Résultat immédiat

Obtenir les rendements les
plus performants de 2017 !

Quel type de placement souhaitez-vous ?

Livret d'épargne Assurance vie Plan d'épargne action Brokers Forex
Gratuit et sans engagement
Formulaire express Épargne

Nos partenaires

Livret Hello de Hello bank!
Livret Plus Fortuneo
Livret épargne Orange ING Direct
Livret d'épargne monabanq.
Livret d'épargne BforBank
Livret Zesto RCI Banque
Livret Generali Relation directe
Livret Distingo de PSA Banque

Nos garanties

Nos garanties
Badge Trustpilot

Comment mettre son épargne à l'abri de la crise boursière ?

La récente tempête boursière peut amener les Français, très conservateurs et avec une aversion au risque, à se poser des questions sur la gestion de leur épargne. D'autant plus que l'économie ne devrait pas repartir rapidement.

En savoir plus Comment mettre son épargne à l'abri de la crise boursière ?

Placement

Livret A, PEL, ou LDD. Les taux des livrets d’épargne sont de plus en plus bas. Dans quoi investir ? Pourquoi ne pas tenter un autre livret bancaire. La solution ? Un super livret d’épargne ou livret boosté pendant plusieurs mois. Nous vous conseillons pour bien choisir son livret d’épargne.

L’assurance vie, le plan d’épargne populaire, le plan d’épargne entreprise ou le Plan épargne retraite peuvent aussi vous offrir un investissement à un taux intéressant sur le long terme avec un bon rendement.

 

Le comparatif de livret d’épargne de BoursedesCrédits et son simulateur de placement vous permettent à coup sûr de trouver le meilleur livret d’épargne. Comparez et trouvez la meilleure assurance vie, le placement en PEA ou plan d’épargne en actions, et même les clés pour investir en bourse, par le Forex et un broker.

Découvrez aussi notre guide des placements financiers ou apprenez à investir pour préparer votre retraite et bien placer son argent.

Comparer gratuitement les placements

 

Quelle épargne choisir ?

Quelle épargne choisir ?

Où placer son argent ? Comment choisir entre risque et rendement ? BoursedesCrédits courtier et comparateur d’épargne peut vous conseiller sur la question. Plusieurs dizaines de guides sur les placements sont disponibles sur notre site Internet. Nos experts sont également à même de répondre à vos interrogations.

Pour choisir le bon placement, il faut avant tout se demander quels sont ses objectifs en termes d’épargne ? Une réserve d’argent pour couvrir des dépenses imprévues ? Une épargne en prévision d’un investissement immobilier, en bourse ? Une épargne de placement pour faire fructifier ses économies ? Ces différents objectifs permettent ensuite de calculer la durée de l’épargne nécessaire à la réussite des projets et donc votre capacité mensuelle.

En règle générale, l’on considère que pour des revenus inférieurs à 1000 euros, le taux d'épargne ne doit pas dépasser 5 %. Ce taux monte entre 10 et 35 % pour les revenus compris entre 1000 et 3000 euros. Au-delà de 3000 euros par mois, le taux d’épargne peut atteindre jusqu'à 35 %.

Une fois répondu à ces différentes questions, plusieurs choix d’épargne se présenteront à vous. Pour épargne disponible immédiatement ou en partie, sans risques, entre 1000 et 15.000 euros, il faut vous tourner vers les livrets classiques. Livret A, LDD, Plan épargne logement (PEL) et évidemment supers livrets bancaires.

Pour un montant d’épargne supérieur, entre 20.000 et 50.000 euros il peut être intéressant de se tourner vers des placements comme l’or, le pétrole ou les œuvres d’art selon les cours actuels. Les investissements sur des titres financiers, comme l'assurance-vie, le plan épargne en actions et la bourse sont aussi intéressants, et cela, dès un plus faible niveau d’épargne.

Livret d’épargne bancaire

Livret d’épargne bancaire

Ces livrets sont défiscalisés et représentent des moyens sûrs pour placer son épargne. Les détenteurs d’un de ces livrets bénéficient donc d’une défiscalisation et échappent aux prélèvements sociaux. On retrouve donc ici :

  • Le Livret A : ouvrable auprès de tout organisme implanté en France, avec un versement minimum de 1,5€ à 15€. Les versements et retraits sont libres. Le retrait maximum autorisé est de 800€ sur 7 jours. Son plafond est de 22.950€. Son taux de rémunération est de 0,75%.
  • Le Livret B : ouvrable auprès de la Caisse d’Epargne avec un versement minimum de 10€. Les versements et retraits sont libres. Il n’a pas de plafond et son taux de rémunération est de 0,25%.
  • Le Livret Bleu : ouvrable auprès du Crédit Mutuel, c’est le livret A dédiée de la banque pour ses clients. Les retraits et versements sont libres. Son plafond est de 22.950€ et son taux de rémunération de 0,75%.
  • Le Livret de développement durable (LDD) (ex-Codevi) : ouvrable auprès d’un établissement bancaire avec un versement minimum de 15€. Les versements et retraits sont libres. Son plafond est de 12.000€ avec un taux de rémunération de 0,75%.
  • le Compte épargne logement (CEL) : ouvrable auprès d’un établissement bancaire, avec un versement initial de 300€, dans le but d’obtenir un prêt immobilier à un taux privilégié, sous conditions. Le montant des versements est libre mais ne peut pas être inférieur à 75€. Son plafond est de 15.300€, avec un taux de rémunération, hors prime d’Etat de 0,50%.
  • Le Plan d’épargne logement (PEL) : ouvrable auprès d’un établissement bancaire ayant passé une convention avec l’Etat, avec un versement initiale de 225€, et peut permettre d’obtenir un prêt immobilier. Le montant des versements est en général fixé à 45€/mois ou 135€/trimestre ou 270€/semestre. Son plafond est de 61.200€ avec un taux de rémunération de 2,5% si le contrat a été signé entre le 1/08/03 et le 31/01/15 ; 2% entre le 01/02/15 et le 31/01/16 ; 1,5% entre le 01/02/16 et le 31/07/16 ; et 1% depuis le 01/08/16. Sa durée minimale est de 4 ans et sa maximale de 10 ans.
  • Le Livret jeune : ouvrable auprès d’un établissement bancaire pour les jeunes de 12 à 25 ans. Aucun frais n’est demandé à l’ouverture. Les versements et retraits doivent être au minimum de 10€. Son plafond est de 1.600€ avec un taux de rémunération de 0,75%.
  • Le Plan d’épargne populaire (PEP) : il n’est plus commercialisé depuis 2003 mais les plans ouverts avant cette date continuent à être alimentés.

Pour faire face à la baisse des taux des livrets réglementés comme le Livret A ou le PEL, les établissements bancaires ont développé leur propre gamme de placements bancaires, pour laquelle ils fixent les conditions de taux, de plafond, de montant minimum, etc. On parle de super livret bancaire, et même de livret boosté. La raison ? Des taux supérieurs à ceux du Livret A et souvent très intéressants pendant de petites périodes de promotion. Autre avantage, le plafond qui est souvent largement supérieur à celui des livrets réglementés.

L’épargne, qui n’est pas bloquée est donc également disponible à tout moment et peut être retirée quand l’épargnant le souhaite. Autre point avantageux, si la loi interdit de posséder plus d’un livret réglementé du même type par personne, l’on peut cumuler autant de livrets bancaires qu’on le souhaite dans différentes banques.

Ce placement plus rémunérateur est toutefois imposé, contrairement au livret A qui est défiscalisé. Les intérêts perçus sont touchés aussi bien par l'impôt sur le revenu que par les prélèvements sociaux.

On trouve en majorité ce type de placement dans les banques en ligne puisque ces dernières payant moins de charges du fait de l’absence d’agences physiques et de conseillers, peuvent proposer de meilleurs taux de rémunération de l’épargne.

Comparer gratuitement les placements

Plan d’Epargne en Actions (PEA)

Le PEA est un produit d'épargne alternatif aux livrets réglementés comme le Livret A ou le PEL. L’objectif de ce placement est de favoriser les investissements en bourse des particuliers. Grâce au PEA, un épargnant peut se procurer des actions de d’entreprises comme des PME sur le territoire français et européen.

Le PEA s’ouvre à toute personne physique qui possède une résidence fiscale en France. Pour les couples, chaque conjoint peut détenir un PEA, mais les autres personnes majeures rattachées au même foyer fiscal et les enfants mineurs n’y ont pas accès.

Le PEA classique dispose toutefois d’un plafond de versement fixé à 150.000 euros depuis 2013. Le plafond du PEA PME-ETI est quant à lui fixé à 75.000 euros. Il est cependant possible de posséder les deux types de PEA en même temps, augmentant donc le plafond du PEA à 225.000 euros.

Avantage non- négligeable, en possédant un PEA, le souscripteur bénéficie d’une exonération d’impôts sur ses dividendes et les plus-values. Seule obligation, ne pas retirer d’argent de son PEA sous cinq ans. Si l’épargnant retire son argent avant deux ans, il est soumis à un taux d'imposition sur les plus-values de 22,5 %. Entre 2 et 5 ans, le taux n’est plus que de 19 %.

Il existe ainsi deux types de PEA, le PEA bancaire et le PEA Assurance. Le PEA bancaire peut être souscrit dans n’importe quel établissement bancaire, étant lié à un compte courant. Le PEA assurance ne peut quant à lui être souscrit que dans une compagnie d’assurance proposant ce type de placement d’épargne. Il s’agit dans ce cas d’un contrat de capitalisation.

Comptes courants rémunérés

Le compte courant rémunéré est classé parmi les placements bancaires sans risques pour faire fructifier votre argent. Il a été mis en place pour pallier le fait que les ménages ne laissaient pas dormir de l’argent sur leurs comptes en banque du fait de l’absence de revenus. Ils privilégiaient donc les livrets d’épargne pour générer un minimum de rendement sur leurs économies.

Ainsi, le compte courant rémunéré est autorisé depuis 2005 et permet donc de bénéficier de rendements relativement intéressants sur l’argent « dormant » sur votre compte bancaire. A noter que la rémunération de la banque n’a lieu seulement lorsque le solde du compte est créditeur sur une période définie.

La rémunération est calculée de la même manière que lorsque vous payez des agios en cas e découvert. Ainsi, de façon proportionnelle aux agios lorsque votre compte est créditeur, ce calcul s’effectue au jour au jour. Il représente 1/365ème du taux annuel proposé par la banque et est vu à la hausse si votre solde est élevé. Les intérêts du compte courant rémunéré sont cumulés et versé sur votre compte à chaque fin de trimestre.

Notez également que toutes les banques ne proposent pas de compte courant rémunéré. De plus, la rémunération est plutôt faible par rapport aux livrets d’épargne et est soumise à une fiscalité. C’est la raison pour laquelle vous ne devez pas hésiter à contacter un courtier chez BoursedesCrédits pour vous conseiller sur ces comptes courants rémunérés.

Assurance-vie

Assurance-vie

L’assurance vie devient peu à peu le placement préféré des Français. Et pour cause, face à la baisse des rendements des livrets classiques comme le livret A ou le PEL, l’assurance vie apparaît comme le seul placement sans risques qui est rémunérateur.

Un contrat d’assurance vie peut s’ouvrir aussi bien au nom d’une seule personne que pour un couple. Si les deux conjoints sont tous les deux assurés, toutes les actions en relation avec le contrat doivent être cosignées par les deux époux. De plus, le premier versement se fait toujours par chèque, car les espèces sont interdites dans les contrats d’assurance vie. Les autres dépôts se sont aussi bien par virement bancaire que par chèque.

Le fonctionnement de l’assurance vie est relativement simple. L’épargnant doit verser de manière régulière une partie de son épargne sur le placement. Des versements qui font fructifier le capital sur la durée. Le souscripteur peut également choisir le degré de risques de son placement. Plus le risque est élevé plus les rendements sont importants. Pour cela, il a le choix entre un placement en fond euros, et un placement en unités de compte. Le premier offre un rendement annuel sûr. On parle de contrat d'assurance vie mono-support. Un placement sans risques avec un capital et des intérêts garantis chaque année.

Le second type de placement, le contrat d'assurance vie multisupport ou unités de compte est plus complexe. Il correspond ainsi à un investissement en Bourse qui offre la possibilité de mélanger des placements différents et variés de différents risques. Parmi ceux-ci, des fonds en euros, des sociétés d’investissement à capital variable (SICAV), des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM), des fonds commun de placement (FCP) ou des valeurs immobilières. Si l’épargnant le souhaite, il peut donc combiner les deux types de fonds, euros et unités de compte. On parle alors d’un contrat multisupport d’assurance vie.

Ce placement permet ainsi de choisir des objectifs d’épargne variés, comme la création d’un complément de revenu à la retraite, la constitution d’un capital, ou la transmission d’une partie de son patrimoine à ses héritiers dans le cadre d’une succession. À l'échéance du contrat d'assurance vie, le capital ainsi que les plus-values sont versés au souscripteur, s'il est encore vivant. Dans le cas contraire à son ou ses bénéficiaires.

En 2015, les rendements de l’assurance vie, même en baisse, restent largement supérieurs à ceux des livrets classiques et réglementés. En moyenne, ce taux de rémunération a été de 2,25% environ. Certains établissements, principalement parmi les banques en ligne, proposent même des fonds en euros avec des rendements allant jusqu’à 3,60% comme Suravenir Opportunités proposé par Fortuneo Banque, ou Euro Allocation Long Terme à 3,51% et proposé par BforBank.

L’assurance vie possède, en plus, une fiscalité très avantageuse contrairement aux supers livrets d’épargne. En effet, l’assurance vie dispose d’un allègement fiscal non- négligeable. Dans le cas très classique où l’épargnant décide de clôturer son contrat totalement ou même partiellement après 8 années, les plus-values seront alors tout simplement exonérées d'impôts. Seules conditions, ces plus-values ne doivent pas excéder 4600 euros par an pour un célibataire et plus de 9200 euros par an, pour un couple. Si ces limites d’intérêts annuels sont dépassées, ces derniers seront assujettis à l’impôt sur le revenu ou à un prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5 %.

Attention donc à ne pas racheter son contrat avant cette huitième année. Si cela intervenait, les sommes perçues seraient alors assujetties au barème progressif de l'impôt sur le revenu.

L’assurance vie est un placement en épargne plutôt complexe à comprendre. Dans ce sens, n’hésitez pas à contacter un courtier BoursedesCrédits, qui pourra répondre à toutes vos questions et vous rediriger vers les meilleures assurances vie du moment, en fonction de votre situation.

Comparer gratuitement les placements

Epargner pour sa retraite

Assurance-vie

La retraite est une période de la vie qui se prépare et les solutions possibles doivent être étudiées et pensées bien à l’avance. Il existe plusieurs solutions de placement, en plus de l’assurance vie, pour épargner pour sa retraite et obtenir plus tard un complément de revenu à votre pension :

  • Le Plan d’épargne retraite populaire (Perp) : produit d’épargne à long terme qui permet d’obtenir, à l’âge de la retraite, un revenu régulier supplémentaire. Le capital constitué est reversé sous forme de rente viagère ou sous forme de capital, à hauteur de 20%. Il peut également être utilisé pour financer l’acquisition d’une première résidence principale. Les versements sont libres et le déblocage des fonds ne peut être opéré qu’à l’âge de la retraite, que pour certaines situations exceptionnelles ou au décès du souscripteur. Les sommes versées sur un Perp sont déductibles pour chaque membre du foyer fiscal dans la limite d’un plafond global.
  • Le contrat retraite Madelin : il existe 3 types de contrat retraite Madelin :
    • Le contrat retraite Madelin monosupport : il est investi uniquement su un fond en euros et permet de sécuriser totalement son investissement pour la retraite avec une rémunération comprise entre 2,5% et 3,5% par an.
    • Le contrat retraite Madelin multisupports : l’investissement est réparti entre différents fonds, du fonds en euros en passant au fonds à risque composé à 100% d’actions. Il permet d’espérer des rendements plus importants sur le long terme mais c’est un investissement plus risqué en fonction des fluctuations du marché.
    • Le contrat retraite Madelin en points : les cotisations sont ici directement transformées en points retraite, ce qui permet une rémunération par la hausse de la valeur de service du point retraite. Ces derniers seront ensuite transformés en rente à la fin du contrat.
    Tous ces contrats retraite Madelin disposent d’une défiscalisation.

  • Le Plan d’épargne pour la retraite collective (Perco) : dispositif d’entreprise qui permet aux salariés de se constituer une épargne. Les sommes sont bloquées jusqu’à la retraite sauf cas de déblocage exceptionnel (décès, invalidité, surendettement, acquisition d’une résidence principale, remise en l’état de la résidence principale à la suite d’une catastrophe naturelle, expiration des droits à l’assurance chômage). Les versements du salarié (facultatifs) peuvent être complétés par des contributions de l’entreprise (abondements au maximum 6.178,56€). Cependant, les versements sont plafonnés à 25% de votre rémunération annuelle brute. Les sommes sont disponibles à la retraite sous forme de rente ou sous forme de capital. Les revenus sont exonérés d’impôt sur le revenu pendant la période d’indisponibilité. A la fin du Perco, sous forme de capital, vous êtes exonéré d’impôt sur le revenu mais sous forme de rente viagère, elle est partiellement soumise à cet impôt. Les deux sont, en revanche, soumis aux contributions sociales.
  • Le Prefon retraite : issu de la Caisse nationale de prévoyance de la fonction publique, c’est un régime de retraite complémentaire facultatif par l’intermédiaire de cotisations effectuées au cours de la période d’activité pour les anciens et actuels fonctionnaires mais aussi leurs conjoints. Elle fonctionne sous le principe de la capitalisation et de la gestion financière avec 4 assurances : CNP, AGF, AXA et GAN. Les sommes sont ensuite disponibles à la retraite sous forme de rente viagère à partir de 55 ans et jusqu’à 70 ans. Elle bénéficie également du même régime fiscal que le Perp.

Trading sur le Forex

Le terme Forex désigne le marché des devises, mais peut de personnes connaissent les rouages des placements sur ce marché. En effet, il faut comprendre ici la cotation des devises et les facteurs qui les influencent. La cotation consiste à associer deux cours de deux monnaies et à les comparer. On obtient alors un cours affiché jusqu’à la quatrième décimale (par exemple EUR/USD : 1,2441 ce qui signifie qu’à un moment une unité d’euro vaut 1,2441 fois le dollar américain).

La base du trading Forex consiste donc à « parier » sur la baisse ou la hausse d’une cotation afin de réaliser des bénéfices plus ou moins importants. Cependant, les variations des cours sont le plus souvent infimes, les traders utilisent donc des mécanismes d’effet de levier et lors pour booster les gains. L’inverse est également possible en cas de pertes. Le Trading Forex est donc un placement très compliqué à mettre en place pour des personnes non initiées aux joutes du marché des devises.

Meilleur placement 2016

 

Meilleur placement 2016

 

Quel est le meilleur placement en 2016 ? Comment trouver le meilleur placement ? Pour répondre à ces deux questions BoursedesCrédits a développé un comparateur unique sur Internet. Celui-ci vous permet de comparer les offres de placements de différents acteurs en ligne.

Au choix, une comparaison de supers livrets bancaires, d’assurance-vie, de PEA ou de plateforme de Forex. Pour le livret bancaire il est possible grâce à une calculette de connaître à l’avance le rendement et les intérêts de son épargne. Pour le PEA sont comparés le dépôt minimum, les droits de garde, c’est-à-dire l’ensemble des frais prélevés pour la tenue des compte-titres et enfin le coût unitaire d’un ordre. Côté Assurance-vie, BoursedesCrédits compare les rendements de l’année écoulée, le montant minimum du placement, les frais annuels, les frais d’arbitrage ou encore les frais d’UC, c’est à dire les frais prélevés par l’assureur pour la gestion des fonds.

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X