Maison en lotissement : les nouveaux projets reculent

Marie Nahmias • 29 Mars 2016 • 12:15

Si l'année passée les ventes de terrains sont restées stables, les lancements de nouvelles opérations ont quant à eux diminué de 20%, publie le Syndicat national des aménageurs lotisseurs dans son bilan annuel.

Maison en lotissement : les nouveaux projets reculentEn 2015, les nouvelles opérations ont reculé de 20%

Le secteur du lotissement a connu des jours meilleurs. D'après les chiffres rendus publics par le Snal (Syndicat national des aménageurs lotisseurs) "les ventes de terrains ont enregistré une hausse de 1 % ce qui correspond à une stagnation de l'activité". Cependant, les nouvelles opérations ont elles reculé de 20%

Un bilan pour le moins morose. La part des parcelles aménagées a en effet perdu du terrain sur les dix dernières années. En 2006, elles représentaient 60% de la production des maisons individuelles installées sur des parcelles de terrain indépendante. L'an passé, cette part a chuté à 53 %.

"Pour 2016, les prévisions ne sont pas favorables à une reprise du marché foncier"

Ainsi, les mises en chantier des maisons individuelles ont reculé en moyenne de 12% en 2015 et de 13 % pour les logements individuels aménagés. Sur les six derniers mois, le constat est encore plus marqué pour les maisons individuelles (-14%).

Les conditions actuelles du marché sont pourtant favorables aux acheteurs. Mais malgré des taux d'intérêt historiquement bas et un PTZ élargi les professionnels du secteur restent très pessimistes sur l'année à venir.

"Pour 2016, les prévisions ne sont pas favorables à une reprise du marché foncier. Si les motifs d'espoir comme les taux d'intérêt, le PTZ ou l'APL accession existent, des motifs d'inquiétude demeurent : l'empilement des normes, les règlementations, la réforme territoriale et le moral des ménages", indique le Snal dans un communiqué.

>>Lire aussi : EN IMAGES. Logements neufs : les nouveaux quartiers de Lyon

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info