus d'information, un conseiller BoursedesCrédits est à votre disposition.

Taux moyens en fonction des produits

Le taux appliqué à un prêt immobilier varie en fonction de nombreux critères. Le type de produit en fait partie. Le PTZ propose par exemple, pour un prêt de 50 000 euros étalés sur 20 ans un TAEG fixe de 0,59 %. Le TAEA est par contre de 0,43 %. Au total le coût total du crédit avec l'assurance est de 3 695 euros. Le montant total à rembourser est donc de 53 695 euros. Par contre, pour une Solution Projet Immo de 100 000 euros, le TAEG est de 2,90 % avec un taux nominal de 2,15 %. Le TAEA est de 0,43 %. Le coût total du prêt est donc de  22 889,20 euros. Même entre ces produits destinés aux particuliers existe déjà une différence de taux. La variation sera ainsi d'autant plus marquée entre ces prêts destinés aux particuliers et les prêts immobiliers destinés aux entreprises et aux professionnels, comme le crédit-bail entre autres. La raison d'être des différents produits revient d'ailleurs à mettre en exergue des modalités de prêts différentes les unes des autres.

Taux moyens en fonction des critères de la banque

Chaque banque a son propre critère pour fixer le taux à appliquer à un prêt particulier. Cela tient en premier lieu des caractéristiques du prêt donc de son objet ( acquisition d'une maison individuelle utilisée comme résidence principale ou à titre d'investissement locatif), de sa durée et de son montant. Ensuite, l'établissement de prêt se focalise sur le profil du candidat à l'emprunt. Il analysera ainsi le taux d'endettement du demandeur de prêt et sa capacité d'emprunt. Un établissement bancaire accepte généralement un prêt si le taux d'endettement d'un candidat à l'emprunt ne dépasse pas les 33 % de ses revenus nets. L'âge de l'emprunteur et son profil santé sont également des éléments à ne pas négliger, car ils influent énormément sur le taux à appliquer à un prêt immobilier. Un prêt immobilier s'étale en effet dans le temps. Plus le risque lié au prêt est grand, plus le taux appliqué est élevé.

Taux revus la plupart du temps tous les mois

Plusieurs facteurs influent pour déterminer le taux appliqué par un établissement de prêt. La politique financière des banques centrales, les autorités responsables de la fixation périodique des taux directeurs, entre en ligne de compte. Ces taux sont pourtant les bases de fixation des taux rémunératoires des épargnes, mais aussi des taux d'intérêt pratiqués sur les prêts de toutes sortes. S'ajoute à cette politique des banques centrales, les politiques propres à chaque établissement bancaire. Elles sont en effets prises par les décideurs en fonction des objectifs propres à leurs sociétés et fonction de leurs stratégies commerciales. Il est donc normal qu'un dossier déposé à un moment ou à un autre ne se voie pas appliquer le même taux. Le TAEG est en effet sujet à augmentation ou à diminution en fonction des circonstances. 

Depuis un certain temps, les taux directeurs appliqués par les banques centrales et les TAEG appliqués par les banques sont au plus bas, comme dans le cas du Crédit Lyonnais LCL dont les taux sont également des plus bas. Mais cette baisse peut changer rapidement. Pour exemple, les taux appliqués sur le premier trimestre de 2016 diffèrent énormément de ceux pratiqués au deuxième trimestre. Concrètement, ce taux est passé de 2,04 % à 1,62 %. Il est donc conseillé de souscrire à un prêt à taux fixe du moment que les taux sont des plus bas pour gagner un plus grand pouvoir d'achat.

Taux pour que les établissements s'adaptent à leurs objectifs

Étant une entreprise commerciale également, le Crédit Lyonnais LCL a également des objectifs de production à atteindre sur une année. Grâce au contexte de taux bas actuellement, le marché immobilier est dans une phase de grand dynamisme. En effet, la baisse des taux occasionne une concurrence profitable aux emprunteurs. Ces derniers se ruent ainsi dans une demande de crédit immobilier pour profiter des baisses de taux. Pour l'année 2017, les organismes de prêt ont, dès le premier trimestre de l'année, atteint près de 40 % de leurs objectifs de production sur un exercice annuel. Ils doivent ainsi atteindre le reste de leurs objectifs sur près de 9 mois. À ce rythme, un risque d'augmentation des taux est perceptible en fin d'année 2017. Par contre, si leurs objectifs sont loin d'être atteints vers la fin de l'année, les taux resteront des plus attractifs. Certaines banques peuvent même aller vers un dépassement de leurs objectifs. Toutefois, les banques gardent toujours une préférence pour les candidats emprunteurs à bon profil pour proposer les taux les plus alléchants.

 

Pour aller plus loin :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X