Crédit immobilier : obtenir son prêt malgré un endettement élevé, c'est possible !

Mickaël Touré • 09 Octobre 2020 • 16:13

Afin de faciliter l'accès au crédit immobilier, certaines banques ont mis en place un prêt à mensualités progressives. Explications.

Crédit immobilier : obtenir son prêt malgré un endettement élevé, c'est possible !

Pas toujours facile d'obtenir son crédit immobilier, encore moins en ce moment ! Malgré des taux immobiliers toujours aussi attractifs, les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) ont incité les banques à fortement réduire la voilure en ce qui concerne l'octroi de prêts immobiliers.

Afin d'y être éligible, il faudra désormais pouvoir proposer un apport, ne pas emprunter sur une durée supérieure à 25 ans, mais surtout, présenter un taux d'endettement strictement inférieur à 33 %.

Des conditions qui peuvent refroidir plus d'un ménage de se lancer dans l'aventure, surtout en ces temps troublés par la crise économique. Pourtant, ces obstacles ne signifient pas qu'il faut nécessairement abandonner son projet immobilier. Des astuces existent afin de rendre son dossier plus « acceptable ». L'une d'entre elles est appelée prêt progressif !

Le prêt progressif, qu'est-ce que c'est ?

Dans les faits, le fonctionnement d'un prêt progressif est assez simple. Ce type de crédit permet de rembourser des sommes moins élevées au début, que pour un prêt classique. Par la suite, le montant des mensualités augmentent de 1 % chaque année pour les primo-accédants et de 1,5 % pour les investisseurs.

L'intérêt de ce type d'opérations est double. Primo, il permet de réduire son taux d'endettement, ce qui peut parfois faire une différence décisive lors de l'octroi ou non d'un crédit immobilier. Ensuite, il permet également d'emprunter des sommes plus importantes avec des premières mensualités qui ne seront pas excessives.

Qui propose ce type de prêts ?

Actuellement, quelques banques proposent ce prêt. C'est notamment le cas de la Banque BCP et dans plusieurs Caisse d'épargne.

À la Caisse d'épargne, ce type de prêt est intitulé « Grandioz ». Il permet d'emprunter sur une durée de 7 à 25 ans. Le prêt Grandioz est compatible à le Prêt à taux zéro (PTZ), destinés à ceux qui souhaitent emprunter pour acheter leur première résidence principale. Avec ce prêt, il est également possible de reporter jusqu'à 3 mensualités en fin de prêt, sous réserve de l'accord de votre banque.

Un prêt qui s'adresse à tous ?

Malgré l'attractivité de ce type de prêt, il convient néanmoins de nuancer. En effet, il ne s'adresse pas à tout le monde. Ce type de prêts s'adresse avant tout aux primo-accédants à « potentiel », aux cadres et autres ingénieurs qui peuvent voir leurs revenus augmenter rapidement.  

Pour y souscrire, il faudra être certains de pouvoir rembourser des mensualités de plus en plus élevées. An cas de revenus qui évoluent pas ou peu, ce type d'emprunt peut donc s'avérer potentiellement dangereux. D'ailleurs, les banques ne proposent pas ce type de prêt à tous les profils.

Autre bémol, le coût de ce crédit est évolutif. Cela signifie qu'il est plus cher qu'un crédit classique. Les mensualités du crédit étant plus faibles durant les premières années, l'emprunteur amortit moins rapidement le capital emprunté. Néanmoins, il peut être une véritable alternative si vous y êtes éligibles.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info