Crédit consommation : la production recule à nouveau en mai

Mickaël Touré • 07 Août 2020 • 13:04

Comme lors des mois précédents, les conséquences de la crise sanitaire se ressentent sur la production des crédits à la consommation. Elle a de nouveau reculé en mai.

Crédit consommation : la production recule à nouveau en mai

Les mois passent et se ressemblent en ce qui concerne le crédit à la consommation. Conséquence directe de la crise du Covid-19, la production de crédits a de nouveau chuté en mai. Sur les cinq premiers mois de l'année, la chute atteint 26,9 %, soit une perte d'environ 5 milliards d'euros.

Une baisse plus importante qu'en mars

Pourtant, les chiffres de mai sont plus encourageants que ceux du mois d'avril. Durant ce mois entièrement confiné, la baisse de la production a atteint -68,3 %. Pour autant, cette baisse est plus importante en mai qu'au mois de mars (-25%).

Véritable indicateur de la confiance des ménages, les baisses constatées illustre bien les conséquences de la crise sanitaire. De mars à mai 2020, la chute par rapport à la même période en 2019 est de 46%. Soit un volume quasiment divisé par 2.

Les prêts personnels boycottés

Dans le détail, ce sont les prêts personnels qui souffrent le plus de la crise. En mai, la production de prêts personnels a baissé de 60,6 %. La baisse atteint 30,2% sur les cinq premiers mois de l'année. Même son de cloche en ce qui concerne les crédits renouvelables avec une baisse de 39,6% en mai et 22,7% depuis le début de l'année.

Pourtant plébiscitée par beaucoup de ménages, la location avec option d'achat souffre elle aussi de la crise (-33,4%). Les prêts affectés à l'habitat et aux équipements du loyer s'en sortent légèrement mieux (24,5% en mai 2020, -10,5% depuis janvier).

Le financement auto toujours au plus mal

Indéniablement, le marché de l'automobile est l'un des plus touchés par la crise. Cela se ressent forcément, sur le financement automobile. Concernant le financement des véhicules neufs, la baisse est de 39%.

La chute est encore plus spectaculaire en ce qui concerne le financement des véhicules d'occasion (-49,2%). Depuis le début de l'année, la baisse atteint 34% dans le neuf comme pour les véhicules d'occasion.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info