Crédit chômeur

Crédit chômeur

Il n'est pas toujours simple de contracter un crédit à la consommation. Si même les personnes actives peuvent avoir du mal à en souscrire un pour acquérir un bien (en raison de l'utilisation répétée du découvert bancaire ou d'un surplus de charges de remboursement par exemple), qu'en est-il pour le crédit chômeur ? Explications.

 
Comparer gratuitement les crédits consommation

Chômage : une situation difficile et souvent pénalisante pour les banques

Malheureusement, il n'existe aucun prêt spécifique à ce type de cas. Cependant, cela ne signifie pas qu'un chômeur ne peut pas emprunter. Comment fonctionne le financement de votre projet dans ce cas ? Quelles sont les conditions à remplir pour bénéficier d'un crédit pour les personnes sans emploi ?

Le crédit à la consommation est un outil qui permet aux ménages de pouvoir effectuer l'achat de biens courants évalués à un prix trop élevé pour le régler. Les organismes de prêt et les banques sont alors tenus de distribuer des crédits d'un montant raisonnable à tout emprunteur remplissant un certain nombre de critères de solvabilité.

Parmi ces critères figure notamment la possession d'un contrat de travail permettant de rembourser la totalité du prêt sur toute sa durée et la présentation d'une contribution financière significative pour la réalisation du projet à financer. Sans oublier les éventuelles garanties supplémentaires, comme l'assurance décès invalidité, la caution ou l'hypothèque, mais nous y reviendrons plus tard. Autrement dit, les banques veillent avant tout à sécuriser leur investissement et à récupérer leur capital avec des intérêts.

C'est pourquoi les emprunteurs salariés, titulaires d'un CDI et jouissant d'une situation professionnelle stable et offrant des perspectives de développement représentent le profil type des clients recherchés par ces organismes de prêt. Dans ces conditions, les chômeurs entrent logiquement dans la catégorie des emprunteurs "à risque". La question est un tantinet plus problématique quand il s'agit d'évoquer le crédit immobilier. S'il est impossible de souscrire un crédit chômeur, il demeure malgré tout possible d'emprunter, à condition de présenter des garanties de solvabilité suffisantes et de se plier à toutes les conditions de financement de la banque.

Obtenir un crédit chômeur grâce à une caution ou son patrimoine

Etant donné que les établissements de crédit ne peuvent accorder de crédit sans vérifier la solvabilité d'un client (dernier avis d'imposition, derniers bulletins de salaires, derniers relevés de compte), il est impossible de contracter un crédit chômeur avec cette démarche. Il faut alors présenter une garantie personnelle, plus communément appelée "caution". Celle-ci peut être une personne de l'entourage ou de la famille et elle devra assumer le paiement des mensualités en cas de non-règlement. Un procédé qui assure l'établissement de voir son crédit remboursé, comme dans le cas d'une location d'appartement avec garants.

Deuxième alternative pour une personne qui n'a pas la possibilité de souscrire un crédit chômeur, celle de faire jouer sa garantie réelle. Ce bien patrimonial doit être un bien dont le montant est généralement équivalent à celui du crédit demandé. Cette solution donne la possibilité à la banque de saisir le bien et de le vendre aux enchères si le client n'arrive plus à faire face à ses échéances. Une méthode plutôt efficace en cas de crédit affecté. Nous avons vu quelques manières d'emprunter pour une personne sans emploi, cependant, il en existe d'autres.

Le microcrédit et les aides de la CAF

Si la banque refuse malgré tout la demande d'emprunt, la solution la plus évidente serait de se tourner vers les organismes de microcrédit. Cette forme de financement étant garantie pour moitié par des fonds de l'État, les emprunteurs chômeurs auront de plus grandes chances d'y obtenir un financement adéquat. Le montant de l'emprunt est dans ce cas compris entre 300 et 3000 euros. Le remboursement varie de 6 mois à 3 ans, selon la capacité de remboursement de l'emprunteur. Au même titre qu'un crédit chômeur octroyé par la banque, le microcrédit est assorti d'un taux d'intérêt calculé selon le dossier d'emprunt présenté par l'emprunteur. Aucune assurance emprunteur, ni aucun frais de dossier, ni frais de remboursement anticipé n'est facturé sur un microcrédit.

Aux côtés du microcrédit, les prêts de la Caisse d'Allocations familiales constituent un recours envisageable pour les individus sans emploi. Les conditions d'obtention de ces prêts chômeurs varient d'une CAF à l'autre. En règle générale, l'accès à ces financements est réservé aux allocataires ayant un revenu limité et ayant au moins un enfant à charge. Les conseils d'un courtier comme Boursedescredits.com sont utiles pour connaître plus en détail les prêts d'honneur de la CAF et pour les comparer avec les autres prêts accessibles aux chômeurs.

 

Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans