Taux et simulateur de crédit immobilier avec la Société Générale

Taux et simulateur de crédit immobilier avec la Société Générale

La Société Générale répond aux attentes des candidats au crédit immobilier avec une gamme étendue de solutions de financement. Le portail en ligne de cette enseigne propose un simulateur de crédit, gratuit et sans engagement.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Les taux des crédits immobiliers de la Société Générale

Le TEG est le premier indicatif qu'il faut examiner attentivement en matière de crédit immobilier. Ce Taux Effectif Global est lié au coût réel du prêt, et c'est un critère déterminant lors de la comparaison de plusieurs offres de crédit. Il est d'ailleurs légalement requis que le TEG reste en dessous du seuil du taux d'usure.

La notion de TAEG prend pourtant la place du TEG depuis octobre 2016. La loi vise en effet une harmonisation des éléments à inclure dans le calcul du taux. Le TAEG comprend donc également le taux d'intérêt débiteur du prêt et les frais obligatoires liés au prêt comme les frais de dossiers ou les frais de garanties entre autres. Ces TAEG doivent être visibles au niveau de la fiche d'information précontractuelle du prêt, de l'offre et tout autre document officiel lié au prêt immobilier. Le coût réel du crédit doit également comprendre le coût de l'assurance.

Le Taux Annuel Effectif d'Assurance est également un autre élément prépondérant avant d'opter pour un financement bancaire. Il est ainsi idéal de connaître préalablement sa valeur. Un contrat d'assurance de prêt est effectivement requis par la banque afin de garantir le remboursement du prêt sur le long terme. Le montant de cette assurance peut représenter jusqu'au tiers du coût total du crédit immobilier.

Rechercher le contrat d'assurance externe proposant les meilleures garanties au meilleur prix devient ainsi essentiel. Grâce à notre comparateur en ligne, vous aurez la possibilité de confronter chaque offre proposée par plusieurs assureurs.

Il est à noter que l'assurance dite externe ou la délégation d'assurance est celle qui est signée chez un assureur distinct de votre banque. La majorité des candidats au crédit immobilier considèrent encore aujourd'hui que le contrat d'assurance proposé par leur banque est obligatoire. Or, en vertu de ce principe de délégation d'assurance, les emprunteurs peuvent profiter d'une assurance proposée par une compagnie tierce pour garantir leur crédit bancaire. Les offres provenant des compagnies spécialisées sont en effet souvent plus intéressantes, à la fois en raison de leur prix, mais aussi grâce à leurs caractéristiques puisqu'elles sont personnalisées au contraire des assurances groupe des banques.

Taux moyens en fonction des produits

Les produits de prêt immobilier de la Société Générale sont nombreux. Les taux pratiqués varient ainsi autant que ces produits. Pour un prêt de 150 000 euros destiné à acheter un bien immobilier, le taux débiteur annuel fixe proposé à un emprunteur de 36 ans pour 15 ans de prêt est de 1,32 %. Le TAEA est de 0,43 %. Le TAEG fixe s'élève à 1,87 %. Au total donc, le montant total dû avec assurance est de 171 856,80 euros. Pour un crédit-bail de 1 000 000 d'euros étalé sur 15 ans pourtant, le taux d'intérêt est de 5 % par an. Les loyers à payer s'élèvent donc à 94 364 euros l'an. De tout ce qui précède, il est clair que les taux appliqués entre les prêts aux particuliers et les prêts aux entreprises diffèrent énormément. Mais même entre prêts immobiliers pour les particuliers, la différence de taux appliqué est également prononcée. Tel est par exemple le cas d'un prêt à taux zéro ou d'un prêt à l'accession sociale qui propose des taux très avantageux par rapport aux autres prêts, notamment par rapport aux prêts ordinaires, a contrario des prêts réglementés.

Taux moyens en fonction des critères de la banque

Chaque banque a des critères à suivre pour la fixation des taux à appliquer à un prêt immobilier particulier. Néanmoins, ils sont déterminés généralement en fonction de l'objet du prêt (acquisition ou construction), de la destination du bien objet du prêt (résidence locative, principale ou secondaire), mais aussi du profil de l'emprunteur (âge, caractéristiques de ses contrats de travail, etc.). Concernant spécifiquement le profil emprunteur, c'est l'un des critères essentiels d'un prêt, car le prêt immobilier dépend du risque présenté par le profil de l'emprunteur. Un jeune emprunteur travaillant en CDI est par exemple un bon profil emprunteur, surtout s'il est encore célibataire. Dans cet ordre d'idée, la Société Générale propose par exemple des frais de dossier correspondant à 1 % du capital emprunté pour les prêts immobiliers classiques. Pour les candidats à l'emprunt de moins de 35 ans, les frais de dossiers sont réduits à moitié soit à 0,50 % de la somme demandée. Le coût minimum de 300 euros et de 900 euros demeure cependant le même. Mais la durée du prêt influe également de manière importante sur le taux à pratiquer. Dans la moyenne, un prêt immobilier dure 22 ans.

Taux revus la plupart du temps tous les mois

Les autorités financières réglementent de manière stricte le crédit en général y compris le crédit immobilier. Elles fixent en effet un taux d'usure ou un taux plafond à ne pas dépasser. Pour ce faire les banques centrales émettent périodiquement des taux directeurs (de refinancement, de rémunération des dépôts et du prêt marginal). Ces taux dépendent de la politique des banques centrales et de la conjoncture. Si l'argent est abondant sur le marché, car le taux auquel les banques commerciales se financent auprès des banques centrales sont bas, l'argent est abondant et coûte donc également moins cher pour les particuliers. Par contre, si les banques commerciales achètent cher, ils prêtent également cher. Tel est le cas du taux historiquement bas actuellement. Tous dépendent donc de ces taux revus périodiquement. Tout peut donc changer d'un moment à l'autre. Il convient alors de déposer son dossier de prêt alors que les taux sont encore au plus bas.

Taux pour que les établissements s'adaptent à leurs objectifs

Une banque reste une société commerciale. Chacun des établissements bancaires a des objectifs à suivre et met en place ainsi des stratégies pour les atteindre. Pour 2016, la Société Générale vise un croissant de + 3 %. L'établissement privilégie dans ce cadre la satisfaction de ses clients et le développement de ses activités par le développement de leurs synergies. La Société Générale se veut rester innovante afin de dégager une rentabilité axée sur la durabilité. Selon les sondages réalisés dans la moyenne de banques, la majorité d'entre elles ont déjà atteint plus du tiers de leurs objectifs durant le premier trimestre de 2017. La raison est simple : les particuliers et les professionnels veulent profiter au maximum des taux historiquement bas pour gagner en pouvoir d'achat. Chacun lance alors des stratégies pour atteindre les objectifs.

 

>> Pour aller plus loin :

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X